Critique : The Ocean – Heliocentric

The Ocean est un groupe un peu particulier. Il est constitué de très nombreux membres et agit comme un collectif produisant des albums bien spécifiques et surtout fortement basés sur des thèmes forts et précis. Les 2 précédents albums Aeolian et Precambrian ont eu une reconnaissance limitée mais certaine de la communauté métal.

The Ocean nous revient donc avec sa dernière offrande, Heliocentric, un album concept basé sur l’histoire de la montée de la vision du monde Héliocentrique et de ses effets sur les croyances chrétiennes dans les temps médiévaux de Darwin et de Dawkins (tout un programme).

L’album est complexe, tortueux et surtout pétri de talent. L’atmosphère est dantesque, les riffs pètent la classe, le chant est versatile et oscille parfaitement entre le heavy guttural et le chant harmonieux classieux.
L’album reprend d’ailleurs parfaitement là où Precambrian nous avait laissé en niveau de la production avec de beaux titres alambiqués et souvent écoutables sur plusieurs niveaux.

C’est une véritable réussite au niveau du son du groupe également, il y a eu un gros effort de fourni à ce niveau là. Pointilleux, le groupe nous offre ici sa meilleure réalisation sonore et de loin.

Il y a beaucoup de titres remarquables comme Firmament, The First Commandment Of The Luminaries, Metaphysics Of The Hangman, Swallowed By The Earth, Epiphany et le fabuleux The Origin Of Species. Je ne vois aucun titre faiblard ce qui est très bon signe!

Pour tout vous dire, je préfère presque cet album au dernier album de Mastodon, c’est dire la qualité intrinsèque du dit album. On retrouve un petit côté Machine Head des débuts ce qui est loin de me déplaire. Malgré donc son côté légèrement pompeux et surproduit, cet album démontre donc qu’un groupe relativement peu connu est en mesure de nous sortir un album référence et faire un beau succès commercial.

On remarquera également que le groupe lorgne un peu du côté de chez TOOL au niveau du design et au niveau de l’édition limitée de l’album. Même si le reste est assez éloigné de ce que nous propose TOOL la ressemblance est notable.

C’est donc une bien belle réussite à tous les niveaux et je vous conseille fortement de découvrir ce groupe et cet album que vous soyez amateurs de beugleries inécoutables ou même de chant trippant avec une ambiance calme et détendue. Ce monolithe musical fait fort et espérons que la suite Anthropocentric qui sera disponible en fin d’année fasse aussi forte impression.

L’album est disponible au prix de 8.9 euro sur amazon.fr, 8.99 euro chez iTunes.

Plus d'articles
CARPENTERBRUTLIVE
Critique : CARPENTERBRUTLIVE, le premier live de Carpenter Brut
odio mattis nec adipiscing mattis leo. porta. facilisis leo