Critiques Jeux VideoPC

Test : Stranger of Sword City

Un dungeon crawler au top

Stranger of Sword City est un jeu de rôle japonais à l’ancienne façon Dungeon Crawler dans lequel on arrive dans un univers parallèle suite à un accident d’avion. On se retrouve donc seul et attaqué par des créatures sortant de nulle part. Heureusement pour nous, une jeune fille vient à notre secours et nous en apprend plus sur ce qui va nous attendre dans ce monde et sur la façon d’en partir. Il va donc falloir se battre contre des monstres légendaires avec une équipe à ses côtés pour pouvoir enfin rentrer chez soi. Le jeu est une adaptation directe de la version PSP sorti en 2015 mais remis au goût du jour avec des contrôles plus intuitifs que ce soit au clavier, à la souris ou à la manette.

Stranger of Sword City se joue avec un gameplay à l’ancienne à savoir on se déplace case par case dans des niveaux pré-définis en grille et on rencontre des ennemis de façon plus ou moins aléatoire lors de nos déplacements dans les niveaux. On constitue une équipe de 6 personnages que l’on peut créer soi-même ou on peut piocher dans des personnages déjà préparés au niveau des statistiques. Si l’on souhaite jouer en mode de difficulté facile ou normal, on peut se contenter sans problème des personnages prévus par le jeu mais on comprendra très vite qu’il faudra créer soi-même son équipe dans les modes de difficulté plus élevés. En effet, on peut ainsi choisir sa race, ses statistiques (force, vie, magie et bien d’autres) et hériter de points bonus grâce à un jet de dé. Je vous conseille d’ailleurs d’être patient et d’attendre d’avoir les meilleurs jets afin de bien commencer l’aventure.

On retrouve également une gestion poussée des équipes avec une place définie pour chaque personnage. On mettra bien entendu les chevaliers devant et les mages derrière! Il conviendra également de bien diversifier son équipe en matière de dommages physiques et magiques. Créer son propre personnage est obligatoire mais on peut également créer ses propres coéquipiers. Le seul bémol est qu’il commenceront comme vous au niveau 1 et que le début du jeu sera difficile, voire presque impossible vu le challenge que propose Stranger of Sword City. Les personnages déjà présents sont de plus haut niveau ce qui vous aidera dans les premiers affrontements. On commence le jeu avec pas mal d’explications concrètes sur le fonctionnement du jeu et sur les mécanismes mais on sera très vite débordé devant toutes les possibilités qu’offre le jeu en matière de gestion d’équipe et de compétences et autre armement!

Stranger of Sword City est un jeu complexe et difficile mais il sait aussi se rendre intéressant et séduisant dans le game design et le gameplay. Une fois la phase d’apprentissage terminée, on prend un malin plaisir à peaufiner son équipe comme bon nous semble et à gérer le multi-classage de ses personnages afin qu’ils puissent bénéficier de compétences de différentes professions. En effet, on peut changer 3 fois de classe et la monter en niveau afin d’obtenir les bonnes compétences. Je vous laisse imaginer les combinaisons possibles! Il est vraiment possible de créer des synergies intéressantes et très puissantes avec un peu d’imagination et d’espièglerie.

La durée de vie du jeu est phénoménale pour peu que l’on accroche et on passera volontiers une centaine d’heures si l’on souhaite débloquer une majorité du contenu proposé par le jeu. La réalisation est excellente avec un superbe character design et une bande son sympathique. Le portage est plutôt bon malgré quelques bugs gênants avec la manette Xbox one dont les gâchettes tournent en boucle. Je vous invite également à consulter la fin de la critique pour voir un autre problème technique plus grave et comment le résoudre. Je vous conseille également de mettre votre clavier en QWERTY si vous jouez au clavier car le jeu ne gère pas encore l’AZERTY.

Stranger of Sword City est un jeu dans lequel il faut aimer combattre car il y a très souvent des rencontre avec des packs de monstres plus ou moins embêtants pour le joueur et sa combinaison d’équipe. Les combats se déclenchent automatiquement lors de notre progression mais on peut également les visualiser sur la carte avec la présence d’un icone monstre sur le niveau. Il en est de même pour les trésors et autres pièges qu’il sera possible de désamorcer si l’on a la compétence nécessaire.

Les combats se déroulent toujours de la même façon, soit on attaque en premier soit on se fait surprendre par une embuscade. Il faut choisir une action par personnage et par tour en allant de gauche vers la droite. On peut attaquer, défendre, utiliser une compétence, une skill (pas la même chose) ou utiliser un objet dans notre inventaire. Il nous est également possible d’utiliser des pouvoirs spéciaux que l’on débloquera au fur et à mesure de notre progression. Ils sont très utiles mais ils utilisent une jauge qui se remplie d’une unité à chaque tour d’un combat. Les compétences peuvent coûter 5 à plus de points mais ils seront, pour certains, valables pour tout le combat.

Une fois notre tour terminé, les actions vont s’enchainer jusqu’à arriver au prochain tour. Sachez qu’il est possible de réutiliser les mêmes compétences et enchainements pour le tour suivant afin d’aller plus vite mais ce sera au détriment de l’optimisation des combats. En effet, rien de sert d’utiliser le corps à corps si la ligne de front ennemie est sous l’effet d’un pouvoir d’évasion! Il faudra donc faire preuve de stratégie et de patience pour espérer voir le bout du jeu. Les points de vie et de mana ne sont régénérés qu’une fois rentrer à la base ce qui peut poser problème dans les grands donjons! Pensez à acheter des potions diverses pour regagner de la vie, enlever le poison ou remplir vos jauges à mana.

La mort est assez impitoyable dans Stranger of Sword City. En effet, si la vie d’un de nos héros tombe à 0, il est inopérant pour la suite du combat mais s’il est encore touché, on le perdra définitivement ainsi que tout son équipement 🙁 Pour économiser du mana, je vous invite à vous procurer des anneaux de vie et de faire des allers-retours dans un endroit dégagé de tout monstre. A chaque tour, vous regagnerez de la vie pour le personnage disposant de l’anneau. Pratique mais chronophage surtout si vous ne disposez que d’un seul anneau et que tous vos personnages sont proches de la mort!

Au final, Stranger of Sword City est excellent dans ce qu’il fait et ce qu’il représente à savoir une adaptation chiadée d’un jeu PSP. Il est tout de même décevant de voir qu’un jeu comme Sakura Dungeon se vende 2 fois mieux que cette perle vidéo ludique mais bon, le challenge est là et le système de jeu peut refroidir les moins hardcore d’entre vous. Étant donné le temps que l’on passera sur le jeu, le prix reste raisonnable surtout avec la remise initiale à -25%.

Sachez que le jeu rend les sections de donjons en 720p quelque soit votre choix de résolution. Il est toutefois possible de palier à ce problème en utilisant l’outil suivant: GeDoSaTo. Vous le trouverez à cette adresse. Il y a un peu de paramétrage mais le résultat mérite l’effort.

Vidéo:

Images:

Achat:

Notes OpenCritic:

Au final:

Verdict - 8

8

Stranger of Sword City est excellent dans ce qu'il fait et ce qu'il représente à savoir une adaptation chiadée d'un jeu PSP.

User Rating: Be the first one !
Tags
En voir plus

Loutre Perfide

Vieux con qui cherche à faire découvrir quelques perles dans tous les domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nunc consequat. ut nec elit. leo. Aenean elit. id Praesent
Fermer