Critiques MusiqueIndie

Critique : Sóley – We Sink

Sóley (Sóley Stefáns) est une jeune artiste capable de jouer de nombreux instruments qui vient du froid, à savoir d’Islande comme Björk par exemmple. Elle a découvert sa voie ainsi que les qualités de sa voix il y a environ 4 ans après plusieurs années au sein du groupe Seabear.

En utilisant son organe, elle va ainsi créer son propre univers baroque, dérangé avec un petit côté monotone qui fait son effet après la sortie de son premier EP – Theater Island datant de 2010. Elle nous propose donc son premier album dénommé We Sink qui se fait déjà remarqué par de nombreux sites et de nombreux critiques. A raison?

Avis:
We Sink est une subtile perle dans un océan de chanteuse à voix ou à vocoder. Cet album est d’une finesse difficile à égaler si ce n’est par quelques chanteuses habituées à cet exercice, Sóley utilise de très nombreux artifices et sons afin de créer des mélodies mélancoliques et remarquables. Son univers est certes froid mais il réchauffe le coeur avec des titres intimistes mais assez rythmés et superbement bien produits.

Fight Them Soft pourrait très bien être ce qui caractérise la demoiselle. Elle parvient à faire passer ses idées, ses rêves, ses idéaux et même ses coups de gueule avec une douceur inégalable. Les instruments et autres sons ne s’entremêlent jamais violemment et on peut distinguer le moindre ajout, cliquetis, tapage de mains avec une froide précision. Le piano est souvent à l’honneur mais limiter cet artiste à une Tori Amos ou une Joanna Newsom du froid serait une très grosse erreur.

Certains titres ne sont pas fondamentalement excellents et passent un peu inaperçus dans l’ensemble comme Bad Dream ou Fight Them Soft mais ils participent à l’album avec leurs airs d’outre tombe. Les autres titres sont de vraies réussites avec énormément de travail au niveau de la voix mais aussi de la musicalité de l’ensemble. On retrouve 3 titres du précédent EP en version Album ce qui fâchera peut-être les acquéreurs du dit EP mais objectivement ce n’est pas un souci après les avoir écouté.

Sóley a beau être de nature introvertie mais elle se dévoile dans sa musique où elle explore sans tergiversations ses propres capacités de compositions avec en filigrane sa voix sublime enchanteresse. Véritable pôle de gravité, elle attire donc les amateurs de musique léchée, un brin indie histoire de faire genre, pourtant, c’est mal connaitre l’intéressé qui nous offre avec cet album un beau condensé de mélodies suaves qui hanteront vos rêves. En ais-je trop dit déjà?

Titres à retenir:
I’ll Drown, Smashed Birds, Pretty Face, Dance et The Sun Is Going Down.

Achat:
Cet album est disponible sur iTunes au prix de 8.99€.

Extraits:

Tags
En voir plus

Loutre Perfide

Vieux con qui cherche à faire découvrir quelques perles dans tous les domaines.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

id ut Donec quis leo ut vel, risus ut libero. ut
Close