Test : Enter the Gungeon 2

Test : Enter the Gungeon

Voilà un jeu que j’avais remarqué il y a quelques mois et qui m’avait fait de l’oeil! Enter the Gungeon , Huniepot est un jeu d’action qui reprend des éléments des excellents Nuclear throne et de The Bindindg of Issac pour nous offrir une expérience unique et fortement recommandée pour les amateurs de jeux difficiles mais équitables! Le jeu nous fait explorer des donjons variés avec 4 personnages différents et tous dôtés de capacités différentes. Chaque partie sera unique et pas seulement au niveau de l’agencement des niveaux, chaque loot sera différent ce qui rend l’expérience variée et prenante.

On se retrouve donc assez vite dans le bain avec une pluie soutenue de balles et autres objets pointus qui vont tenter de se faire une place dans notre corps. Le jeu se contrôle au clavier-souris ou à la manette (méthode que je recommande) comme un Dual-Stick shooter. On se déplace avec le stick gauche et on vise avec le droit, classique mais ô combien efficace. Pour faire des roulades (salvatrices) et utiliser notre arme, il faudra utiliser les touches LB et RB ce qui est assez gênant et fort peu pratique. Heureusement, Enter the Gungeon dispose d’une autre méthode qui nous permet d’utiliser les gâchettes à cet effet. Cela évite la confusion entre la roulade et l’affichage de la carte en plein écran, dangereux et inutile en plein combat.

Le jeu propose un challenge conséquent en mode solo, on peut descendre dans le donjon sur plusieurs niveaux qui contiennent chacun plusieurs boss différents. Le combat contre les boss est toujours intéressant avec une bonne phase d’apprentissage requise pour espérer ne pas crever trop vite afin d’apprendre les patterns de mouvements et les différentes phases d’agression. Une fois la notion de base acquise, il faudra faire preuve de patience et de bons réflexes pour éviter de tout perdre en quelques secondes. La mort est donc inéluctable dans Enter the Gungeon mais elle demeure moins pénalisante qu’escompté. Nos morts ne sont jamais injustes, on perd uniquement à cause d’un mauvais placement ou d’un mauvais choix d’arme dans certaines situations.

On débloque au fur et à mesure des armes de plus folles et le plaisir de la découverte reste toujours intact! Certaines nécessitent d’être au corps à corps pour être effectives alors que d’autres sont dévastatrices mais disposent de munitions limitées. On commence d’ailleurs toujours la partie avec le même stuff, il n’est pas possible de commencer avec un autre équipement que l’on a acheté en DLC ou débloqué via un code. Les armes et objets se trouvent directement dans des coffres; qui s’ouvrent avec des clés trouvées dans les niveaux ou achetées chez la marchand. On peut également faire un petit coucou au marchand qui se trouve planqué de façon aléatoire dans les niveaux. Un petit conseil, montrez patte blanche dans le magasin sous peine de voir notre charmant magasinier gonfler ses prix ou tout simplement sortir le fusil à pompe pour nous faire sortir de son magasin.

La réalisation est au top, le jeu est fluide et vraiment réussi au niveau des graphismes. On retrouve un univers sobre mais superbement détaillé en pixel art. La musique mérite elle aussi l’achat en DLC tant elle est excellente et apporte un réel plus à l’expérience. Côté maniabilité, le jeu n’est pas en reste, si l’on occulte le petit souci de configuration manette cité plus haut, le jeu est un régal à contrôler que ce soit en mode solo ou en coop. La caméra est d’ailleurs parfaitement gérée dans ce mode et elle ne gêne jamais la visibilité de l’action ni-même ne cache les tirs adverses. Le bestiaire est varié d’un niveau à l’autre et il faut toujours s’adapter aux ennemis que l’on rencontre car ils disposent eux-aussi de patterns prédéfinis.

Sachez également que le jeu dispose d’un mode coop en local uniquement pour le moment et qu’il s’avère extrêmement fun et marrant à jouer. Le second joueur ne contrôlera pas de personnage précis, juste un NPC présent à la base et qui vous aidera dans votre mission. Il lui est possible de récupérer des armes trouvées par terre et d’acheter lui aussi des objets chez le marchand avec le caisse commune des 2 joueurs. Ceci engendre d’ailleurs certaines cohue lorsque des armes bien puissantes arrivent et que l’on veut être le premier à récupérer le saint Graal. Les munitions sont également limitées pour les armes trouvées et il faudra trouver des packs de munitions dans les niveaux ou chez le marchand pour refaire le plein. Une fois mort, le joueur peut aider son comparse en détruisant les tirs autour de lui ce qui être bien pratique en cas de combat difficile.

On trouvera également des évènements spéciaux comme des NPC uniques nous permettant de prendre des raccourcis dans les niveaux, des autels où l’on pourra sacrifier de la vie ou une arme afin d’avoir un bonus permanent ou juste le plaisir de se faire avoir par le jeu qui ne nous donnera rien en retour, un régal! La difficulté est parfaitement dosée, Enter the Gungeon n’est ni trop dur ni trop facile. On s’amuse réellement à chaque partie et la mort n’entraine pas de réelle frustration ce qui nous permet d’en rire et de s’amuser des morts les plus idiotes. Le jeu nous montre d’ailleurs assez vite que l’on s’améliore car il nous envoi des ennemis de plus en plus difficiles et fourbes à combattre.

Le jeu gère le Steam Cloud et dispose de multiples achievements assez difficiles à obtenir ce qui va encore améliorer sa durée de vie. Il est également mis à jour souvent avec de très bonnes corrections et des équilibrages d’armes et autres boss. On regrettera tout juste certains problèmes de visibilité lorsqu’il y a beaucoup de tirs ainsi que de nombreux éléments du décor. On se perd un peu dans cette profusion de couleurs et on en oublie presque que le décor peut lui aussi nous jouer des tours comme des pièges et autres trous bien placés.

Enter the Gungeon est une réussite sur toute la ligne, ni trop dur, ni trop facile, il vous fera passer de très nombreuses heures de jeu et d’amusement à petit prix si vous l’achetez chez Nuuvem où le jeu est disponible au prix tout doux de 7€ en édition standard, je vous conseille également fortement l’achat du pack DLC contenant la bande son et autres bonus. Même si il n’est pas parfait, Enter the Gungeon mérite très clairement les excellentes ventes (+ de 200k) et il a trouvé le moyen d’être rentable après seulement une journée de vente. Amateurs du genre, foncez, vous ne serez pas déçus!

Description:

Enter the Gungeon is a bullet hell dungeon crawler following a band of misfits seeking to shoot, loot, dodge roll and table-flip their way to personal absolution by reaching the legendary Gungeon’s ultimate treasure: the gun that can kill the past. Select a hero [or team up in co-op] and battle your way to the bottom of the Gungeon by surviving a challenging and evolving series of floors filled with the dangerously adorable Gundead and fearsome Gungeon bosses armed to the teeth. Gather precious loot, discover hidden secrets, and chat with opportunistic merchants and shopkeepers to purchase powerful items to gain an edge.

Images: