Critique : And So I Watch You From Afar - ASIWYFA 2

Critique : And So I Watch You From Afar – ASIWYFA

And So I Watch You From Afar est un groupe de Post Rock irlandais reconnu pour ses performances live de haut vol et pour le prix de ses EP et albums. Habitués aux premières parties et aux festivals, le groupe est en train de se faire une sacrée réputation et de séduire un public de plus en plus large grâce à ses live de premier ordre.

Nous allons donc chroniquer leur premier album, And So I Watch You From Afar, qui date de 2009 avant de passer à Gangs qui lui est d’ores et déjà disponible depuis avril 2011.

Avis:
And So I Watch You From Afar n’est pas un groupe comme les autres, il déborde d’énergie et d’entrain et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est communicatif. Adeptes de titres instrumentaux à la sauce Post Rock, ils traversent ouvertement les limites de ce style pour déborder grassement vers le math rock. Les titres sont alambiqués, progressifs et variés, on se rapproche un peu d’une structure à la Biffy Clyro avec énormément de diversité au sein d’un même morceau sans que l’ensemble ne soit bordélique ou mal fichu.

On retrouve tout de même quelques caractéristiques du Post Rock avec des noms de titres sortis de nulle part, quelques guitares reverb mais pas trop et pas mal de moments de bravoure. Le groupe évite également les montées crescendo de ses titres et privilégie plutôt le style Grand huit avec de magistrales montées violentes mais pas trop et quelques moments plus calmes mais toujours aussi inspirés.

Le groupe est au maximum de son potentiel en live, c’est une évidence et ils le démontrent même en studio, la production est brut de décoffrage tout comme le son qui semble directement enregistré en une seule prise. C’est bien ce côté un brin bordélique et grandiose qui rend ce groupe si particulier, on ne sait pas trop à quoi s’attendre avec leurs titres.

L’album est plutôt long et bien pourvu en éventuelles bombes live et ca tombe bien, c’est bien la spécialité du groupe. On a pas mal de titres qui dépassent les 6 et 7 minutes. Autant dire que l’on pourrait même scinder ces titres en plusieurs tant il a d’ambiances variés et de rythmes différents. On passe allègrement à du QOTSA, Biffy Clyro ou de façon plus prosaïque à du Isis.

Cet album est diablement intense, jubilatoire et pourrait presque faire passer pas mal de groupes Post Rock pour des dinosaures. Il y a une certaine urgence qui se dégage de titres comme If it ain’t Broke…Break it qui devrait plaire aux amateurs de titres péchus et couillus. Cet album transpire la classe et la sueur. Je n’ai désormais plus qu’une seule hâte, c’est de les voir en concert le plus vite possible et ca tombe bien, ils passent le 4 octobre 2001 au Point Ephemere à Paris. Objectivement et au prix de 17.80 €, vous allez passer une soirée mémorable.

Titres à retenir:
Set Guitars to Kill, A Little bit of Solidarity goes a Long Way, Clench Fists, Grit Teeth…Go! et If it ain’t Broke…Break it.

Achat:
Cet album est disponible sur le Bandcamp du groupe au prix de 3.99€.

Ecoute intégrale: