Summer Catchers

Test : Summer Catchers

Voilà l'été!

Date de sortie
16/07/2019
Studio
Noodlecake Studios / FaceIT
Plateforme
PC
Notre score
8.5

Développé par FaceIT et Noodlecake Studios, Summer Catchers est un jeu d’aventure-course qui reprend le principe des Endless runner mais en y incorporant une histoire et bien d’autres surprises. On incarne donc une jeune fille qui habite dans un pays nordique et qui n’a jamais vu l’été. Elle décide donc de partir à l’aventure armée de sa détermination et d’une sorte de buggy brinquebalant. Elle va tenter de découvrir ce qu’est l’été mais aussi voir la mer pour la première fois de sa vie. Tout ne sera pourtant pas simple dans son périple entre les obstacles et autres crevasses, elle va devoir trouver de l’aide pour faire des réparations mais aussi pour améliorer son véhicule. Elle fera également pas mal de rencontres plus ou moins amicales en chemin afin de réaliser son rêve. L’aventure, c’est toujours mieux à plusieurs et elle va très vite l’apprendre en découvrant de nouvelles régions toujours plus chaudes jusqu’à son but final.

Mêlant conduite en voiture et une pointe d’aventure fantasmagorique, ce jeu d’arcade fait immédiatement penser aux jeux pour téléphone Mobile où l’on doit avancer sans cesse et tenter de faire le meilleur score. Avec son design à la Kingdom le jeu apporte pourtant bien plus qu’un simple où l’on devra éviter des obstacles et améliorer notre véhicule pour espérer aller toujours loin à force de perdre. Si cet aspect est présent, il ne constitue pas la seule motivation à toujours aller plus loin. En effet, Summer Catchers apporte une histoire prenante et pas mal d’éléments tirés du folklore nordique pour raconter quelque chose d’unique en son genre! Le jeu est constitué de hubs dans lesquels on va faire la connaissance de personnages truculents et que l’on devra aider afin de débloquer l’accès au niveau suivant gardé, en général, par une sorte de boss plus ou moins coriace.

Summer Catchers Screenshot

G-h-rizz-bli

Le gameplay du jeu est rudement simple, on doit éviter les obstacles qui se dressent sur notre route en utilisant des objets que l’on pourra utiliser de façon temporaire avec notre véhicule. On ne contrôle pas à proprement parler le véhicule mais on pourra juste le faire bondir, voler ou le fortifier. Pas question également de gérer sa vitesse si ce n’est pas le biais d’une fusée nous permettant d’accélérer temporairement pour prendre de cours un poursuivant. Il faudra acheter tout le nécessaire dans une boutique avant chaque étape de notre voyage. Pendant la course, on dispose d’un sac pouvant contenir plusieurs objets différents mais dont seulement 3 aléatoirement choisis seront utilisables en route . Plusieurs menaces feront leur apparition durant notre voyage et il faudra utiliser le bon objet au bon moment. Le but est d’étudier le terrain sur lequel on se trouve et trouver les bonnes alternatives aux différents dangers. Le tout premier niveau sert de tutoriel et nous apprend comment fonctionne les objets et surtout que l’on ne pourra pas toujours les éviter.

Il existe bien plus que 3 menaces différentes par niveau et l’on a 3 objets de disponibles, sachant que l’on peut avoir plusieurs fois le même objet, on comprendra très vite que l’on ne pourra pas éviter un totem de bois si on ne dispose pas d’un bouclier frontal par exemple. On dispose de 3 coeurs au départ de notre course et on en perd un à chaque fois que l’on ne peux pas éviter un obstacle. Dès que l’on n’a plus de vie, on se retrouve au point de départ du niveau et on devra acheter de nouveaux objets car oui, les objets sont consommables et il faudra en racheter tout le temps afin de pouvoir se défendre et avancer. Il n’est pas possible de regagner des vies pendant une course mais on peut obtenir la protection d’une bulle nous évitant de perdre un coeur en cas de contact mais aussi de bien d’autres choses que je ne spoilerais car rien n’est jamais simple et évident dans Summer Catchers.

