Seven Lions EP

Critique : Seven Lions – Days To Come

Si il y a bien un genre de musique que j’abhorre en ce moment, c’est bien le Dubstep. Musique stéréotypée, artistes opportunistes, vedettes franchement médiocres si on écoute réellement leur musique et surtout, trop de potards tuent le potard. Heureusement, dans cet océan de médiocrité, quelques perles apparaissent ici et là comme Figure ou les excellents Seven Lions. Je ne connaissais pas du tout leur musique avant d’aller sur le site de Fiora et de tomber sur le clip du sublime Days To Come.

Sans trop en faire, le groupe parvient à se détacher magistralement de la fange du Dubstep avec des effets plus Progressif ou House qu’autre chose. Cet EP est une belle réussite musicale, les 4 titres sont variés et ont la bonne idée de ne pas s’éterniser dans des mixs mollassons et interminables.

Days To Come est une perle de production, de chant et de breaks bien sentis. L’introduction est classieuse et parfaitement amenée avec une ligne de basse ni omnipotente ni omniprésente. Le chant est parfait, le calme et les synthés nous ramènent à l’époque Chicane et autres titres aériens et inspirés. Les breaks sont juste parfaits et le titre parvient à se détacher du Dubstep primaire et les paroles sont vraiment bien en place.

 The Truth est un autre titre fort de cet EP, son côté progressif et détonnant ne laisse pas indifférent Le titre est calme en apparence pour mieux exploser vers 1:42 et ne plus jamais nous faire descendre avec un vrai art des transitions, des beats et des breaks.

Fractals fait plus House, voir electro-house avec un beat sympathique, une basse qui trotte dans la tête et qui ne nous lâche plus pour mieux nous amener vers une autre montée épique et une détonation inattendu vers 1:44. Les drops sont phénoménaux et le titre fait la part belle aux montées acides et perverses.

She Was est un autre titre fort, zen et aux forts relents de Glitch Hop. Les mélodies sont certes simples mais elles se marient parfaitement avec la multitude d’univers que le groupe parvient à créer dans un seul titre. Il ne fait jamais la même chose et il parvient toujours à surprendre et à subjuguer.

Forcément, après une telle démonstration de force, je n’aime toujours pas le Dubstep mais ca, j’aime bien! Ce groupe dispose d’un énorme potentiel et il ne faudrait pas grand chose pour qu’il soit connu ailleurs que dans le cercle de certains initiés ou autres amateurs de jingles à la mode et de remix paresseux pour des artistes connus.

On les pardonnera pour leur mix faiblard de All Alone de Superbus et pour quelques autres fautes de goût ici et là mais franchement ce groupe à tout pour lui, espérons qu’il nous propose un LP digne de ce nom rapidement.

Achat:

iTunes à 3.96€

 

Ecoute: