Nuclear Blaze

Test : Nuclear Blaze

Save the Cats, Save the World

Nuclear Blaze
Date de sortie
18/10/2021
Studios
Deepnight Games
Plateforme
Steam
Notre score
8

Développé par Deepnight Games, Nuclear Blaze est un jeu d’action aventure dans lequel on incarne un valeureux pompier qui va se retrouver, en plein milieu d’un feu gigantesque, dans un complexe militaire inconnu à la recherche de survivants.

Il est l’oeuvre de Sébastien Benard aka Deepnight qui est plus connu comme le créateur de l’excellent Dead Cells, un des tous meilleurs jeu indépendant français de ces dernières années. L’idées a germé dans son esprit comme entrée dans la compétition Ludum Dare qui propose aux développeurs de créer un jeu en un Week-End.

Nuclear Blaze était à la base un jeu dédié à son fils de 3 ans qui semble t-il est très fan des pompiers. De l’eau ayant coulé sous les ponts, le jeu a pris une toute autre tournure et s’est développé en projet complet toujours basé sur le moteur maison LDtk level editor.

Le principe est simple, on incarne donc un pompier qui se retrouve seul avec sa radio dans un complexe mystérieux qui semble être d’origine militaire et dont la finalité se dévoilera au fur et à mesure de notre progression dans ladite base.

Nuclear Blaze prend donc la forme d’un jeu d’action en 2D ou il faudra avancer et éteindre tous les feux des différentes zones que l’on va traverser. Armé de notre lance à incendie autonome qu’il faudra recharger dans des bornes spéciales et de certaines compétences, on va devoir plonger toujours plus profond dans l’enceinte du complexe militaire et y faire de sacrées découvertes.

The Roof, the Roof, The Roof is on Fire

Nuclear Blaze

Nuclear Blaze est certes un jeu qui ne semble pas payer de mine que ce soit dans son design ou dans son exécution mais il recèle d’un charme certain qui fait clairement la différences par rapport à d’autres jeux indépendants du même genre. Sans en faire trop dans la surenchère graphique tout en gardant tout ce qui a fait le charme et le succès de Dead Cells, on est bien face à une excellente surprise dont je vais vous expliquer tous les bons côtés.

Déjà, l’idée est excellente avec un personnage qui se retrouve dans un complexe plus ou moins laissé à l’abandon et où il faudra résoudre des sortes de puzzles dans chaque zone afin de progresser pour aller toujours plus loin dans le jeu. C’est vu et revu mais la formule fonctionne à plein ici avec une carte globale claire et énormément de secrets à découvrir.

Même si le jeu semble moins beau et précis que l’illustre Dead Cells, il y a une attention aux détails remarquable avec de salles qui semblent cohérentes, des ordinateurs laissés à l’abandon qui nous permettront d’en savoir plus sur ce qu’il s’est passé dans le complexe et bien sur un level design aux petits oignons.

Nuclear Blaze propose une aventure très bien rythmée sans réel temps morts. On notera également avec une gestion vraiment bien faite des flammes et de leur propagation dans les salles. Il faudra vraiment tout éteindre partout afin d’éviter que le feu ne se répande plus et bloque nos efforts.

Nuclear Blaze

Fire Water Burn

Nuclear Blaze propose un gameplay simple mais tout aussi efficace que Dead Cells avec la même qualité de contrôles et de facilité de maniement de notre personnage. Une fois l’habitude prise, c’est un vrai régale que de contrôler notre lance dans toutes les directions pour éteindre les différents foyers de l’incendie.

Il ne faudra pas seulement utiliser notre lance pour nous en sortir, il faudra également bien réfléchir et être coordonné car certaines zones s’apparente plus à des puzzles qu’à de vrais niveaux d’action. En effet, entre la capacité limitée de notre réservoir et la reprise des flammes si on les laisse trop longtemps, il faudra optimiser au mieux nos actions.

