Critiques Jeux VideoPC

Test: Megaquarium

Entrecrevettes.com

Megaquarium
Développé par le studio Twice Circled, Megaquarium est une simulation de gestion d’Aquarium qui vient tout juste de sortir sans passer par la case Early Access ce qui est un exploit en 2018! A l’instar de l’excellent Big Pharma, Megaquarium est un jeu plutôt original et qui a le mérite d’essayer de nouvelles choses en matière de simulation. Même si on a droit à pas mal de très bons jeux dans le genre comme Planet Coaster, Two Point Hospital ou le très moyen Jurassic World Evolution, on va enfin pouvoir montrer au Seaquarium ou à tous les aquariums connus du monde entier qui est le boss!

Megaquarium ne paye pas de mine au premier regard et on a l’impression de retourner quelques années en arrière en matière de réalisation et d’UI. Avec en tout et pour tout 2 développeurs dans l’équipe, il ne faudra pas s’attendre à compter les arrêtes de nos amis poissons ou a espérer trouver Robert le Mérou qui séjourne à Carnon et qui est devenu ami avec tous les plongeurs d’Occitanie. Que ce soit le jeu ou ses interfaces, on est dans le sobre et l’efficace ce qui devrait aider les plus jeunes d’entre vous à s’y retrouver. Le choix est judicieux à mon avis étant donné le degré de réalisme de ladite simulation, c’est un jeu qu’il sera possible de laisser à notre progéniture comme j’ai pu le faire. N’allez pas comprendre que le jeu est simpliste, ce serait une erreur. Megaquarium est un jeu très complet et déjà doté de très nombreux éléments de décors et autres animaux à montrer aux familles le dimanche.

Megaquarium

MEG-aquarium

Megaquarium propose un gameplay assez classique mais ce qu’il fait, il le fait bien et sans bugs. On a donc la possibilité de jouer à 10 scénarios prédéfinis mais aussi de s’amuser tranquillement en mode bac à sable afin de créer de toutes pièces son propre aquarium. N’espérez toutefois pas recréer la base souterraine de Deep Blue Sea ou celle de The Meg, on restera dans le basique et le réaliste-friendly! Ces 10 scénarios constituent un des gros point fort du jeu, en effet, ils introduisent de façon limpide et précise les différentes mécaniques du jeu. Même s’il est possible de faire énormément de choses dans Megaquarium, on finit toujours par s’y retrouver grâce à une interface simple et plutôt bien ficelée. On comprendra très vite ce qu’il faut faire pour débloquer de nouveaux animaux marins et surtout comment s’en occuper sans que nos aquariums terminent en bain de sang ou alors comme celui de Jean-Kévin dont on ne parvient plus à distinguer si l’eau est verte ou s’il s’agit plutôt d’une invasion d’algue certainement due au réchauffement climatique.

Il nous sera donc possible de créer différents types de bassins plus ou moins grands et hauts. On pourra d’ailleurs s’amuser à faire passer le public en dessous afin d’impressionner le chalant. Bien entendu il nous faudra des animaux marins et tout ce dont ils ont besoin pour vivre heureux et en bonne santé. Prévoyez donc des chauffages, des filtres et autres pompes afin de rendre utilisables lesdits aquarium. La aussi, les besoins et autres demandes des poissons sont fort bien représentés par le biais de l’interface. On comprendra très vite ce qu’il faut faire et ce qu’il faut éviter. Pour s’occuper de tout ce petit monde, il nous faudra embaucher des employés que l’on pourra sélectionner en fonction de leurs caractéristiques et de leur expérience. Forcément, tout ceci a un coût non négligeable et il faudra faire rentrer de l’argent dans nos caisses.

A nous donc de faire fructifier notre investissement en rendant notre aquarium le plus attractif possible grâce à nos bassins mais aussi grâce à notre gestion machiavélique des produits dérivés que l’on placera un peu partout dans notre aquarium. Pourquoi se limiter à une seule zone juste à la sortie alors que l’on peut vendre des ballons, des casquettes et autres sodas bien sucrés directement aux 4 coins de notre aquarium? Il sera dès lors possible de changer les prix et ainsi d’essayer d’encore mieux gagner sa croute pour le bien de l’océan et de sa préservation bien entendu. Il y a également une gestion des employés plutôt bien fichu mais assez bordélique pour peu que l’on dispose de pas mal d’employés à faire monter. Les notifications arrivent en masse et on peut s’y perdre dans cet océan de messages et autres notes interne.

