DREDGE

DREDGE- Notre test

Deep Dark Sea

Dernière mise à jour:
DREDGE
Date de sortie
30/03/2023
Studio
Black Salt Games
Plateforme
Steam
Notre score
9

DREDGE est un jeu d’aventure de pêche-RPG solo dans lequel on va devenir le tout nouveau pêcheur d’un archipel qui semble avoir été laissé à l’abandon pour de bonnes raisons. Développé par le studio Néozélandais Black Salt Games dont c’est le tout premier jeu, il est disponible sur Steam, PS4, PS5, Nintendo Switch et Xbox depuis le 30 mars 2023 au prix de 24.99€.

Il est également à noter que le jeu dispose d’une édition Deluxe qui est composée des bonus suivants:

DREDGE

There’s something fishy here!

C’est mon jour de chance, après avoir les pires difficultés pour trouver un emploi de pêcheur depuis maintenant quelques temps, une proposition d’emploi vient tout juste d’arriver et elle semble très intéressante. Pas de concurrence, pas de quotas, des prix indexés sur rareté des espèces péchées, c’est un vrai rêve éveillé!

A peine arrivé à l’archipel des falaises de vent (Gale Cliffs) suite à l’attaque de mon embarcation par une créature venant des profondeurs lors d’une tempête , je suis accueilli par le maire de Great Marrow en personne et je me retrouve, un peu à l’instar d’un Animal Crossing, héritier de dettes dans le but de rembourser les réparations de mon bateau.

Pourtant, il semblerait que quelque chose cloche, la dette est minimale et il semblerait qu’il ne me suffise que d’une ou deux sorties en mer pour la rembourser. Cet archipel doit vraiment avoir d’un pêcheur urgemment. Après une visite éclair de l’ile et des habitants, il est désormais temps pour moi de leur montrer de quoi je suis capable.

J’ai de la chance, il y a de très nombreux endroits où je peux pêcher et pour peu que je ne sois pas trop gourmand, j’en trouverai toujours en grande quantité si je leur laisse le temps de se reproduire. Ma toute première pêche est d’ailleurs excellente et me permet de rembourser directement mon prêt.

Le poissonnier me reprend la marchandise à bon prix et si j’ai de la chance, il peut arriver que je tomber sur un spécimen plus gros et de fait plus cher que les autres. Il m’indique que si je lui ramène des poissons qui ne se trouvent pas près de ces côtes, il me les reprendra plus cher! Quelle aubaine, me dis-je.

J’ai également remarqué que les poissons étaient différents entre le jour et le nuit. Après une bonne nuit de repos, je me décide enfin d’aller pêcher un peu plus loin de la vile et de nuit afin de découvrir de nouvelles espèces. Si les débuts sont prometteurs, je déchante très vite car je viens de récupérer une prise, on va dire un peu spéciale.

DREDGE

Elle est monstrueuse, difforme et semble tout droit sortie d’un film d’horreur avec sa chair putréfiée et son aspect pourri. Soudain, des bruits semblent provenir de l’océan et un sentiment de panique commence à m’envahir. Sans demander mon reste, je décide de rentrer le plus vite possible au port.

Que vais-je faire de cette prise? Vais-je essayer de la vendre tout de même? A ma grande surprise, le poissonnier semble ravi et il m’en propose un prix canon, il m’indique aussi de lui ramener toutes les prises étranges que je trouverais. Je ne l’ai plus revu de 2-3 jours après cela et il semblait très impatient de me revoir. Dans quel pétrin me suis-je fourré?

Chasse, pêche, contre nature et traditions!

Cette introduction un peu narrative devrait vous donner un ordre d’idée à quoi vous attendre en lançant le jeu. Loin d’être un simple simulateur de pêche traditionnel ou de mini-jeu comme on a pu le voir dans tous les RPGS récents ou JRPGS, DREDGE n’a rien de relaxant et il faudra s’armer de courage pour pêcher dans les Gale Cliffs.

Après avoir adoré la version de démonstration vu dans le Steam Fest et après avoir pu jouer au jeu dans une version Preview, je peux enfin vous dire tout le bien que je pense de DREGDE. Il y a bien longtemps qu’un jeu ne m’avait pas captivé de la sorte et après y avoir joué plus de 10 heures en quelques jours, je dois bien avouer être sous le charme!

