A Fold Apart

Test – A Fold Apart

Worlds Apart

A Fold Apart
Date de sortie
17/04/2020
Studio
Lightning Rod Games
Plateforme
Steam
Notre score
5

Développé par Lightning Rod Games, A Fold Apart est un jeu de puzzle dans lequel on doit gérer une relation d’amour à distance entre 2 personnages par le biais de mini-scénettes en papier qu’il faudra plier et déplier pour résoudre les quelques 50 puzzles .

On incarne un couple qui doit se séparer suite à l’obtention d’un contrat intéressant pour l’un d’entre eux. Architecte de son état, il se voit confier l’élaboration du plan urbain de toute une ville. Pour ce faire, il doit partir de sa ville de campagne pour aller s’installer en ville.

Malheureusement pour lui, sa ou son compagnon, c’est au choix du joueur, ne peut le suivre et doit rester travailler en tant qu’enseignant dans la ville de leur rencontre. Pour lui, c’est la chance de sa vie mais pour elle, c’est une épreuve qui mettra à mal leur amour et la façon dont ils vont voir leurs priorités.

A Fold Apart nous raconte donc l’histoire de leur couple face au fameux adage “loin des yeux, loin du coeur”. Ce sera à nous de faire en sorte qu’ils avancent ou qu’ils s’éloignent l’un de l’autre face à la distance qui mettre en exergue toutes leurs peurs et leurs craintes sur le force de leur amour.

Ori-gamie

A Fold Apart

A Fold Apart est un jeu de puzzle plutôt original dans son concept et dans sa réalisation, on retrouve une patte artistique proche de l’excellent Inside Out et de réelles bonnes idées sur les puzzles et sur la façon d’appréhender les niveaux non seulement en 2D mais aussi en fonction des pliures qu’il faudra utiliser pour faire avancer nos personnages vers la solution des puzzles.

Le but du jeu est simple, tout au long des 6 chapitres avec pas moins de 50 puzzles, on va devoir faire toucher une étoile dans un niveau malléable comme une feuille de papier. Pour ce faire, rien de plus simple, on peut plier le niveau à notre guise et retourner la feuille pour y voir les coins que l’on a collé au préalable.

Si le concept semble un peu complexe expliqué comme cela, il est autrement plus simple une fois la manette en main. Pour être honnête, j’ai eu un mal fou à comprendre ce que le jeu attendait de moi dans les 2-3 premiers chapitres (pourtant les plus faciles normalement) et je me retrouvé bloqué dans pas mal de niveaux dont la solution était pourtant si simple.

La mécanique du coeur

A Fold Apart

A Fold Apart propose un challenge assez raisonnable pour les amateurs de puzzle game avec quelques niveaux nécessitant de faire pas mal de pliages et dépliages pour faire avancer notre personnage sur un chemin que l’on devra constituer au fur et à mesure. Comme explicité plus haut, j’ai eu bien plus de mal à départ de l’aventure qu’en toute fin car le principe de base est certes simple à appréhender mais il reste complexe à mettre en application.

La lisibilité de nos pliages et de ce qu’ils vont donner n’est pas toujours simple et il faudra vraiment faire et défaire pleins de fois certains niveaux pour espérer avancer. On peut plier sur les 4 axes principaux mais aussi dans les coins ce qui donne parfois trop de possibilités et n’aide pas vraiment à comprendre ce qui est attendu de nous pour résoudre le niveau.

C’est bien entendu très subjectif en fonction de habitude des jeux d’énigmes et autres puzzles mais là, même en étant habitué au genre, j’ai eu un mal fou à ne pas finir frustré et agacé par le jeu plus que je ne l’avais jamais été auparavant dans un autre jeu.

A Fold Apart est d’ailleurs assez malin pour ne proposer que les pliages nécessaires à la résolution des énigmes. On a pas accès à tous les coins et à toutes les subtilités dès le début mais on reste tout de même dans le flou la première heure ce qui est fort dommage car on est vraiment tenté de laisser tomber ou d’abuser des indices que le jeu nous permet d’utiliser afin de débloquer les niveaux au bout d’un certain moment.

