War Party

Test: War Party

On va attendre Warcraft III Reforged plutôt...

War Party
Date de sortie
28/03/2019
Studio
Warcave & Crazy Monkey Studios
Plateforme
Steam
Notre score
5.5

Développé par Warcave et Crazy Monkey Studios , War Party tente de remettre au goût du jour le RTS à l’ancienne. Il s’agit d’un jeu de stratégie en temps réel se déroulant dans un univers qui ressemble à notre âge de pierre. On incarnera une des 3 factions différentes avec des héros uniques et des unités bien spécifiques. Au menu de nos aventures, de la construction de base, de la micro gestion d’unités, de la macro gestion de ressources et des APM dignes d’un coréen en vacances à Monaco! A nous donc de recruter des soldats et d’apprivoiser des dinosaures pour raser la base adverse et ainsi assurer notre domination dans ce monde hostile.

War Party est un jeu qui semble apporter une touche de variété dans un genre un peu tombé en désuétude en ces temps de Battle Royale et de jeux à la Souls. Il vient tout juste de sortir en version finale alors que sa phase Early Access avait débuté fin 2018. L’avantage, c’est que le jeu est déjà bien complet en fonctionnalités et on retrouve dores et déjà un mode Campagne, un mode Survie, un mode combat vs IA, un mode multi joueur ainsi que des parties classées et normales. Il propose de plus des parties avec des serveurs dédiés qui est un réel plus pour tous les joueurs.

Le mode solo propose 3 histoires différentes avec le même point de départ, dans des temps immémoriaux vivait une civilisation puissante et prospère, qui alliait technologie et magie pour assurer sa domination sur le monde. Des millénaires après sa chute, la nature a repris ses droits ; les animaux et dinosaures sauvages arpentent à nouveau cette terre. C’est dans cet environnement sauvage qu’ont émergé les tribus des hommes. À l’aide de leurs outils, ils parvinrent à extraire l’énergie des ruines des villes et temples anciens des Go’n afin de s’étendre toujours davantage et de s’affronter pour le contrôle des ressources limitées de ce monde.

War Party

War Party est un jeu qui a tout pour ne pas laisser indifférent, on y retrouve des zombies, des dinosaures, une héroïne bodybuildé avec de larges épaulières, un héro mystique avec de larges bois et un héro spawnesque avec de larges griffes… Pour le reste du bestiaire et des unités, on retrouvera également les grands classiques comme les archers, les soigneurs, les soldats ainsi que des unités montées sur des dinosaures ou des tigres à dents de sabre. Rajoutez à ceci des péons qui vont devoir ramasser plusieurs ressources différentes comme de la nourriture, des cristaux bleus, verts et roses. Chaque ressource a bien entendu son utilité et sera nécessaire au bon développement de sa tribu dans la partie Macro-gestion. On pourra également créer des maisons nous permettant d’accroitre notre limite de population.

Et là vous allez me dire, ca sonne drôlement comme du Warcraft II ton jeu et… vous aurez bien raison. Au final, on refait les mêmes choses à savoir optimiser sa récolte de ressources, faire grandir son armée, explorer la carte à la recherche de nos ennemis et autres dinosaures sauvages, on améliore son bâtiment principal pour accéder à de nouvelles structures et enfin pouvoir améliorer ses unités existantes et ainsi de suite. On contrôle nos troupes comme d’habitude avec le clic droit pour avancer, la touche A pour attaquer-déplacer et tout le panel de patrouilles et autres points de ralliement sur une unité ou un endroit spécifique de la carte. On peut également enchainer plusieurs ordres les uns à la suite des autres en maintenant la touche Shift et effectuant les actions les unes à la suite des autres.

Le cahier des charges du RTS basique est bien rempli et War Party s’applique bien à intégrer toutes ces notions mais à part rajouter des dinosaures, rien de neuf sous le jurassique. Sur PC, les contrôles sont corrects et assez intuitifs mais on ne peut pas en dire autant des versions consoles qui ne sont clairement pas optimisées pour ce genre de jeu. Pour avoir également joué à la version Nintendo Switch c’est très compliqué à gérer et on se retrouve très vite perdu dans la masse de choses à faire et à gérer. Pour ce test, je vais surtout parler de la version PC mais amateurs de consoles, faites bien attention car en l’état actuel des choses, je ne vous recommande pas du tout le jeu sauf si vous avez la possibilité d’y ajouter un clavier et une souris. Si tel n’est pas le cas, passez votre chemin!

War Party

Tchou tchou, tous derrière le Dino-Train!

Me voilà donc, habitué des RTS depuis la nuit des temps vidéo-ludiques et d’heures passées à terminer Warcraft I, II, III, Conquest Earth (oui oui, celui là aussi!!!), Starcraft I et II et tant d’autres prêt à relever le challenge et à bouter hors de la contrée mes ennemis! Histoire de me remettre au goût du jour, je lance donc le tutoriel et me rend très vite compte que rien ne sera simple dans War Party. Le ryhtme est lent, très lent, les unités sont assez longues à sortir et la gestion des groupes est sommaire. Le tutoriel ne semble pas avoir bien compris sa propre raison de vivre, il n’explique quasiment rien et il nous laisse nous démerder pour les choses les plus importantes. A part nous guider dans un couloir d’actions à faire bien défini et au millimètre près, il n’aidera en rien les néophytes du genre. Rassurez-vous, il ne pas vraiment aidé non plus.

