Critique : Washed Out - Within and Without 1

Critique : Washed Out – Within and Without

Washed Out est le projet musical d’un seul homme, Ernest Greene. Suite à un parcours classique depuis quelques années, à savoir _Space et ensuite hype via des bloggers et via des sites influents, il a pu sortir 2 EP assez bien reçus mais sans véritable emballement général. A vrai dire, on ne s’attendait pas vraiment à ce qu’il sorte un LP et qu’il allait retomber dans l’anonymat le plus profond. C’était bien mal le connaitre et lorsqu’il signe chez Sub Pop Records en avril 2011, c’est l’effervescence.

Within and Without sort donc le 11 juillet 2011 et se paye une très belle percée dans les charts US et UK avec l’excellent single Eyes Be Closed. Etant curieux de naissance, ce n’est qu’aujourd’hui que je me suis procuré l’album au format CD chez Play.com. Ais-je eu le nez creux?

Avis:
Washed Out est un projet assez simple à décrire, prenez une pincée de MGMT, une once de Toro Y Moi et beaucoup de fluidité avec énormément de sensualité et vous obtenez Within and Without. Sans être aussi “sexuel” que Thursday et House of Ballons, la dream-synthpop produite par Greene fait merveille.

On est face à un bel album calme, voluptueux et surtout classieux. Les nappes synthétiques remplacent avec une facilité déconcertante les guitares et grâce à la production léchée de Ben Allen l’ensemble sonne vraiment bien sans fioritures et sans strasses. Les titres sont certes calmes mais ils s’écoutent sans souci en musique de fond et ce n’est qu’après de nombreuses écoutes que l’on découvre réellement la force de et album.

Il n’y a pas vraiment de single mais quelques titres sortent du lot comme Amor Fati avec sa section rythmique entêtante et son air débonnaire. Un brin je m’en foutiste, le titre étale sa classe à l’ouïe collective et présente de loin la mélodie la plus mémorable de l’album. Le titre est bien plus pop que le reste de l’album mais il ne dénature pas tant que ca l’ensemble. You and I aurait parfaitement sa place dans une soirée romantique un brin alcoolisée mais à la vue du nom du titre, on peut se douter que ce fut intentionnel. Le featuring de Caroline Polachek du groupe Chairlift fait également son petit effet.

Cet album est vraiment une très belle surprise pour moi, n’étant pas fondamentalement fan de ce genre de musique, j’en suis à une vingtaine d’écoutes et je ne vois pas de lassitude venir poindre à mes oreilles ce qui est plutôt bon signe. Amateurs de bonne musique indie-pop matinée de synthétiseurs, vous avez ici affaire à une future valeur sûre.

Titres à retenir:
Echoes, Amor Fati, Soft, Far Away, You and I et Within and Without.

Achat:
Cet album est disponible sur iTunes au prix de 7,99€.

Extraits:

elit. porta. leo id, Curabitur Nullam ante. id quis venenatis