Test : Rogue Wizards

Rogue Wizards est un dungeon crawler mâtine de rogue-lite qui vient de sortir chez Spellbind Studios . On retrouve donc tous les ingrédients qui font le succès de ce genre de jeu à savoir des donjons, du loot, des ennemis et du challenge. Rogue Wizards a également pour lui d’autres atouts que la forte concurrence ne dispose pas forcément comme un design accrocheur et original et une gestion façon city builder de sa ville. On incarne donc son avatar qui va devoir sauver le monde d’une terrible menace en utilisant les armes et la magie. L’action du jeu se déroule au tour par tour dans les combats et en direct dans les phases d’explorations.

Rogue Wizards est avant tout un jeu qui se joue seul avec des mercenaires et autres familiers que l’on récupère ici et là dans les donjons. Chaque partie est différente ce qui permettra de cumuler plusieurs parties et de voir son nombre d’heures de jeu sur Steam fortement augmenter. Les combats se déroulent au tour par tour et ils s’avèrent mine de rien assez stratégiques. Si on a vite fait de foncer dans le tas dans les premières heures de jeu, il faudra vite gérer son inventaire et sa progression sous peine de se faire trucider en quelques secondes. On dispose donc de plusieurs armes aux caractéristiques uniques et que l’on pourra utiliser quelque soit son personnage. Il n’est pas question de classe dans Rogue Wizards, il faudra juste gérer ses caractéristiques (vigueur, puissance etc) afin d’optimiser au mieux sa progression.

Les ennemis sont mignons et dangereux!

Rogue Wizards dispose donc d’un bestiaire varié et de niveaux tous différents. Il faut gérer chaque type d’ennemi au cas par cas pour éviter de se prendre malus sur malus lors des phases de combats. Sachant que le simple fait de changer d’arme nous fait perdre notre tour, il ne faudra pas hésiter à fuir si l’on rentre dans une pièce et que l’on est pas bien équiper. On dispose également de pas mal d’armes et autres équipements dotés de caractéristiques propres et qu’il faudra la aussi optimiser pour parvenir à voir le bout du jeu. Il existe 6 types différents de magies qu’il faudra maitriser sous peine de se voir bien embêter dans un donjon regroupant beaucoup d’ennemis résistant à un certain type de magie. Les compétences s’apprennent après avoir gagner un niveau et elles sont assez variées pour que l’on s’amuse quelque soit son style de jeu.

Notre progression est assez linéaire et il faudra nettoyer pas mal de donjons pour espérer être assez costaud pour terminer le jeu. La difficulté est assez relative au début même s’il est tout à fait possible de mourir dès le premier donjons comme dans ma vidéo. Il ne faut jamais présumer de sa force et de capacité de prendre les mauvaises décisions au mauvais moment. Il n’est pas possible d’équiper les alliés et de les gérer dans les combats, leur IA est assez bonne en général et ils ne constituent pas vraiment une source de nuisance pour le joueur. Les familiers se trouvent donc de façon aléatoire et on les garde à la fin des donjons, il faudra toutefois attendre quelques minutes après les avoir utilisés à l’instar des jeux mobile Premiums.

Un city builder léger mais tout de même présent.

Au fur et à mesure de notre progression, on pourra développer sa ville de départ avec de nouveaux bâtiments nous octroyant de nouvelles emplettes possibles mais aussi avec des upgrades à effectuer sur les bâtiments existants. Il faudra y passer un peu de temps afin d’avoir ce qu’il y a de mieux à sa disposition en magasin avant de partir en croisade dans les donjons aléatoires. Le jeu dispose donc d’un mode Histoire normal assez simple et prenant mais aussi d’un mode Gauntlet dans lequel il faudra enchainer les donjons et où la mort sera permanente. Tout un programme!

La réalisation est plutôt bonne avec de beaux graphismes et une ambiance sympathique grâce à l’utilisation originale du terrain qui d’affiche en temps réel au fur et à mesure de notre progression. Le jeu tourne sur des configurations modestes et peut être jouer à la souris. Le jeu se destine tout naturellement à un portage sur Mobile dont la date de sortie reste à déterminer. Rogue Wizards en a la patte graphique et les contrôles seront parfaits pour ce genre de support.

Un système d’upgrade du matériel bien fichu mine de rien.

Rogue Wizards nous offre également une gestion plutôt bien vue de son équipement grâce à des matériaux à farmer et à utiliser dans des marmites planquées dans les niveaux. On peut également modifier les caractéristiques de ses armes et autres armures grâce à des slots d’enchantement qui peuvent varier en nombres selon la qualité de l’équipement. Les compétences magiques utilisent des munitions que l’on devra soit acheter soit trouver dans les niveaux ce qui évite de rendre la magie trop puissante.

Rogue Wizards est un bon petit jeu sur lequel on passe une bonne dizaine d’heures sans déplaisir. Il est assez simple pour que l’on s’arrête pas à la première défaite et pas trop facile pour peu que l’on ne joue pas en normal. Si vous aimez les petits jeux originaux et plaisants à jouer, je vous le conseille très fortement!