Certains dispensaires d’eau se trouvent un peu partout dans les niveaux et il faudra les atteindre pour faire le plein. C’est plus facile à dire qu’à faire car si l’on se fait toucher par la moindre flamme, c’est Game Over. Heureusement, Nuclear Blaze propose des checkpoints nombreux et toujours bien placés.

Du coup, entre les mécanismes à activer pour ouvrir certaines portes, les tableaux électriques qu’il faudra désactiver sous peine de prendre le jus en envoyant de l’eau sur les feux électriques et l’emplacement des fameux dispensaires à eau, on obtient un challenge permanent de nos réflexes mais aussi de nos neurones.

Le jeu évite d’ailleurs de se la jouer comme un Roguelite/like/vania lambda pour proposer un jeu linéaire, difficile mais ô combien fun à découvrir et à explorer. On explore, on meurs, on recommence, on découvre de nouvelles possibilités et on avance bon grès mal grès.

Nuclear Blaze

Fire in the Hole

Nuclear Blaze propose une difficulté vraiment bien dosée quoique retord. le challenge est là et on arrive à avancer malgré toutes les embûches qui se présentent devant nous. Il faudra faire et refaire plusieurs fois les mêmes zones jusqu’à arriver à les passer mais on ne ressent pas de très grosses frustration et au final, on a juste envie d’avancer.

Le jeu a également la très bonne idée de proposer une difficulté à la carte avec la possibilité de changer certaines paramètres comme nous octroyer des points d’armure supplémentaires, modifier notre réserve d’eau et améliorer la puissance de notre lance. On peut également corser le challenge en modifier la vitesse de propagation du feu.

Le jeu est loin d’être simple et il faudra tout de même 1h30 – 2 heures pour en voir le bout et pour tout débloquer ce qui est plutôt bon pour un jeu provenant d’un prototype élaboré en 2 jours. Comme je l’avais explicité plus haut, le jeu se voulait également jouable par un enfant de moins de 3 ans et il existe un mode dédié aux enfants.

C’est une excellente idée pour tous ceux qui veulent que leurs enfants jouent à autre chose que les jeux LEGO. Il y a presque tout ce qui fait le charme du jeu normal mais il faudra surtout sauver les chats comme tout bon pompier qui se respecte.

On retrouve les véhicules habituels du jeu ainsi que des règles de jeu simplifiées. Il y a également des niveaux spécialement dédiés à ce mode de jeu. L’ensemble est très fun à jouer et c’est un régal que ce soit pour les plus petits comme les plus grands.

Loin d’être un simple gimmick, ce mode est donc une excellente idée pour tous les amoureux des pompiers, des chats ainsi que les hélicoptères et autres camions de pompier.

Nuclear Blaze

I’m gonna burn this whole world down

Nuclear Blaze est intégralement en français dans le texte et mine de rien les dialogues et autres passages narratifs sont très drôles. Je n’ai pas remarqué de gros problèmes sur le jeu et je n’ai pas eu le moindre crash lors de mes sessions de jeu. Il gère le Steam Cloud et la bande son sera bientôt disponible en DLC.

Au rayon des griefs, on notera tout de même une durée de vie un peu faible et une certaine difficulté à bien repéré les feux de prime abord mais on prend très vite l’habitude et tout rendre dans l’ordre au bout de 10-20 minutes

Au final, Nuclear Blaze est un très bon jeu d’action-exploration qui maîtrise parfaitement son sujet et propose un challenge à la carte ainsi qu’un mode enfant très bien conçu.

Achat sur Steam:

Trailer:

Nuclear Blaze
Test : Nuclear Blaze
Conclusion
Nuclear Blaze est un très bon jeu d'action exploration qui se démarque de ses concurrents par sa simplicité et son mode enfant qui fait mouche.
Les +
Le mode enfant
Le gameplay est vraiment très bon
Excellente idée de base et très bonne exécution du concept
Les -
Un poil court
8
Excellent