Critique : Health – Get Color

Attention OVNI!

Amateurs de musique traditionnelle ou de segmentation logique de genre, vous allez tomber sur un os avec Health. Collectif composé de 4 artistes, Health fait parti des petits protégés de Trent Reznor (Nine Inch Nails) et ils ont assuré la première partie de celui-ci sur plusieurs tournées.

On est pas loin de l’industriel et du Noise s’y on souhaite néanmoins donner un genre musical à ce groupe. Adeptes du MAC, ils créent leur musique sur de nombreux Macbook pro et fusionnent leurs sorties sonores pour nous offrir un miasme musical fort intéressant au demeurant.

Après un premier album assez expérimental et chaotique, Health nous propose son petit frère et force est de constater qu’il est largement au niveau du premier. Get Color est un peu plus structuré et moins bordélique que le premier album.

Le premier Single, Die Slow est presque calibré pour les ondes avec un refrain décousu mais entrainant, les samples de guitare font leur effet et on est pas loin d’avoir une petite bombe musical prête à faire un attentat à nos oreilles chastes nourries depuis quelques années à de sombres groupes incapables d’apporter un grain de folie à notre quotidien.

Même si l’ensemble déplaira à la plupart d’entre vous, cet album est un véritable bol d’air frais en cette année 2009 dominée dans les charts par Susan Boyle ou les Black Eyed Peas. La production est juste énorme et certains titres feraient parfaitement l’affaire dans la BO du prochain film de David Lynch.

C’est à la fois étonnant et enthousiasmant !
Certains titres font preuve d’une très grande créativité comme Die Slow, Severin ou We Are Water et se démarquent des autres chansons.

On se retrouve donc avec un album avec un chant plus incantatoire qu’autre chose, les chansons ressemblent à des patchworks dont les textures sont déstructurées par les samples et autres bruits environnants.

C’est une expérience unique mais ô combien galvanisante pour celui qui s’imprègne de cet univers chamarré et disparate.
Voici donc une nouvelle référence pour ceux qui aiment être surpris et titillés par de nouveaux sons.

Plus d'articles
Carpenter Brut - LEATHER TEETH
Critique : Carpenter Brut – LEATHER TEETH
accumsan Praesent leo. sed vel, in felis Lorem venenatis