Sleepmakeswaves - Love of Cartography

Critique : sleepmakeswaves – Love of Cartography

sleepmakeswaves est un groupe de Post Rock Australien formé en 2006 et qui en est à son second album avec Love of Cartography que le groupe est parvenu à financer grâce à un campagne de dons et de précommandes. Le groupe est connu pour son Post Rock dynamique et péchu qui parvient néanmoins à garder une dimension épique, presque cinématographique à l’instar des excellents Collapse Under The Empire et de Lights & Motion.

Avec ce nouvel album, le groupe entre dans la cour des grands, avec 10 titres au compteur on aurait pu craindre de voir l’album s’étirer en longueurs interminables mais heureusement il n’en est rien! Grâce à une belle variété les titres se démarquent facilement les uns des autres et se met à écouter l’album d’une traite sans même s’en rendre compte. Cet album est un appel à l’exploration, aux grands voyages musicaux épiques avec ses riffs détonnants et son excellente utilisation des synthés. Loin de trop se la jouer grandiloquent, Love of Cartography nous fait traverser des tableaux musicaux bien décrits par les titres des morceaux.

On navigue tantôt à vue, tantôt à perte d’océan et de montagnes, les montées de fièvre des guitares nous aident à supporter les variations et les fluctuations de climat comme dans le tonitruant Emergent ou le grandiose Great Northern. Il est très difficile de mettre en exergue un titre en particulier mais Something Like Avalanches retient immédiatement l’attention avec son final explosif. Cet album est une vraie bénédiction pour les amateurs de Post Rock complexe et énervé, il peut tout à fait faire l’affaire pour les amateurs de rock traditionnel à l’écoute des riffs puissants et inspirés.

Cet album est une vraie réussite et le groupe parvient sans mal à se hisser au niveau de ses illustres collègues 65daystoftatic, Russian Circles et tant d’autres, je vous invite à l’écoute de toute urgence via le Bandcamp du groupe histoire de faire une plus ample idée de mon émerveillement. Il est à noter que le groupe est formidable en live et qu’il mérite clairement que l’on se déplace pour peu qu’ils passent près de chez vous, ils viennent de terminer leur tournée en Australie, il n’y a plus qu’à attendre.

Le groupe:

Produit par Nick DiDia & Alex Wilson
Mixé par Nick DiDia at Studios 301
Mastered par Leon Zervos at Studios 301
Artwork par James Stuart

Tim Adderley – Batterie
Jonathan ‘Kid’ Khor – guitares
Otto Wicks-Green – guitares
Alex Wilson – basse, synthé, piano, programmation

Achat:

Vous pouvez acheter l’album sur le Bandcamp du groupe au prix de 14$ australien ce qui nous donne 9.89€.

Ecoute intégrale:

[bandcamp width=350 height=786 album=2043111830 size=large bgcol=ffffff linkcol=0687f5]

Plus d'articles
Carpenter Brut - LEATHER TEETH
Critique : Carpenter Brut – LEATHER TEETH
leo. id libero quis, facilisis ut ut at elit. Aliquam amet,