Critiques MusiqueRock

Critique : Alcest – Shelter

Alcest est enfin de retour avec un quatrième album, Shelter, qui promet pas mal de changements par rapport à ce qu’il nous a proposé jusqu’ici. Exit donc la sombre mélancolie ténébreuse Blackgaze pour voir débarquer de la pop aux doux relents dreampop ainsi qu’un côté Post-Rock plutôt réussi.

Premier changement notable l’apparition de guests intéressants et venant du froid pour la plupart, on retrouvera donc Neil Halstead de Slowdive (chant sur“Away”), Billie Lindahl de Promise and the Monster ainsi que la section de cordes de Amiina (groupe Islandais). L’album a été enregistré aux studio Sundlaugin en Islande avec le producteur de Sigur Rós Birgir Jón Birgisson. Vous l’avez pleinement compris, l’influence Post Rock sera omniprésente sur cet album que ce soit au niveau des rythmes, des guitares et des refrains.

Cet album tranche singulièrement avec les précédents au niveau de l’ambiance et au niveau de la thématique, Shelter évoquant un refuge dans lequel on peut se perdre dans les méandres de nos pensées en évitant, quelques instants, la dure réalité qui nous touche tous, cet exutoire n’est autre que la mer pour le compositeur Neige.

Les titres s’en ressentent forcément avec de douces rythmiques lancinantes et caractéristiques du Post Rock, de paroles calmes et planantes que ce soit en français ou en anglais. La volonté d’aérer le son du groupe est manifeste et il constitue la première grosse réussite de cet album. Exit donc certains thèmes sombres et tristounets, on s’évade tranquillement au grès des titres et tout au long de cet album, on s’envole presque sur quelques titres dédiés à cet effet comme Wings, La Nuit Marche Avec Moi ou l’excellent Away.

L’album évite aussi le piège de pas mal de groupes de Dreampop, à savoir ne proposer qu’un ou deux titres forts et radio-friendly, et il nous propose un album concept qui évite d’être chiant ou monotone. Quel que soit notre état d’âme avant d’écouter cet album, on en ressort toujours plus calme et détendu, c’est clairement du à la production impeccable et limpide mais aussi au gros travail de Neige sur sa voix et sur la structure de ses titres. Voix Sereines en est le parfait exemple, c’est un magnifique titre pop qui se révèle bien plus complexe qu’escompté et qui fait mouche à tous les coups.

Forcément, il y aura les premiers amours du groupe qui en seront pour leurs frais mais sincèrement, entendre Alcest dans cet état de grâce fait plaisir et surtout ca nous donne un album fort et pénétrant à défaut d’être irréprochable sur tous les points. C’est un album complexe, éparse qui fait feu de tout bois que ce soit en pop en rock ou en Post rock. Le mélange n’est jamais indigeste ni écœurant au fil des écoutes qu’il nécessite pour l’apprécier pleinement.

Mention spéciale aux titres suivants: Voix Sereines, Shelter, Délivrance et le titre bonus Into the Waves qui est à sa place. Cet album mérite très clairement d’être écouté que l’on soit fan ou pas du groupe, ce n’est pas l’album de l’année mais il est sincère et il nous fera passer pas mal de bons moments en sa compagnie, c’est déjà très bien non?

Achat:
Vous pouvez acheter l’album sur iTunes au prix de 7.99€ en édition Deluxe contenant un titre bonus.

Tags
En voir plus

Loutre Perfide

Vieux con qui cherche à faire découvrir quelques perles dans tous les domaines.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

eleifend odio ultricies Praesent suscipit quis libero Nullam consequat.
Close