Megaquarium

Filet-O-Fish

Megaquarium propose donc un challenge plutôt convaincant en mode campagne mais ce sera en mode Bac à sable que l’on risque de plus s’amuser. Il est possible de le paramétrer à sa convenance et ainsi passer de très nombreuses heures d’amusement ou de challenge, tout dépendra de votre humeur ou du type de joueur que vous êtes. La durée de vie semble intéressante dès sa sortie même si on peut déplorer que le jeu ne permette pas aux joueurs d’apporter leurs propres créations comme dans Planet Coaster par exemple. Le jeu est intégralement en français ce qui devrait permettre aux plus jeunes d’y jouer et ainsi de découvrir de très nombreux poissons et autres animaux marins. Le jeu n’est pas véritablement accès sur la pédagogie et sur la découverte de nos fonds marins mais on peut tout de même y trouver notre compte pour peu que l’on soit curieux.

La maniabilité est simple et rarement prise à défaut. Il faudra utiliser les touches CTRL, Home, barre espace ainsi que la molette afin de manœuvrer dans notre aquarium. Bien entendu, il faudra utiliser la souris pour se déplacer et réaliser des actions. Toutes les manipulations sont assez explicites si ce n’est l’utilisation de la touche Home qui est décrite mais pas forcément indiquée comme telle sur votre clavier. Rien de bien méchant mais cela peut gêner un enfant et ce dès le début du jeu. Si le jeu est sobre en matière de réalisation et d’UI, il arrivera quelques fois que l’on s’y perde avec la dominance de la couleur bleue au niveau de l’aquarium mais aussi au niveau de l’interface. Certains menus ne sont pas assez explicites et on galère parfois à leur trouver une quelconque utiliser dans l’urgence. Pensez bien à mettre le jeu en pause lorsque vous déplacerez des animaux marins d’aquarium en aquarium ou lorsque vous changerait un bassin de place. Parfois, la présence d’un trop grand nombre de fenêtres gênera notre visibilité globale. Rien de bien méchant là aussi mais il faudra faire pas mal de manipulations pour y retrouver nos petits!

Megaquarium

T’as une belle gueule de raie tu sais?

Megaquarium est une simulation plutôt complète et qui satisfera les amateurs du genre pour peu qu’ils ne cherchent pas trop de réglages et autres paramétrages au niveau de la personnalisation de leur aquarium ou de leurs animaux marins. La gestion globale de nos aquariums est certes basiques mais elle reste efficace et ne nécessitera pas forcément trop votre attention sur trop de micro gestion. On pourra assigner de façon personnelle le staff à différentes taches ou à différentes zones assez facilement ce qui est plutôt positif. Même si ce n’est pas bien documenté, sachez qu’il est possible de déplacer tout un ensemble de bassin-pompe-chauffage en utilisant l’outil déplacement situé en haut. Pratique! La musique est vraiment sympathique même si elle finit par devenir redondante au bout d’une ou deux heure. Les effets sonores sont eux aussi appréciables mais trop anodins pour que l’on s’en souvienne après une partie.

Au final, Megaquarium est une bonne surprise. Il y a fort à parier que le jeu reçoive quelques ajouts soit sous forme de DLC gratuits ou payants comme cela a été le cas pour Big Pharma. Il reste que le jeu qui nous intéresse aujourd’hui et plutôt un jeu de niche et qu’il sort à une période très embouteillée de l’année en matière de sorties. Si on y regarde de plus près, on a eu droit à Two Point Hospital et à Graveyard Keeper en moins d’un mois! Même si Megaquarium dispose de très nombreux atouts, il risque d’avoir quelques difficultés à trouver son public. C’est dommage car j’ai vraiment beaucoup apprécié le jeu malgré quelques défauts et autres choix du développeur.

Megaquarium

Achat sur Steam:

Au final:

Notre verdict - 7.5

7.5

Au final, Megaquarium est une simulation prenante mais qui souffre de quelques défauts un peu ennuyeux à sa sortie. Rien qui ne puisse être corrigé par un patch.

User Rating: Be the first one !
Tags
En voir plus

Loutre Perfide

Vieux con qui cherche à faire découvrir quelques perles dans tous les domaines.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour les curieux

Close
Phasellus dapibus pulvinar et, ut diam
Close