Le principe du jeu est simple, on doit gagner sa vie en allant pêcher des espèces plus ou moins rares tout en explorant cet archipel à la recherche de nouvelles personnes à rencontrer ou à aider dans le meilleur des cas. On ne se contentera pas seulement d’alimenter en poissons les habitants, on héritera également de missions bien précises à effectuer.

C’est par ce biais que l’histoire caché du jeu se révèlera à nous et sans trop vouloir trop en dire, il y énormément de choses à faire et à voir dans DREDGE, bien plus que je ne l’aurais espéré de prime abord. Qu’est-il arrivé au pêcheur précédent ? Pourquoi tout le monde ne cesse de nous dire de regagner le rivage avant le coucher du soleil ? C’est à nous de le découvrir!

Dans DREDGE, il faudra pêcher c’est une évidence. Pour ce faire, il faudra d’abord manœuvrer notre frêle esquif sur un spot de poissons et ensuite participer à des sortes de mini jeux. Le premier consiste à appuyer sur la touche d’action au bon moment lorsque le moulinet remonte afin de remonter le poisson à la surface. Il faudra appuyer plusieurs fois au bon moment sous peine de prolonger inutilement la pêche.

DREDGE

La pêche aux Kaijū

Notre cale dispose d’un certain nombre d’endroits où l’on peut mettre tout ce que l’on va récupérer dans l’océan. Chaque prise aura une forme différente à l’instar des différentes pièces de Tetris , et on devra parfois faire des rotations pour optimiser notre rangement. Sachant que notre moteur, nos lumières et nos cannes à pêche prennent de la place, il faudra faire des allers-retours fréquents au port pour faire de la place.

Nos journées seront donc rythmées par nos pêches et nos déplacements sur l’eau. Tout en haut de l’écran, on trouve un minuteur nous indiquant l’heure qu’il est. Il faut savoir que le temps n’avance que lors des phases actives de gameplay, discuter avec les habitants et vendre nos marchandises ne feront pas avancer le temps ce qui permet de ne jamais s’affoler et surtout de bien gérer le temps passé en mer et celui pou rentrer à bon port. Naviguer la nuit aura d’ailleurs des conséquences, morbides!

Non seulement notre visibilité sera presque nulle mais des choses inquiétantes feront leur apparition ici et là faisant monter notre jauge de panique! En plus, il arrive que notre lampe tombe en panne nous obligeant à naviguer à vue. Le problème, c’est que chaque contact avec des rochers et autre objet flottant non identifié entrainera des dommages qu’il conviendra de devoir réparer moyennant finance.

Fort heureusement, on aura la possibilité d’améliorer notre bateau grâce à certaines pièces détachées que l’on va récupérer en mer. Le principe est presque identique à la pêche si ce n’est qu’il faudra faire preuve d’adresse et avoir un bon timing pour espérer remonter de la toile, des morceaux de ferrailles et du bois.

On pourra ainsi pêcher dans les eaux profondes ou dans les abysses grâce à une nouvelle cane à pêche et il faudra parfois combiner plusieurs modules pour espérer pouvoir pécher partout dans l’archipel. Rajoutez à cela de nouveaux moteurs, de nouvelles lampes plus puissantes et des pièges à crabes et vous obtenez une merveilleuse variété d’améliorations et de possibilités.

DREDGE propose également une très grande variété de poissons et autres crabes ou créatures sortant tout droit de l’univers de Lovecraft à pêcher. Il existe des variantes dites corrompues dont je ne parlerais pas histoire de laisser la surprise.

DREDGE

Risks and not so much Rewards

Le jeu nous pousse à prendre des risques afin d’avancer et de découvrir de toutes nouvelles espèces. Le fait que l’on ne soit pas obligé de retourner à notre ville de départ et que l’on puisse accoster dans de nombreux autres ports est un des gros point positif de DREDGE. On aura presque toujours une solution pour vendre notre cargaison et avancer dans l’histoire de jeu via des quêtes.

La narration est vraiment excellente avec énormément de quêtes et de très personnages à découvrir. Tout commence doucement avec les habitants de la première ville mais on fera vite connaissance avec un mystérieux collectionneur qui nous demandera d’explorer de fond en comble les différents ilots plus ou moins proches.

