Critiques Jeux VideoPC

Test : Subsurface Circular

Subway en version robots

Subsurface Circular
Développé par Bithell Games a qui l’on doit les excellents Volume et Thomas was Alone, Subsurface Circular est une sorte d’ovni vidéo ludique dans sa forme et dans sa façon de sortir par le simple biais d’un tweet. En effet, exit les plans marketing et autres publicités, accueillons une sortie impromptue et volontairement limitée. On incarne donc un robot détective dénommé Claire qui va devoir mener une enquête bien étrange sur la disparition de l’ami d’un autre robot. Pour ce faire, on va traverser toute la ville dans le métro et y interroger des habitants robots grâce à un astucieux système de dialogue et de découvertes à creuser.

Subsurface Circular

Subsurface Circular s’apparente à un jeu d’enquête dans lequel on va devoir découvrir ce qui est arrivé à plusieurs robots disparus dans un univers futuriste où les humains et les robots cohabitent paisiblement ou presque. Le jeu est simple mais rudement efficace, on se déplace automatiquement de station de métro en station de métro et l’on fera connaissance de différents robots qu’il faudra interroger afin de découvrir des indices et autres pistes. Chaque découverte du puzzle nous octroiera une nouvelle possibilité de dialogue et d’interrogation, il conviendra alors de poser de nouvelles questions aux robots qui n’avaient plus rien à nous dire jusque là. C’est donc un véritable travail d’enquêteur qui nous attend avec également quelques énigmes plutôt corsées afin de débloquer des situations ubuesques.

Subsurface Circular

Un poil court mais pas en terme d’idées.

Subsurface Circular est un jeu vraiment attachant que ce soit au niveau de son histoire dense et intéressante qu’au niveau de ses protagonistes. Sans jamais rencontrer d’humains, on va vite se rendre compte que tout n’est pas rose entre les robots et les hommes. On s’attache aux différentes personnalités et aux étranges possibilités que nous apporte la vie de robot d’usine, lover, publicitaire ou policier à l’humeur changeante. D’un ton résolument mature, l’histoire est plutôt complexe et il faudra parfois se faire violence pour ne pas accélérer le texte tant il y a d’informations à retenir. Les différentes phases de jeu reprennent des épisodes avec le même décor mais de tous nouveaux robots à rencontrer et à faire cracher leurs ci-boulons afin qu’ils nous aident à progresser dans l’aventure. Le jeu est assez simple malgré tout avec une durée de vie d’environ 3 heures pour peu que l’on tente de tout élucider et d’explorer les différentes fins qui s’offrent à nous.

Subsurface Circular

Le jeu est intégralement en anglais et dans un langage soutenu ce qui risque de poser problème à la plupart des joueurs français. Sachez tout de même que l’on comprend assez bien ce qu’il se passe même si on zappe parfois des dialogues. Le gameplay est assez simple pour que l’on tente plusieurs combinaisons de dialogue afin de découvrir un indice et ainsi d’obtenir une aide nous indiquant où nous devons concentrer nos recherches. Certaines énigmes nécessiteront également du papier et un stylo pour trouver les bonnes réponses à certaines questions mais aussi pour comprendre un robot déglinguer. C’est drôle et rarement frustrant, on s’amuse comme dans les grands jeux d’aventure de l’époque à tout noter à l’instar des excellents Zork par exemple. La réalisation est impeccable avec un excellent travail sur le design et quelques effets plutôt réussi dans le métro. Rien de bien folichon mais le résultat est unique et propre. Même une petite configuration pourra faire tourner le jeu sans le moindre problème. Mention spéciale à la bande son réalisée par dan le sac.

Subsurface Circular

Reboot

Subsurface Circular est donc une expérience courte mais ô combien intéressante. Rajoutez également à l’équation un descriptif de la genèse des anciens jeux de Mike Bithell par le biais d’une conversion avec un robot prêtre et vous obtenez un des jeux les plus originaux de cette année 2017. Il est fort recommandé de jouer au jeu en une seule fois car on a très vite fait d’oublier certains détails après quelques jours. Vendu à tout petit prix, il doit surtout être considéré comme une aventure à l’ancienne enrobé de beaux effets et d’un système de mots clés (indices) fort novateur. Le casting des robots est vraiment excellent avec un côté geek très appuyé et une possibilité très pratique de rebooter certains robots.

Difficile donc de rester de marbre devant tant d’intelligence artificielle autonome et devant un avenir si proche et si réel. Tout aussi divertissant soit le jeu, il nous fait nous poser de réelles questions sur l’avancée de l’IA et sur notre future relation avec des robots toujours plus intelligents et plus aptes à prendre eux-mêmes des décisions. Loin de singer les autres histoires d’anticipation, Subsurface Circular décline sa vision et il ne nous prend pas pour des imbéciles dans son dénouement. C’est donc sous le charme de cette aventure robotique que je vous invite à découvrir de toute urgence pour peu que vous aimiez les jeux histoires interactives qui vont bien plus loin que prévu.

Achat sur Steam:

Au final:

Notre verdict - 8

8

Subsurface Circular est donc une expérience courte mais ô combien intéressante.

User Rating: Be the first one !
Tags
En voir plus

Loutre Perfide

Vieux con qui cherche à faire découvrir quelques perles dans tous les domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour les curieux

Fermer
libero vel, in ipsum Phasellus eget Lorem
Fermer