Book of Travels

Book of Travels : Découverte de l’Early Access

Journey

Dernière mise à jour:

Développé par Might & Delight, Book of Travels est un Tiny Multiplayer Online Game (TMORPG pour les intimes) qui a pour ambition de nous faire vivre une aventure unique dans une sorte de conte de fées dynamique. On retrouve tout ce qui fait le charme des jeux de rôles sur papier mais en accès anticipé et devant notre ordinateur!

Suite à une campagne réussie sur Kickstarter, Book of Travels voit enfin le jour en version Early Access le 11 octobre 2021 avec un contenu assez chiche pour le moment et quelques gros soucis de serveurs les premiers jours.

Ces derniers m’ont d’ailleurs empêché de vous parler de ce merveilleux projet plus tôt mais la situation semble désormais sous contrôle et il est désormais bien plus simple de créer son avatar et d’aller explorer librement cet univers singulier et sacrément osé en matière d’ambitions narratives.

Une fois votre compte créé et dûment activé, il sera temps de passer à l’élaboration de votre avatar. Oublions immédiatement les options de créations des classiques MMORPG et accueillons comme il se doit une création d’avatar à la mode des jeux de rôle papier.

On devra tout d’abord choisir une forme parmi les 12 disponibles, qu’est-ce qu’une forme vous allez me dire? Et bien il s’agit plus ou moins d’un archétype déjà spécifique de voyageur que l’on pourra utiliser pour personnaliser encore plus sa personnalité, son attitude et bien d’autres variables.

Chaque archétype dispose également d’une origine et d’une affinité avec l’un des 4 grands vents. La seule réelle implication de cette affinité résulte dans le moindre coût des compétences liées à ce même type de vent. Apprendre une compétence liée à notre type de vent sera moins chère pour résumer.

Definitely not a MMORPG

Book of Travels

Il nous faudra ensuite choisir notre background qui nous permettra de mieux définir nos origines mais également la façon dont notre avatar va évoluer lors de ses aventures, il y en de très nombreux types comme villageois, Pauvre, mystique ou même le fameux syndrome du mystérieux personnage ayant perdu la mémoire.

Ce n’est pas fini car on a même la possibilité d’écrire soi-même sa propre histoire avec nos mots. Forcément, Book of Travels n’étant disponible qu’en anglais pour le moment, il est vivement conseillé de maitriser un tant soit peu l’anglais. Sachez toutefois que les autres joueurs ne pourront pas lire votre histoire sauf par le biais de certaines compétences.

Book of Travels nous permet ensuite de gérer notre personnalité avec différents traits qu’il sera possible de choisir ou non. Il y en a 19 et on ne peut en choisir que 3 dans la liste, ce qui est fort intéressant, c’est que certains de ces traits auront un impact direct sur la façon dont on jouera. Par exemple, si l’on choisi d’avoir des problèmes de vues, cela aura une incidence sur le gameplay.

La plupart des effets de ces traits ne sont pas encore implémentés mais le souci du détail est vraiment impressionnant et il sera vraiment possible de créer de façon très affinée son personnage. Il sera ensuite temps de sélectionner nos 3 compétences de départ. Il sera également possible d’en apprendre d’autres par le biais d’autres voyageurs, de créatures rencontrées et selon d’autres circonstances.

Les derniers réglages nous permettront de choisir la couleur de nos yeux et la voix de notre avatar. On est dans le plus traditionnel avec quelques couleurs exotiques mais cela reste limité. S’ensuit le choix de notre matériel de départ qui sera déterminé par le biais d’un lancé de dés. Il faudra les lancer quelques fois avant d’obtenir un équipement décent et quelques victuailles.

Book of Travels

The Taste of Tea

Dernière étape, le choix aléatoire de notre nom et prénom grâce au sacrosaint lancé de dés. Une fois satisfait, il est désormais temps de choisir le commencement de notre aventure. Venons-nous de la mer? De la terre? Avons-nous été capturé? A nous de choisir et enfin de se lancer à l’aventure de Book of Travels.