Sachez toutefois que l’on peut utiliser un objet sans qu’il y ait de menace afin de l’enlever de notre sac et d’en avoir un autre aléatoirement. On dispose d’un nombre fixe d’objets avant de commencer qui correspond au nombre d’objets que l’on acheté dans la boutique et il sera parfois judicieux de bien acheter en nombre conséquent certains objets dans certains niveaux. Si la limite de 3 objets affichés à l’écran bride foncièrement notre potentiel d’aller très loin dans un seul run, c’est prémédité. En effet, le jeu propose des sortes de quêtes données par les personnages trouvés dans le hub central et qu’il faudra remplir pour pouvoir trouver le bon chemin vers le prochain niveau. On les trouvera sur un panneau ainsi que leur avancée globale. Il y en a 5 par niveau et on gagnera un objet spécifique pour la quête que l’on tentera de terminer. Il faudra interagir avec de nouveaux éléments du décor avec l’objet dédié à ladite quête un certain nombre de fois ce qui complexifiera de fait notre course.

Summer Catchers Screenshot

L’art de se vautrer avec grâce!

Il est donc parfois plus intelligent de perdre exprès une fois que l’on atteint un des objectif afin de passer au suivant plutôt que de continuer à avancer et à perdre des objets que l’on devra forcément racheter pour la course suivante. Chaque objet a un coût spécifique et il faudra bien faire attention à ne pas trop dépenser sans réfléchir sous peine de ne pas avoir les bons objets qui apparaissent aléatoirement, préférez donc les mêmes nombres entre les différents objets quitte à se laisser perdre. L’argent se gagne en avançant dans les niveaux et à chaque course en fonction de notre avancée, je n’ai pas remarqué de multiplicateurs en cas de grande avancée dans un niveau.On commencera toujours des niveaux avec peu d’argent et on devra économiser au fur et à mesure pour s’offrir de nouveaux véhicules et de nouvelles tenues. Les réparations de notre véhicule me semblent être gratuites mais je n’ai jamais vérifié mes finances avant et après la réparation.

Petit conseil, si l’animation du personnage qui ramène son véhicule à pied vous semble trop longue, vous pouvez cliquer directement sur Réparation pour y aller directement et ainsi gagner du temps. Votre oeil aguerri aura très certainement remarqué une boite aux lettres sur la capture d’écran située ci-dessus et elle a bel et bien une utilité. En effet, on a la possibilité d’acheter, moyennant finance bien sûr, une carte postale du niveau où l’on se trouve afin de communiquer avec le personnage principal dudit niveau. Tout au long de notre aventure, on aura la possibilité de correspondre avec eux afin de leur donner de nos nouvelles et leur dire comme se passe notre périple. C’est à la fois sympathique et touchant dans certains cas de figure car Summer Catchers réserve bien des surprises et des mystères.

On fera plein de rencontres et bien des choses mystérieuses vont se produire nous amenant à avoir plusieurs activités au cours de notre périple. On ne devra pas seulement éviter des obstacles mais aussi trouver des objets cachés, interagir avec des habitants et autres animaux mystiques, travailler notre sens du rythme via un mini-jeu fabuleux mais aussi résoudre des énigmes et bien d ‘autres choses que je ne citerais pas afin de vous laisser un tantinet la surprise. Le monde du jeu est peuplé de nombreux personnages dits secondaires qui seront certes optionnels mais que l’on pourra côtoyer et débloquer des parcelles cachées de l’histoire. Un régal!

Summer Catchers Upgrades

Cerf, cerf ouvre moi ou l’ours me tuera

Ces événements secondaires se débloquent via des événements scriptés à certains moments clés du jeu. Il nous sera dès lors possible de nous déplacer à pied et de choisir une action parmi 2 dans cette situation. La simplicité relative du jeu ne doit pas faire oublier que beaucoup de nouvelles fonctionnalités du jeu sont cachées, il faudra explorer et essayer certains objets pour découvrir tous les secrets que renferme cet univers si particulier. En effet, on peut utiliser un objet spécial stocké dans son sac à dos en pleine course, le temps se ralenti et on peut ainsi essayer d’interagir avec la faune et la flore. On débloquera de plus en plus d’objets spéciaux en avançant dans le jeu ainsi que des familiers qui disposent chacun d’un pouvoir spécial.

C’est là que le jeu commence à s’élever au statut de ‘hidden gem’. On est très loin d’un simple jeu mobile que ce soit narrativement ou au niveau du gameplay. Il y a énormément de choses à faire et tout ne sera pas aussi simple que prévu. Chaque niveau nécessite pas mal de crash and retry et on enchaîne les courses à un rythme effréné sans jamais s’en rendre compte. Comptez quand mal 7-8 heures pour en voir le bout ce qui est excellent vu le style de jeu. La difficulté est progressive et on ne restera jamais bloqué bien longtemps dans un niveau si ce n’est au boss qui peuvent poser pas mal de problèmes dans certaines configurations. Après avoir réalisé les 5 quêtes, on devra gérer une séquence scriptée mais néanmoins aléatoire à savoir le boss.