Une fois que l’on a compris les bases, on peut ensuite lancer le mode campagne avec la faction de notre choix. En gros, il y a la faction standard, celle qui doit sacrifier pour invoquer et les amoureux de la nature qui peuvent utiliser la faune locale pour se battre. Même si on a envie de dire que c’est super original, ce n’est pas le cas, on a déjà vu ces spécificités 1000 fois ailleurs. La toute première mission ne comporte pas vraiment de grosse difficulté si ce n’est des explications vaseuses et surtout des possibilités de Game Over direct pour peu que l’on ait pas bien sélectionné la bonne compétence de base de notre héros. Au bout de 15-20 minutes, nous voilà prêt pour lancer la seconde mission que l’on espère plus loquace sur les subtilités de gameplay et des possibilités du jeu, que nenni!

On se retrouve très vite dans un bordel sans nom avec l’obligation de maitriser tout le Tier II des bâtiments ainsi que la gestion des patrouilles et autres ramassages de ressources différentes sous peine de se voir raser en un rien de temps. C’est à ce moment là que l’on va très vite comprendre qu’il y a un problème fondamental dans War Party, le micro-management ainsi que la sélection des unités et la réalisation de nos ordres est affreusement lente. Rajoutez à celà une IA de nos troupes proche du 0 absolu ainsi qu’une IA adverse que l’on va qualifié de cheatée et vous obtenez quelques heures de frustration! La sélection des unités ne fonctionne pas toujours et il est très compliqué de sélectionner notre héros au milieu de l’amas d’unités alliées. Pour peu que vous vouliez créer un groupe par type d’unité, bon courage car le double clic sur un seul type d’unité ne fonctionnera pas toujours.

War Party

Vraiment old-old-old school!

Le pire, c’est que cela devient vite erratique et que l’on a du mal à retrouver nos unités, à les sélectionner et à les faire attaquer-déplacer ailleurs sans qu’ils soient bloqués dans un élément du décor. Le pathfinding en l’état actuel est pitoyable et nous fera perdre pas mal de batailles pourtant gagnées d’avance. Les objectifs sont bordéliques et on aura un mal fou à trouver les unités nécessaires au domptage des dinosaures et c’est sans compter sur une IA qui va s’acharner sur notre base et sur la prise de contrôle d’une relique sacrée. Les tourelles font un mal de chien et nos unités iront joyeusement s’empaler sur les défenses de nos adversaires sans réfléchir. La gestion des patrouilles est là aussi complètement aux fraises avec une partie des unités qui ira attaquer (les soigneurs tant qu’à faire) alors que les autres unités combattantes sembleront jouer à la belote ou sembleront plus intéressé par le décor si chatoyant! Forcément, on ne pourra pas sauvegarder en plein milieu d’une partie solo ce qui vous obligera à tout refaire depuis le début. Woot!

Vous l’aurez compris, il vous faudra pas mal de patience et de bonne volonté pour trouver le moindre intérêt à la partie solo du jeu. Les modes multijoueurs sont déjà plus intéressant mais on apprendra sur le terrain et il nous faudra pas mal de défaites pour espérer arriver à faire quelque chose. Alors oui, le jeu est mis à jour souvent et bien des bugs sont corrigés mais il y a encore énormément de travail à faire pour que le jeu soit un réel plaisir à jouer dans tous les modes de jeu. Actuellement, le plus agréable reste les parties en multi, cela nous permet d’éviter les IA et surtout de devoir se concentrer sur ce qui reste une grande force du titre, les dinosaures et la variété des unités.

Au niveau de la réalisation, War Party tire plutôt bien son épingle du jeu avec une patte artistique agréable à l’oeil et des unités assez jolies. L’animation des troupes est correcte sans plus mais celle des dinosaures est plus soignée. La bande son est vraiment quelconque et le doublage fait … comment dire… très amateur. On a un mal fou à prendre l’histoire au sérieux quand la narration est aussi poussive et les acteurs si à côté de leurs personnages. Cela donne plus un côté caricatural que sérieux et c’est bien dommage car il y avait matière à nous intéresser vu l’ambiance du jeu et vu le cadre dans lequel se déroule les évènements du jeu ainsi que sur le sort réservé aux différents protagonistes dans les 3 campagnes. Le jeu est en français et il gère bien les claviers AZERTY ce qui est toujours un gros plus .

Est-ce que j’ai passé un si mauvais moment que ca sur War Party? Non mais le jeu aurait du rester encore un peu en Early Access car il reste pléthore de bugs à corriger et surtout il y a un énorme travail à produire sur l’IA des alliés et des ennemis ainsi que sur la gestion des déplacements des unités sur les cartes. Elles sont belles mais trop jalonnées de détails qui n’auront comme seule utilité d’être plus dangereux que nos adversaires par moments. Il y a fort potentiel pour War Party et je suis persuadé que d’ici 6 mois – 1 an il sera en bien meilleurs position pour se faire sa place au soleil sur Steam. Malheureusement, j’ai bien peur que ce sera déjà trop tard et qu’il ne restera plus assez de joueurs pour faire vivre le multijoueur. Puis-je avoir tord, ce serait bien pour ces équipes de développement qui ont tout de même réussi à pondre un jeu prometteur et doté d’un cadre original.

War Party

Vidéo de gameplay:

Achat sur Steam:

Conclusion
Warparty est un RTS à l'ancienne qui n'apporte pas grand chose et qui dispose d'une IA cheatée. Dommage, le potentiel était là.
5.5
Moyen
Plus d'articles
A Mortician's Tales
Test : A Mortician’s Tale
ante. quis libero id ipsum Nullam dictum sem, Phasellus id dapibus