Sachez toutefois qu’il faudra choisir un côté parmi les 4 et si l’on souhaite jouer en coterie avec un ou plusieurs amis, convenez tous du même point de départ et du même serveur. Me voila donc fin prêt pour vivre les aventures de Adra Hrahad niveau 1 après avoir perdu mes précédents personnages suite à un wipe du serveur…

Après une présentation entièrement narrée la première approche de Book of Travels est plutôt satisfaisante. Le jeu est superbe, l’ambiance est là et par chance je me retrouve au milieu d’un champs avec des sortes de moutons qui semblent m’avoir pris en affection.

L’interface est extrêmement sobre mais ô combien efficace, on ne peut pas communiquer via le clavier dans Book of Travels, il faut utiliser les émoticônes avec les autres joueurs ou tout simplement les options de dialogues avec les NPC. Dès le début on pourra communiquer avec un des très nombreux NPC qui nous indiquera la marche à suivre pour aller de l’avant.

Il nous faudra aller à la maison de thé afin de nous reposer et de manger un peu histoire de se requinquer. Le début est presque identique pour tous les personnages d’après ce que j’ai pu avoir avec mes 4 personnages déjà utilisés depuis le début de l’accès anticipé.

Il nous faudra alors marcher jusqu’à ce premier point clé de notre histoire. Il est possible de récupérer des ressources comme des noix et autres fruits qui se trouvent sur les arbres afin de nous constituer une réserve de nourriture mais également de façon à avoir de quoi marchander plus tard.

Book of Travels

Solo Leveling

En chemin on fera la connaissance de nombreux NPC qui vivent leur vie de façon logique et en fonction de l’heure à laquelle où se déroule l’action du jeu. On avait l’habitude de voir cela dans les jeux de rôles japonais et autres mais là on pousse encore un peu le curseur.

Fort heureusement pour nous, le temps du jeu n’est pas basé sur les heures réelles ce qui nous évitera de devoir nous réveiller tard dans la nuit afin d’effectuer certaines rencontres comme cela était le cas dans d’illustres MMORPG comme Lineage II où il fallait se lever très tôt pour participer aux sièges sur les serveurs US.

Ce premier périple ne sera qu’un simple pour nous apprendre les ficelles du jeu et pour maitriser les bases de gameplay. Une fois arrivé à destination, il faudra aiguiser notre sens de l’aventure et de l’exploration. On sera déjà plus libre de nos mouvements et un peu moins sujet aux doutes.

La Corniche d’Étorsade est un monde plutôt intéressant avec énormément d’interactions possibles avec la faune et la flore. Les rencontres avec les autres joueurs sont rarissimes et pour être honnête je n’en ai pas encore croisé lors de mes aventures. C’est d’ailleurs fort dommage car certaines actions nécessitent d’être à plusiseurs.

Privilégiez donc le jeu avec des amis si vous souhaitez réellement transformer Book of Travels en expérience plus sociale tout en restant très intime en ce qui concerne ce qui peut arriver à votre groupe. Certaines rencontres sont parfaitement amicales mais ce ne sera pas toujours le cas.

En effet, le combat n’a pas été oublié et il faudra parfois en venir aux mains afin de ne pas se retrouver perdu quelque part sans aucun effet personnel et la tête en vrac. Pour peu que vous ayez choisi un mauvais sens de l’orientation lors de la création de votre personnage, vous vous retrouverez encore plus loin du lieu de votre agression.

De façon logique, un groupe d’individus louches se trouvant la nuit sur un chemin ne devrait pas nous inciter à aller discuter avec eux. Dans ces cas là, le mieux est de faire profil bas et d’éviter la confrontation. C’est d’ailleurs une des grandes forces de Book of Travels, c’est à vous et à vous seul de tracer votre route et de créer votre propre récit.

Etant plutôt couard dans ce genre de situation, je privilégie la fuite mais pour peu que vous disposiez de bonnes compétences, vous devriez pouvoir les affronter. C’est un peu ca qui fait la magie de ce jeu.

