Critique : Letting Up Despite Great Faults – Paper Crush EP 2

Critique : Letting Up Despite Great Faults – Paper Crush EP

Letting Up Despite Great Faults est un projet un peu particulier d’électro-shoegaze indie plutôt méconnu chez nous si ce n’est d’une poignée d’initiés. Michael Lee nous propose désormais un EP dénommé Paper Crush après la sortie de: Letting Up Despite Great Faults (Octobre 2009) et de Movement (EP) (Aout 2006). Si le projet est souvent comparé aux excellents M83, il n’en a pas la côte ni même le hype. C’est pourtant une bien belle découverte me concernant étant donné que je n’avais encore jamais entendu parlé de ce groupe et que j’ai découvert un peu par hasard un titre de l’EP sur ce site.

Après avoir téléchargé le titre gratuitement, je me suis donc retrouvé à attendre fébrilement le 2 aout 2011 pour me procurer l’album. Pas de chance pour moi, le 2 aout est la date de sortie aux USA et non en Europe. La sortie Européenne est prévue le 26 septembre 2011. Impossible d’attendre me concernant et c’est du côté de mon compte iTunes US que j’ai trouvé une solution. Achat de crédits US et hop, dans ma besace!

Avis:
Difficile ne pas craquer devant une telle débauche de pop indie à la sauce shoegaze et aux mélodies chaloupées et sensuelles. Il n’y a rien à jeter dans ces 5 titres et ce n’est pas la sublime pochette qui ira faire du tord à la sortie! Rien de révolutionnaire hein, ne nous emballons pas mais quel joli vent de fraicheur avec un son vraiment typé et aux sonorités dreampop ou synthpop qu’affectionne les petites américaines en ce moment.

la voix reste assez naturelle sans trop céder au vocoder et à la distorsion exagérée. Les guitares se font onctueuses, la partie rythmique ronde et chaude sans jamais faire trop électro. Tout est limpide, simple mais tellement efficace que l’on fond comme neige au soleil, tel un petit plaisir incongru, on y retourne sans trop se lasser malgré la relative courte durée de l’ensemble. On arrivera même à trouver des singles qui n’existent pas dans ce joyeux maelström.

Si la nature même d’EP est d’être éphémère et indicateur d’une tendance, celui-ci à tout d’un grand et il suscite déjà de beaux espoirs pour un prochain LP qui sera aussi réussi que cet EP qui partage mon temps d’écoute avec le single des The Twang – Paradise et l’excellent Paper House des Over the Ocean que je chroniquerais rapidement.
J’en suis déjà à ma 7 ème écoute et je pense bien insister un peu afin de mieux cerner la production et le mixage.

Si vous aimez le Shoegaze et la dreampop/synthpop, je ne peux que vous conseiller cet EP une fois qu’il sera disponible en Europe ou dès maintenant aux USA.

Titres à retenir:
Tout mais en particulier Teenage Hide et I Feel you Happen.

Achat:
Vous pouvez donc vous le procurer sur iTunes au prix de $4.95.

Extraits:

Phasellus tristique felis ut id risus consectetur venenatis sit Lorem ut