Quel est son but, que cherche t’il exactement ? Pourquoi est-ce que la vieille du village semble être très inquiète à chaque fois que l’on ramène une de ces mystérieuses reliques ? Il faudra donc aller les récupérer tout en explorant les différentes zones (assez faciles à voir) que comporte DREDGE.

Au fur et à mesure que l’on va les ramener, une vielle femme de Great Marrow viendra nous dire que ce n’est pas fondamentalement une très bonne idée et que de terribles choses se préparent! Sans trop vouloir divulgâcher, vous vous doutez bien qu’elle n’aura pas tord dans le fond une fois que l’on se rapprochera de la fin du jeu.

Plus on avancera dans l’archipel et plus on va découvrir tout un écosystème plus ou moins agressif qui ne manquera pas de nous rentrer dedans histoire de nous faire perdre non seulement des sous mais aussi notre précieuse cargaison.

On finira d’ailleurs par prendre le moins de risques à certains moments histoire de ne pas perdre certaines matières premières dont on a besoin pour améliorer le bateau? Celles-ci ne sont pas rares mais assez mal réparties dans notre zone de pêche.

On notera tout de même l’effort de logique qui nous fera plus souvent trouver de bois près d’épaves ou proches de créatures très agressives. Il nous faudra parfois faire de nombreux allers-retours pour espérer terminer une upgrade en toute quiétude.

DREDGE- Notre test 3

Deep Dark Sea

Artistiquement, DREDGE est vraiment superbe avec une direction artistique au magnifique et au style graphique unique en son genre, il y a une réelle identité artistique que ce soit dans les personnages mais aussi dans les environnements qui constituent, aux aussi, des acteurs essentiels du jeu.

Le jeu ne réclame pas une bête de compétition en matière de puissance et il est dores et déjà compatible avec le Steam Deck. Je n’ai pas remarqué de gros souci technique que ce soit lors de ma session de Preview ou dans la version dite commerciale mais il semblerait que certains bugs soient encore cachés dans les eaux profondes du code dixit les développeurs eux-mêmes.

Au final, le réel gros souci qui risque de rebuter la plupart d’entre vous réside dans le fait que DREDGE ne fait pas aussi peur qu’escompté. Même si le tout début de l’aventure met très bien en situation, une fois la surprise passée, on aura du mal à trouver le frisson promis.

Je n’ai rencontré aucune difficulté à contrôler mon frêle esquif à la manette et je vous invite plutôt à jouer de cette façon car je ne suis pas certain que le combo clavier-souris soit optimal.

Le jeu exploite les sauvegardes sur le Steam Cloud et cela fonctionne parfaitement. Il y a par ailleurs 40 succès à débloquer et certains ne seront pas simples à débloquer.

Comptez environ une bonne vingtaine d’heures de jeu pour voir le bout de DREDGE ce qui est excellent pour ce genre de jeu. Je n’ai jamais eu l’impression de m’ennuyer ou de grinder inutilement et j’ai adoré chaque seconde passée dans le jeu.

Par ailleurs, pensez bien à noter quelque part les rencontres que vous allez faire et ce qu’ils vous demande. Je suis passé à côté de certaines quêtes secondaires pour voir le NPC mort de faim après avoir passé quelques jours en mer sans parvenir à lui trouver le type de poisson qu’il cherchait!

DREDGE est un jeu unique en son genre, il mélange avec brio différents gameplay tout en proposant un challenge intéressant et qui motive à toujours aller plus loin et a prendre de plus en plus de risques quitte à devoir naviguer en pleine nuit avec les conséquences que cela implique.

Achat sur Steam:

DREDGE
DREDGE- Notre test
Conclusion
DREDGE est une merveille vidéo ludique, à la fois sombre dans sa narration et fun dans son gameplay, il se place en tant qu'OVNI sur cette année 2023 et il mérite toute votre attention!
Les +
Gameplay original et prenant
Une histoire sombre à découvrir
Excellente durée de vie
Plus malin qu'il n'y parait
Excellent sentiment de progression
Pleins de choses à faire et à découvrir
Les -
On galère parfois à trouver des pièces détachées
Ne fait pas peur au final
9
GOTYU Material