Critiques MusiqueRock

Critique : Lilly Wood and The Prick – The Fight

Lilly Wood & The Prick est donc bien de retour avec son second LP après l’excellent mais contrasté Invisible Friends. Le groupe n’aura pas attendu trop longtemps avant de se remettre au travail et il nous propose donc un second album sorti fin 2012. J’étais resté assez dubitatif devant la pérennité du projet musical et sur ses chances de s’épanouir avec son second album, il est temps de voir si le groupe a su s’adapter et éviter l’écueil habituel du second album et ainsi éviter le syndrome du second album raté.

LillyWood_ThePrick_2

Dès le premier titre, une sacré différence entre le premier et second album apparaît au niveau de la production et du flow global de la composition. L’ensemble est autrement plus fluide et recherché au niveau des mélodies. Le groupe reste à ce qu’il sait très bien faire, c’est à dire de la pop calme, un brin folk sur les bords et il le fait bien.

Where I Want to Be (California) est un parfait exemple des qualités du groupe et de son talent d’écriture. Le titre n’est pas trop long, pas surproduit ni surfait. Let’s Not Pretend est un autre très bon titre inspiré et doté d’un refrain efficace. Le groupe est parfaitement à l’aise et ca se sent. Le final du titre est très bon avec une très bonne utilisation du break. Middle of the Night fait un peu penser au premier album au niveau des sonorités mais il s’en éloigne assez rapidement  avec un entrain contagieux et un refrain encore une fois imparable. Ca bouge très bien et ca groove comme il faut avec le petit break qu va bien au 2/3 du titre.

Le Mas est un peu plus particulier avec une basse omniprésente et un côté pop décalé, désuet mais sans jamais trop lorgner vers la synthpop. L’utilisation de la double voix français/anglais fleure bon la french pop assumée et vendeuse. Guys in Band nous parle pour une fois de l’autre côté du miroir avec une chanson sur les hommes dans les groupes au lieu de mettre en exergue la vie parfois difficile des filles dans les groupes. C’est gentillet mais jamais niais, c’est déjà ca.

Long Way Back nous narre une difficile relation folk et séduisante. Le titre évite également de traîner en longueur ce qui est une bonne chose vu le rythme et le flow du titre. On notera l’excellente montée en puissance du titre. Mistakes est un titre plus feutré et nuancé doté d’un refrain remarquable qui évite au titre de s’endormir et d’être pénible. Il s’énerve même sur le dernier tiers sans trop lorgner vers le rock traditionnel franchouillard.

Joni Mitchell est un autre bon titre mais qui sonne un peu redondant avec les titres précédents. Le groupe est en revanche toujours aussi doué pour les mélodies et les refrains. Briquet est le titre calme et feutré de l’album. S’il lorgne un peu vers le Post Rock au niveau des guitares sur la fin, il ne décolle jamais réellement mais il est en parfaite adéquation avec son thème d’origine. No Mark ressemble un peu à une discussion entre les différents membres du groupe, c’est un titre assez introspectif et intéressant structurellement parlant.

Into Trouble est un titre graduel en intensité qui commence très bas pour monter progressivement et nous offrir un très beau final. Avec ce second album, Lilly Wood & The Prick convainc sans trop forcer sur ses qualités et il s’offre même un très bon album largement supérieur au premier. C’est un joli coup de coeur et force et de constater que le groupe sait exactement ce qu’il sait et qu’il est armé pour durer dans le paysage musical français avec tout son cortège de jeunes groupes au talents pas toujours égaux mais à la volonté de bien faire et de ne pas se faire piétiner par la concurrence internationale.

Le chant en anglais est impeccable, les titres sont bons ou même excellents pour certains. Il y a largement la place pour le groupe sur les ondes ou sur votre smartphone en écoute répétée. Je vous conseille donc largement l’écoute de cet album qui, sans faire trop de bruit, semble faire l’unanimité auprès des fans et des non fans. A découvrir pour les retardataires et à apprécier pour les amateurs du genre.

Achat: Vous pouvez acheter cet album sur le iTunes au prix de 9.99€.

Tags
En voir plus

Loutre Perfide

Vieux con qui cherche à faire découvrir quelques perles dans tous les domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

felis at eget tristique ut dictum
Fermer