Images:

Achat:

Vidéo:

Ce que pense les autres du jeu:

Rogue Wizards est un dungeon crawler mâtine de rogue-lite qui vient de sortir chez Spellbind Studios . On retrouve donc tous les ingrédients qui font le succès de ce genre de jeu à savoir des donjons, du loot, des ennemis et du challenge. Rogue Wizards a également pour lui d’autres atouts que la forte concurrence ne dispose pas forcément comme un design accrocheur et original et une gestion façon city builder de sa ville. On incarne donc son avatar qui va devoir sauver le monde d’une terrible menace en utilisant les armes et la magie. L’action du jeu se déroule au tour par tour dans les combats et en direct dans les phases d’explorations.

Rogue Wizards est avant tout un jeu qui se joue seul avec des mercenaires et autres familiers que l’on récupère ici et là dans les donjons. Chaque partie est différente ce qui permettra de cumuler plusieurs parties et de voir son nombre d’heures de jeu sur Steam fortement augmenter. Les combats se déroulent au tour par tour et ils s’avèrent mine de rien assez stratégiques. Si on a vite fait de foncer dans le tas dans les premières heures de jeu, il faudra vite gérer son inventaire et sa progression sous peine de se faire trucider en quelques secondes. On dispose donc de plusieurs armes aux caractéristiques uniques et que l’on pourra utiliser quelque soit son personnage. Il n’est pas question de classe dans Rogue Wizards, il faudra juste gérer ses caractéristiques (vigueur, puissance etc) afin d’optimiser au mieux sa progression.

Les ennemis sont mignons et dangereux!

Rogue Wizards dispose donc d’un bestiaire varié et de niveaux tous différents. Il faut gérer chaque type d’ennemi au cas par cas pour éviter de se prendre malus sur malus lors des phases de combats. Sachant que le simple fait de changer d’arme nous fait perdre notre tour, il ne faudra pas hésiter à fuir si l’on rentre dans une pièce et que l’on est pas bien équiper. On dispose également de pas mal d’armes et autres équipements dotés de caractéristiques propres et qu’il faudra la aussi optimiser pour parvenir à voir le bout du jeu. Il existe 6 types différents de magies qu’il faudra maitriser sous peine de se voir bien embêter dans un donjon regroupant beaucoup d’ennemis résistant à un certain type de magie. Les compétences s’apprennent après avoir gagner un niveau et elles sont assez variées pour que l’on s’amuse quelque soit son style de jeu.

Notre progression est assez linéaire et il faudra nettoyer pas mal de donjons pour espérer être assez costaud pour terminer le jeu. La difficulté est assez relative au début même s’il est tout à fait possible de mourir dès le premier donjons comme dans ma vidéo. Il ne faut jamais présumer de sa force et de capacité de prendre les mauvaises décisions au mauvais moment. Il n’est pas possible d’équiper les alliés et de les gérer dans les combats, leur IA est assez bonne en général et ils ne constituent pas vraiment une source de nuisance pour le joueur. Les familiers se trouvent donc de façon aléatoire et on les garde à la fin des donjons, il faudra toutefois attendre quelques minutes après les avoir utilisés à l’instar des jeux mobile Premiums.

Un city builder léger mais tout de même présent.

Au fur et à mesure de notre progression, on pourra développer sa ville de départ avec de nouveaux bâtiments nous octroyant de nouvelles emplettes possibles mais aussi avec des upgrades à effectuer sur les bâtiments existants. Il faudra y passer un peu de temps afin d’avoir ce qu’il y a de mieux à sa disposition en magasin avant de partir en croisade dans les donjons aléatoires. Le jeu dispose donc d’un mode Histoire normal assez simple et prenant mais aussi d’un mode Gauntlet dans lequel il faudra enchainer les donjons et où la mort sera permanente. Tout un programme!

La réalisation est plutôt bonne avec de beaux graphismes et une ambiance sympathique grâce à l’utilisation originale du terrain qui d’affiche en temps réel au fur et à mesure de notre progression. Le jeu tourne sur des configurations modestes et peut être jouer à la souris. Le jeu se destine tout naturellement à un portage sur Mobile dont la date de sortie reste à déterminer. Rogue Wizards en a la patte graphique et les contrôles seront parfaits pour ce genre de support.

Un système d’upgrade du matériel bien fichu mine de rien.

Rogue Wizards nous offre également une gestion plutôt bien vue de son équipement grâce à des matériaux à farmer et à utiliser dans des marmites planquées dans les niveaux. On peut également modifier les caractéristiques de ses armes et autres armures grâce à des slots d’enchantement qui peuvent varier en nombres selon la qualité de l’équipement. Les compétences magiques utilisent des munitions que l’on devra soit acheter soit trouver dans les niveaux ce qui évite de rendre la magie trop puissante.

Rogue Wizards est un bon petit jeu sur lequel on passe une bonne dizaine d’heures sans déplaisir. Il est assez simple pour que l’on s’arrête pas à la première défaite et pas trop facile pour peu que l’on ne joue pas en normal. Si vous aimez les petits jeux originaux et plaisants à jouer, je vous le conseille très fortement!

Images:

Achat:

Vidéo:

Plus d'articles
Test: Mages of Mystralia – Nintendo Switch
leo. et, ut suscipit Curabitur commodo eleifend libero