Il ne sera pas question ici de se défendre mais bel et bien de gérer un poursuivant ou un ennemi qui ne souhaite pas que l’on s’en aille de notre monde. Ils sont très bien amenés et on se régale de lire les dialogues entre notre personnage et eux même s’ils ne nous répondent pas toujours. Il n’y a pas de Game Over ici même si on échoue à atteindre les 1000 mètres nécessaires à notre fuite. On recommence tout simplement cette section avec la possibilité de refaire le plein de consommables. On est d’ailleurs jamais à court d’argent et une ou deux courses supplémentaires nous permettront même d’économiser pour les gros achats disponible au niveau suivant. Ces séquences sont palpitantes et rarement frustrantes. On est plus déçu de ne pas voir arriver le bon objet et de devoir utiliser un objet gratuitement pour espérer avoir le bon que de nos propres fails.

Summer Catchers Puzzle

La positive altitude

Un autre très gros point fort de Summer Catchers est son ambiance fondamentalement positive que ce soit dans l’évolution et les réactions de notre personnage ou dans la qualité de narration du jeu. Les dialogues entre les personnages et notre personnage sont exquis avec pas mal de niveaux de compréhension et pas mal de subtilité. Quelque soit les ennuis et les échecs de nos courses, le personnage reste positif et fondamentalement drôle. L’empathie n’est pas sa seule qualité première, elle s’intéresse sincèrement aux autres et à leurs sentiments même s’ils sont en profond désaccord avec elle. Sous cet aspect de jeu mobile se cache un réel message positif et sur la nécessité d’être à l’écoute des autres et de les aider. Il y a pleins de choses à découvrir dans le jeu et certaines actions auront des conséquences sur la suite de nos aventures.

En matière de difficulté, Summer Catchers est plutôt honnête avec une très bonne marge de progression mais surtout une difficulté bien dosée avec quelques pics de difficulté fort à propos en difficulté normale. On ne reste jamais bloqué plus de 30 minutes sur un boss et certains objectifs de quêtes nécessiteront de bien réfléchir ce qui peut poser problème pour peu que l’on croit qu’il ne faut que rouler en véhicule mais j’en ai déjà trop dit. Les niveaux sont longs et plutôt simples à appréhender mais le jeu parvient toujours à nous surprendre avec de nouvelles utilisations de nos objets. Les familiers sont également une bonne façon de gérer la difficulté avec certains pouvoirs bien plus utiles que d’autres. Ils se débloquent au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu et que l’on trouve des sortes de mini-jeux. Il existe plusieurs mode de difficulté avec un vous permettant de vous promener ce qui est vraiment sympa et relativement stress-free. Comme je l’avais indiqué plus haut, la durée de vie est excellente pour ce genre de jeu et on en a largement assez pour notre argent.

Le jeu est intégralement en français et les traductions sont excellentes mis à part une ou deux phrases mal structurées. On peut jouer au combo clavier souris mais aussi à la manette, à titre personnel j’ai surtout joué au clavier et il faut bien avouer que tout n’est pas parfait dans cette configuration avec un clavier AZERTY. Certaines touches sont assez éloignées les unes des autres et il faudra faire le grand écart pour utiliser le pouvoir de nos familiers et pour faire d’autres actions comme klaxonner par exemple. Rien de bien grave mais je vous conseille tout de même de jouer à la manette pour un plus grand confort. Pour ceux qui y jouent sur Steam, on retrouve l’excellent Steam Cloud ainsi que des achievements intéressantes à débloquer. On peut également espérer des cartes Steam peu après la sortie officielle du jeu et il est déjà acquis la bande son du jeu sera disponible en DLC.

Summer Catchers Screenshot

Buggy Boy and Girl

Comme si tout ce que propose le jeu ne suffisait pas, il existe un mode coopératif local vous permettant de jouer à 2 sur la même machine avec un joueur à la manette et un autre avec le clavier. Il faut avoir déjà un peu avancer dans le jeu pour pouvoir débloquer cette fonctionnalité mais cela change la dynamique du jeu avec un challenge sympathique à relever à 2. On est donc tous les 2 sur le buggy et il faudra jouer des objets qui seront attribués soit aux touches du joueur 1 soit aux touches du joueur 2. On joue chacun à son tour sans pouvoir réellement influer sur ce que fera notre ami mais le fun est là et un jeu est toujours meilleur à plusieurs. Pour l’avoir tester un peu sans que nous ne soyons parvenu à réussir un niveau à deux, le fun est là et on peut débloquer un succès par ce biais! Comme indiqué plus haut il n’est pas toujours évident de jouer au clavier alors je vous conseille très fortement de jouer à 2 manettes. Forcément dès qu’il s’agit de jouer à la manette sur PC, je vous conseille les manettes Xbox One.

