Anneke Van Giersbergen - Drive.

Critique : Anneke Van Giersbergen – Drive

Anneke Van Giersbergen est une chanteuse néerlandaise connue pour avoir été dans le groupe The Gathering pendant de nombreuses années. Depuis 2007, elle roule en solo et avec son nouveau groupe, Agua de Annique, afin de passer plus de temps avec sa famille et pour mieux contrôler ce qu’elle fait musicalement parlant. Loin de faire du The Gathering-like, elle propose ainsi du rock à forte tendance pop avec plus ou moins de succès. Après un convaincant mais perfectible Everything Is Changing, elle est de retour avec un nouvel album, Drive.

Cet album commence plutôt bien avec des titres rock de bon aloi comme We Live On et Treat Me Like a Lady, rien de transcendant mais le résultat est efficace, sa voix fait toujours des merveilles même dans un registre plus traditionnel qu’avec The gathering, elle ne pousse pas trop sa voix mais le timbre est toujours aussi singulier. Les titres restent punchy mais il manque tout de même de personnalité et de variété. Le registre ne change pas vraiment avec She, un autre titre efficace et entrainant. Au niveau de la production, on reste dans l’ultra classique, rien de folichon ni de trop complexe. Pas de trip atmosphérique, rien que du bon pop rock bien produit mais au final sans trop de surprises. Drive est un autre bon titre rythmé et péchu. Cet album ne change pas forcément la donne par rapport au précédent mais il signe bien une coupure nette avec ce que faisait la demoiselle auparavant.

On passe alors de titres plus calmes comme My Mother Said à d’autres titres énergiques, cet album ne révolutionnera pas cette année musicale mais il fait tout de même chaud au cœur pour les fans de Anneke, on la retrouve en pleine forme, déterminée et surtout bien inspirée au niveau des chansons et des paroles, cet album ne joue pas les funambules, il se fait tranquillement une petite place dans la discographie de la miss et à le mérite d’être diablement entrainant comme avec l’excellent You Will Never Change.

La miss fait donc ce qu’elle sait faire, sans électronique, sans fioritures et elle le fait bien. Difficile de lui reprocher quoi que ce soit sur cet album si ce n’est un manque de folie ou d’originalité sur certains titres. Mental Jungle se démarque un peu du reste de l’album avec ce joli duo mais ca ne suffit pas pour faire décoller l’album qui reste un poil trop terre à terre et propre sur lui. L’album se termine néanmoins sur une belle pointe d’optimisme avec le salutaire The Best is Yet To Come que l’on espère comme prophétique pour la carrière d’Anneke. Soyons nous aussi optimistes, le meilleur reste à venir assurément!

Extrait:

Achat:
Vous pouvez acheter cet album sur le site officiel de la demoiselle au prix de 15€.