Critiques MusiqueRock

Critique : The Dreaming – Rise Again

The Dreaming nous revient avec un album dénommé Rise Again qui a pour but de retrouver les ambiances et les fans de la première heure de son précédent projet Stabbing Westward comme les fans l’on réclamé. Moins punk, moins traditionnel dans son approche du rock, ce Rise Again fait la part belle aux mélodies et envolées synthétiques tout en gardant ce côté romantique et direct des débuts de The Dreaming. Le line-up s’est étoffé avec l’arrivée de Walter Flakus ce qui nous donne désormais 3 anciens membres de Stabbing Westward dans ce nouveau groupe.

On ne va se mentir, Rise Again lorgne plus vers Wither Blister Burn & Peel que Ungod par exemple à mon grand désarroi même si j’adore WBB&P. On retrouve également pas mal d’ambiances entendues dans le sous-estimé Darkest Days à la différence que l’on est moins dans le torturé et l’industriel commercial que dans le rock new wave traditionnel. Les titres ne sont pas bien longs et sonnent un peu tous de la même façon avec ce qu’il faut de textes romantiques et autres déceptions amoureuses qui feront de nouveau mouche pour les plus sensibles d’entre vous. Ce qui passait lorsque l’on a la vingtaine passe moins bien désormais avec le recul et avec l’expérience mais sans être trop négatif, les chansons passent partout et sonnent remarquablement bien.

Très produit et travaillé, ce Rise Again ressemble bel et bien à du Stabbing Westward version 2015 mais en version light. On ne retient pas forcément de titre en particulier aux premières écoutes mais avec le temps, on apprécie l’album à sa juste valeur pour peu que l’on fasse fi de ce qu’à était le groupe avant cet album. Volontairement plus pop rock à ambiance, il fera fuir les amateurs de spontanéité et d’explosions soniques mais il ravira les nostalgiques gothiques qui aiment bien entendre la même rengaine 20 ans après.

Rise Again n’est ni une franche réussite ni un échec cuisant, c’est surtout un constat aberrant de ce que peut être la musique en 2015, plutôt que de tenter de faire autre chose et de partir conquérir de nouveaux cieux musicaux, les groupes cultes des années 90 nous proposent la même cuisine et la même soupe pour le bien de leurs anciens fans qui ne se retrouvent pas avec la musique d’aujourd’hui. En étant objectif, je ne serais trop leur en tenir rigueur lorsque l’on écoute ce qui passe à la radio en ce moment, mais il doit bien y avoir une solution quelque part que le culte de la nostalgie et des bons temps révolus.

Rise Again est un bon album de The Dreaming mais c’est en même temps un album faiblard de Stabbing Westward. Difficile d’y trouver son compte en étant totalement objectif malgré le côté aguicheur et réussi de la plupart des chansons. L’album a également la bonne idée d’être proposé à petit prix en édition digitale ce qui fera d’autant passer la pilule. Au final, cet album est juste moyen mais il redonnera le sourire aux anciens fans de SW ce qui est déjà une bonne chose en y réfléchissant un temps soit peu. Arrêtons de tout voir en noir que diable!

Extraits:

Achat:

Vous pouvez vous procurer cet album à 8.9$ sur le Site officiel du label.

Tags
En voir plus

Loutre Perfide

Vieux con qui cherche à faire découvrir quelques perles dans tous les domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

commodo quis mattis tristique ante. porta. ut Phasellus ultricies ut
Fermer