Graphiquement, Summer Catchers est superbe avec de bons gros pixel et une identité graphique qui détonne. C’est également un choix judicieux lorsque vous êtes développeur et que vous n’êtes pas très nombreux à mener le projet de front. Comme indiqué par les développeurs, ce choix est tout autant prosaïque qu’il est artistique. On retrouve de fait plus facilement les nombreuses influences dans un univers coloré et détaillé sans l’être de façon superflu. Avec un seul artiste-animateur à bord, le résultat est saisissant et il mérite des louanges. Je n’ai pas eu de gros souci avec le jeu et je n’ai pas rencontré le moindre crash ou de ralentissement. Il tourne sur des configurations modestes comme sur des bêtes de course.

Autre très gros point fort du jeu, la bande son est vraiment excellente avec une mise en situation parfaite et des titres qui correspondent parfaitement à l’ambiance et à ce qu’il se passe à l’écran. On passe de l’électro au rock en passant par le banjo. C’est un véritable melting-pot réussi qui mérite très clairement d’être acheté en DLC. Il y a 32 titres et ils sont en général assez longs ce qui donne une bonne longueur d’écoute au final. Les effets sonores sont excellents avec des bruitages tantôt mignon tantôt marrants. Ils participent à la quiétude ambiante et mine de rien, c’est grâce à eux que l’on ne s’énerve que très rarement dans le jeu. Autre point sympathique, je suis persuadé que le jeu s’inspire de la chanteuse de The Naked and Famous pour son personnage principal, il y a énormément de références ici et là.

Summer Catchers Screenshot

Give me the Ocean!

Summer Catchers est un jeu vraiment spécial, il parvient à saisir notre attention pendant les 8 niveaux qui le constitue et à ne plus nous lâcher tant que l’on est pas arrivé au bout de l’aventure. Ce n’est pas la même sensation qu’un Endless Runner ou qu’un jeu pour Mobile Gatcha-style. On est investi par l’histoire et captivé par l’ambiance et tout ce qu’il se passe dans cet univers si particulier. Le message du jeu est parfaitement limpide, il faut avoir une confiance inébranlable en soi et dans les autres pour pouvoir parvenir à aller au bout de ses rêves. Il y a énormément de choses à faire et à découvrir pour peu que l’on soit curieux et prêt à essayer de nouvelles choses. Un endroit vous parait suspect ou étrange, pourquoi ne pas se crasher juste après et ainsi découvrir un tout nouveau mini-jeu.

Je vous conseille très fortement d’y jeter un coup d’œil et de l’essayer si vous en avez la possibilité. Il y avait une version de démonstration sur la page Greenlight mais celle-ci a disparu à l’heure où j’écris cette chronique. C’est une excellente surprise pour moi et qui m’a fait passé d’excellents moments que je souhaite vous faire partager tant ce jeu mérité très clairement d’être découvert malgré les grosses sorties de la semaine sur Steam et ailleurs. Il est à noter que le jeu est prévu sur iOS, Nintendo Switch et sur Mac. Rien n’est prévu pour la Xbox One ou pour la PS4 mais si le jeu fonctionne, je ne vois pas de raison de ne pas sortir le jeu sur toutes les plateformes. Après l’excellent Far: Lone Sails, il semblerait que j’aime beaucoup les jeux indépendants contenant des véhicules. En tout cas, c’est une franche réussite que j’espère retrouver en haut des tendances lors de sa sortie.

Achat sur Steam:

Vidéo:

Conclusion
Summer Catchers est une franche réussite que ce soit en matière de gameplay ou dans son histoire. Focnez!
Les +
Très agréable à jouer
L'ambiance et l'histoire
La durée de vie
Le challenge
Les -
Peut rebuter ceux qui n'aiment pas les jeux mobile
8.5
Excellent
Plus d'articles
Test PC – Vambrace : Cold Soul
ut mattis diam elementum tempus commodo venenatis, fringilla vulputate, Curabitur elit.