Critique : The American Dollar - A Memory Stream 2

Critique : The American Dollar – A Memory Stream

Dernière mise à jour:

The American Dollar est un groupe américain de Post-Rock qui sévit depuis maintenant quelques années dans le circuit underground. Constitué de John Emanuele et de Richard Cupolo, ils comptent 6 albums à leur compteur et ils ne comptent pas en rester là!

Ne les ayant pas connu à l’époque de leurs premiers albums, je vais donc vous présenter cet album (le meilleur à mon humble avis) grâce auquel j’ai pu découvrir cet excellent groupe. A Memory Stream date de 2008 et nous propose du Post-Rock mais moins alambiqué et moins complexe que ce que l’on peut trouver chez New Century Classics, Red Sparowes et tant d’autres.

L’album commence tranquillement, dans le feutré avec The Slow Wait Pt. 1, un titre sublime, calme, envoutant, lancinant. La mélodie est simple mais fort bien trouvé. L’orgue parachève le titre pour faire la transition avec The Slow Wait Pt. 2. On retrouve un second morceau plus énergique, tout en nuances et en batterie et arpèges variées et rapides de piano. L’ensemble s’enflamme et s’envole sur le final en rajoutant la guitare et en s’accélérant. Ça commence fort, très fort!

Call enchaine tranquillement avec un beat trip-hop et très Timbalandien. On pourrait presque se croire devant One Republic mais avec le talent. Le titre est maitrisé, presque pop moderne dans son approche mais reste Post-Rock dans ses arrangements et sa dernière partie. Une belle réussite!

Bump commence calmement avec un belle entame de piano pour ensuite introduire progressivement les instruments. Les guitares sont stridentes et la batterie active, le morceau est certes traditionnel mais parfait dans son exécution rythmique et sonore.

Intermission calme les esprits et s’amuse avec nous pendant 30 secondes.

Lights Dim fait un peu penser à du Coldplay dès l’introduction avant de se rattraper et d’évoluer en morceau minimaliste lié et enchainé à sa boite à rythme. Les ingrédients sont les mêmes que précédemment mais le feeling est tout autre. Résolument diffément mais ô combien appréciable.

Transcendence ressemble à s’y méprendre à du Red Sparowes mais la aussi, la patte reste présente et les orgues finissent par reprendre le dessus et nous offrir une fin épique.

Our Hearts Are Read commence tranquillement un peu à la manière de Bump mais en plus produit et surtout plus mécanique. Le titre s’écoute d’autant mieux avec des écouteurs afin de s’imprégner des différentes textures et autres niveaux du titre. C’est complexe mais jubilatoire.

Anything You Synthesize est le titre que vous pouvez écouter plus bas, je me permets de vous laisser vous faire votre propre idée de ce titre majestueux.

We’re Hitting Everything est un autre titre fort bien produit avec une empreinte sonore originale et percutante. Le riff de guitare est sublime. Un bon titre, tout simplement!

Starscapes est le final parfait pour cet album, du haut de ses 12 minutes, il se mue de Post-Rock carré en ode au voyage envolé et enjoué. La boite à rythme reprend le flambeau pour introduire de magnifiques tirades sonores. Le parfait titre Post-rock comme on les aime.

Tracklisting:
1) The Slow Wait Part 1
2) The Slow Wait Part 2
3) Call
4) Bump
5) Intermission
6) Lights Dim
7) Transcendence
8) Our Hearts Are Read
9) Anything You Synthesize
10) We’re Hitting Everything
11) Starscapes

Nul besoin d’en rajouter plus que de raison, cet album est excellent.
Il n’y a pas vraiment à redire surtout vu que le groupe n’est constitué que de 2 personnes. Sachant qu’en plus ils jouent en live, on est bien en face d’un vrai groupe ambitieux mais pas aussi connu qu’escompté et c’est bien dommage.

Forcément, le Post-Rock n’est pas ce qu’il y a de plus vendeurs en ce moment au niveau mondial mais de tels groupes méritent plus de couverture médiatique et d’écoutes d’oreilles attentives qu’ils n’en disposent à l’heure actuelle.

Il est à noter qu’il est désormais possible d’acheter leurs 6 albums au prix défiant toute concurrence de 30$ sur leur site de vente online au format MP3.