Book of Travels

Voyageurs du monde

Book of Travels n’est donc très clairement pas un jeu comme les autres, oubliez les ambiances Heroic Fantasy, les quêtes Fedex et autres donjons instanciés et oubliez vos vieux réflexes de MMORPG. Il est d’ailleurs préférable de prendre des notes sur papier plutôt de d’aller lire un wiki ou des guides sur YouTube. C’est un autre monde, une autre vision du jeu Online multijoueur.

Book of Travels propose vraiment un ensemble cohérent avec un monde splendide et rempli de vie malgré le fait que l’on ne rencontre que très peu d’autres joueurs. D’ailleurs, les moyens de communication sont excellents avec des icones et autres émotions que l’on peut montrer aux autres. Libre à eux mais aussi à nous de jouer ensemble pour aller débloquer des événements nécessitant de l’aide.

Non content d’être singulier sur sa façon de nous faire découvrir son monde, Book of Travels dispose d’un système d’expérience super bien fichu et une nouvelle fois cohérent avec son ambiance globale. On gagnera de l’expérience en communiquant avec certains NPC et en découvrant des endroits et autres secrets. Les voyages forment la jeunesse mais ils nous aident aussi à pex maintenant!

L’obtention des compétences peut se faire également entre joueurs mais je n’ai pas eu l’occasion de tester étant donné que je n’ai pas encore vu âme qui vive sur mon serveur, dommage! Pour le reste, elles peuvent être obtenue par bien d’autres biais comme le commerce ou lors d’une discussion avec un NPC.

Pour le moment, l’économie du jeu est assez compliquée avec des prix sacrément salés et assez peu de moyens de gagner sa pitance si ce n’est en revendant tout ce que l’on trouve. Le jeu étant en Accès anticipé, il y a fort à parier que tout se normalise mais je préfère vous prévenir que le chemin vers la richesse ne sera pas un long fleuve tranquille.

Book of Travels

Erreur 37

Techniquement, Book of Travels est sublime c’est une évidence. Tout est dessiné à la main et on retrouve le charme des anciens jeux de Might & Delight à savoir Shelter ou Tiny Echo. Il tourne sous Unity ce qui impliquera quelques ralentissements en fonction de votre configuration et fera s’arracher les cheveux des développeurs lors des mises à jour du moteur.

Le jeu est intégralement en anglais et le niveau est plutôt relevé. Il y a beaucoup de textes à lire et il peut arriver que certains termes ne soient pas les plus simples à appréhender. Si vous avez un niveau convenable, vous devriez pouvoir vous en sortir sans trop de souci.

Au niveau des problèmes, j’ai surtout rencontré de très gros soucis de serveur au tout début de l’accès anticipé mais tout va beaucoup mieux maintenant. D’ailleurs les avis sur Steam deviennent positifs alors qu’ils étaient mitigés il y a peu. Je n’ai pas encore eu de crash ou de gros problèmes de latence même si certaines commandes demandent quelques secondes pour être réalisés en fonction de là où on se trouve.

Book of Travels est pour le moment un jeu unique en son genre et qui fera débat au sein des amateurs du genre de jeu de rôle en ligne. Il n’hésite pas à partir dans une direction à contre courant et à l’assumer pleinement. C’est d’ailleurs ce que j’apprécie fortement car non seulement le potentiel est là.

Il semblerait qu’il parvienne à trouver son public même en dehors de ce qui avaient backé le jeu lors de la campagne Kickstarter. J’espère juste que le futur du jeu évitera certains écueils comme un système de combat plus dynamique ou une roadmap trop ambitieuse vu le nombre de joueurs actuels.

En attendant j’ai hâte de découvrir de nouveaux pans de l’histoire, de nouveaux scénario secrets et tant de merveilles dont semble regorger le jeu. Vivement la suite même si le jeu ne plaira très clairement pas à tout le monde.

Achat sur Steam:

Trailer: