The Crow’s Eye

Test: The Crow’s Eye

The Crow’s Eye
Date de sortie
20/03/2017
Studio
3D2 Entertainment
Plateforme
PC
Notre score
8

The Crow’s Eye est un jeu indépendant qui mélange avec brio l’horreur psychologique et les puzzles façon Portal. Il est développé par 3D2 Entertainment, un studio barcelonais et publié par Nkidu Games Inc. L’histoire est simple de prime abord. On incarne un jeune homme qui se réveille en 1966 à l’intérieur d’une université abandonnée depuis maintenant 20 ans. Groggy et perdu, on va vite comprendre que l’on fait partie d’une expérience scientifique et que nos moindres faits et gestes sont étudiés et enregistrés. On va donc faire connaissance avec une sorte de scientifique fou qui semble savoir ce qui est arrivé à un groupe d’étudiants de la fameuse université en 1947. Le même sort semble avec été réservé  à tous ceux qui ont osé tenter de découvrir ce qu’il s’est réellement passé. Le jeu se joue à la première personne avec des contrôles traditionnels pour le genre mais sans la possibilité d’utiliser d’armes contrairement à l’excellent Sylvio, autre perle indépendante d’horreur.

Là où The Crow’s Eye excelle, c’est dans sa gestion des situations et dans son ambiance. Le jeu ne se résume pas à un simple Walking Simulator dans lequel on avance dans une histoire narrée et parsemée de puzzles. Il va falloir faire preuve de jugeote et de réflexes pour parvenir à résoudre l’énigme de l’université de Crowswood. Il y a pas mal de variété dans les situations avec des moments narratifs, des énigmes mais aussi des phases de plateforme. Il faudra même faire preuve de rapidité dans plusieurs cas de temps limité pour réaliser tel ou tel objectif. Si les premiers puzzles sont simples, on se retrouve très vite bloqué sans trop comprendre où l’on doit aller et ce que l’on doit faire pour débloquer une situation. Fort heureusement, le jeu est bien fait et on comprend très vite qu’il va falloir maitriser une autre mécanique originale pour ce genre de production, la gestion du crafting.

The cake is a lie.

Test: The Crow’s Eye 3

Loin d’être aussi évolué que dans d’autres jeux de survie comme The Long Dark par exemple, il va falloir maitriser la construction d’objets afin d’en créer de nouveaux nous permettant d’avancer dans le jeu. L’interface dédiée à ces actions est simple et rudement efficace, on regrette toutefois la faible importance du crafting vers la seconde moitié du jeu. Se soigner ne devient plus vraiment nécessaire et une fois un objet découvert, il nous servira tout le reste du jeu. Il sera dès lors possible d’utiliser nos créations pour dessiner les cartes et pour améliorer notre électro-aimant grâce à des pièces que l’on trouvera au fur et à mesure de notre aventure. Pour le reste des énigmes, on reste sur du grand classique à savoir des formes géométriques de couleurs différentes à placer au bon endroit, des rubik’s cube à remettre en ordre, des clés à trouver et bien d’autres.

The Crow’s Eye

Plus loin dans le jeu, on fera la connaissance d’un outil particulièrement sympathique à utiliser, l’électro-aimant! Grâce à lui, on va découvrir une nouvelle facette de ce bien mystérieux ovni vidéo-ludique qu’est The Crow’s Eye. Exit les puzzles traditionnels et accueillons une sorte de mini-Portal mélangé avec des phases de plateforme elles aussi réussies. On va donc devoir réfléchir et être réactif afin de passer certains puzzles limités dans le temps. Il est toutefois assez rare que l’on se retrouve complètement bloqué et quelques minutes de pause et de réflexion suffisent en général à passer les énigmes les plus récalcitrantes. A titre personnel, j’ai eu plus de mal sur les phases de cubes à déplacer que sur le reste et si je suis parvenu à terminer le jeu, vous pouvez la faire sans souci!

Nobody expects the Spanish Inquisition!

Test: The Crow’s Eye 4

Au niveau de la réalisation, The Crow’s Eye est plus qu’honnête avec des graphismes sobres et plutôt détaillés et une bande son convaincante dotée de doublages en anglais du plus bel effet. Le jeu est disponible en anglais et en espagnol ce qui devrait poser problème à ceux qui ne parviennent pas à bien comprendre l’anglais. Comme l’histoire est assez complexe et qu’il y a beaucoup de texte à lire, je vous invite à attendre une hypothétique version française. La musique est excellente quoique bien trop discrète à mon grand regret! La maniabilité est très bonne que ce soit à la manette ou au combo clavier-souris, on peut régler ses touches et inverser l’axe des Y, c’est très bien pour un début! Les interfaces sont claires et il est très facile de relire et de réécouter les messages trouvés ici et là dans les niveaux.

The Crow’s Eye

La durée de vie est plutôt conséquente avec 8-9 heures nécessaires pour terminer le jeu une fois en ayant débloqué les 3/4 des succès. Il n’y a pas trop de retour en arrière nécessaire et on est rarement frustré par la difficulté du jeu. Que ce soit de certaines phases de plateforme ou de puzzles. On est rarement bloqué plus de 30 minutes par section difficile. Il y a toujours un indice quelque part nous permettant de comprendre ce que le jeu attend de nous. Au niveau des soucis, on notera quelques acteurs qui en font un peu trop et quelques passages assez WTF qui se révèle plus pénibles que difficiles. J’ai eu quelques crashs sporadiques mais rien de bien méchant, le jeu sauvegarde à intervalles réguliers (trop souvent même!). On est jamais tenté de revenir en arrière pour essayer d’éviter un bug. Les monstres que l’on trouve dans les conduits d’aération ne servent pas à grand chose et ils ne font peur qu’une seule fois. Notez qu’il n’y a aucun jumpscare dans The Crow’s Eye ce qui est un réel plus, on est plus souvent pris à la gorge par l’ambiance que par les solutions de facilité utilisées avec abus dans le genre.

The Crow’s Eye est donc une très bonne surprise, je n’en attendais rien et j’ai passé un très bon moment. Je me suis d’ailleurs retrouvé à jouer tout le weekend au jeu tant je voulais connaitre le fin mot de l’histoire. Sans spoiler, la fin est assez spéciale et on se doute assez vite de la façon dont nos retrouvailles vont se dérouler avec les différents protagonistes. Si vous aimez les jeux originaux et qui font réfléchir sans faire forcément peur, The Crow’s Eye est un excellent jeu que je vous conseille de découvrir et d’adopter!

Vidéo:

Page Steam:

The Crow’s Eye
Test: The Crow’s Eye
Conclusion
The Crow’s Eye est donc une très bonne surprise, je n'en attendais rien et j'ai passé un très bon moment. Je me suis d'ailleurs retrouvé à jouer tout le weekend au jeu tant je voulais connaitre le fin mot de l'histoire.
Les +
Très intéressant
L'ambiance
La plupart des énigmes
Les -
Des énigmes pas toujours évidentes
Le jeu d'acteurs
8
Excellent