Vice-Versa

A Fold Apart

A Fold Apart se révèle malheureusement être assez plat que ce soit au niveau des puzzles mais aussi dans son approche de la relation à distance des personnages. On aurait aimé plus de diversité sur les puzzles et plus d’actions possibles dès le début du jeu et qui ne sont disponibles qu’en toute fin d’aventure comme la rotation de la feuille par exemple. C’est quand même dommage de limiter la découverte des ajouts de gameplay à certains chapitres et de ne plus les utiliser par la suite ou alors de façon trop succincte.

En ce qui concerne son histoire, le jeu pèche très clairement par son approche trop linéaire et quelques facilités d’écriture sur le dénouement final. On a du mal à y croire ne serait-ce qu’un instant surtout vu l’âge des personnages et leurs métiers respectifs. Avec des adolescents qui découvrent l’amour, je veux bien que chaque manque de réponse à un SMS provoque une crise d’angoisse et de panique mais pour un couple qui a déjà du connaitre ces situations, j’ai de gros doutes.

Concernant la difficulté, j’ai trouvé A Fold Apart très mal dosé avec des premiers niveaux laissant trop de place à l’improvisation et donc à l’échec alors que les derniers sont autrement plus simples à appréhender et à terminer sans ce soit du à notre expérience préalablement engrangée lors des chapitres précédents. Les 2 derniers chapitres sont particulièrement faciles et chiants en terme de situation amoureuse de nos personnages. On aurait aimé pouvoir choisir ce qu’il adviendra de leur relation mais bon, tant pis.

L’amour en “décrispage”

A Fold Apart

A Fold Apart n’est pas exempt de problèmes techniques. J’ai eu énormément de soucis que ce soit dans la jouabilité au niveau des pliages et de leurs conséquences mais aussi dans des blocages complets des niveaux qu’il m’a fallut recommencer de zéro. J’ai aussi eu des problèmes de maniabilité avec les pliages de coins vers la toute fin du jeu. Avec la manette, c’est la croix et la bannière pour réaliser le bon pliage. Ne pensez pas que ce soit plus simple au clavier et à la souris, c’est tout aussi mal géré.

C’est également sans compter la lenteur extrême des actions des personnages qui nécessitent 2 touches différentes pour passer au dessus d’un cube et pour le pousser. Rajoutez à cela une inertie palpable dans leurs actions et vous obtenez quelques larges soupirs du joueur qui a eu la mauvaise idée de se tromper de touche. Certains pliages fonctionnent également au pixel près ce qui occasionnera pas mal de maux de tête!

Le jeu est intégralement en français ce qui est plutôt positif mais la traduction se fait au dessus de l’écran de jeu et garde toutes les polices différentes en anglais ce qui provoque un certain embouteillage au niveau des informations lisibles à l’écran et peut gêner le joueur. On notera également la présence de 6 succès correspondant aux 6 chapitres, il sera donc aisé de faire 100% des succès sur le jeu tout au long des 3 heures nécessaires pour en voir le bout.

Au final, A Fold Apart est un jeu que j’aurais sincèrement adoré s’il n’avait pas eu autant de souci de lisibilité et de gestion de la difficulté de ses puzzles. Rajoutez à cela pas mal de problèmes techniques ainsi qu’une maniabilité lourdingue et vous obtenez un bien joli minot mais qui cache pas mal de problèmes. C’est fort dommage mais même avec quelques patchs ici et là, le principal problème demeurera.

Achat sur Steam:

Bande Son

A Fold Apart
Test – A Fold Apart
Conclusion
A Fold Apart est un puzzle game intéressant mais qui souffre de gros souci techniques sur PC et d'un gros manque de renouvellement de ses mécaniques.
Les +
Une bonne idée de départ
C'est assez chouette visuellement
Plutôt bien réalisé dans son ensemble
Les -
Trop court sans réel renouvellement
Un challenge mal fichu
Beaucoup de pépins techniques sur PC
Maniabilité lourdingue
5
Moyen
Plus d'articles
The Last Autumn
Test : Frostpunk: The Last Autumn
nunc eget dolor fringilla Donec diam consectetur quis vulputate, libero