The Wandering Village

The Wandering Village : Accès anticipé

Le village ambulant

Développé par Stray Fawn Studio, The Wandering Village est un jeu de simulation de construction de ville mais qui se déroule sur le dos d’une créature géante et errante. Il faudra construire notre colonie et former une relation symbiotique avec le colosse. Tout ne sera pas simple car il faudra survivre ensemble dans un monde post-apocalyptique hostile mais magnifique, contaminé par des plantes vénéneuses et autres menaces.

The Wandering Village est donc le troisième jeu de simulation réalisé par Stray Fawn Studio après Niche et Nimbatus. Les 2 fondateurs du studio ont eu l’idée de créer un jeu avec une créature géante comme influence sur les mécanismes et le gameplay global du jeu après avoir vu une œuvre d’art d’une ville portée par une créature géante lors d’une exposition.

Ils ont décidé de créer un nouveau jeu qui tourne autour de la relation entre un géant et un groupe de survivants humains, un jeu sur la symbiose. Pour ce faire, ils ont lancé avec succès une campagne Kickstarter et maintenant après trois ans de développement, The Wandering Village est parvenu à se hisser dans le top 30 des jeux les plus recherchés sur Steam.

Le jeu sera disponible le 14 septembre 2022 en Accès anticipé Steam pour PC, Mac et Linux au prix de 24,99 $. C’est un peu plus cher que le prix demandé lors de la campagne Kickstarter mais c’est logique. Le jeu poursuivra également sa route vers Xbox Game Preview en 2023.

Au menu de cet accès anticipé:

  • Construisez un village unique sur le dos d’une créature géante connue sous le nom d’Onbu
  • Cultivez diverses cultures pour nourrir vos villageois
  • Envoyez des missions de recherche de nourriture pour rassembler des ressources rares
  • Survivre à une variété de biomes et d’événements différents
  • Établissez une relation avec une bête géante et influencez ses actions
  • Rechercher et construire une variété de bâtiments différents
  • Gameplay inspiré de l’écologie/biologie
  • Style artistique unique avec un mélange de graphismes 3D et 2D dessinés à la main et animés à la main
The Wandering Village

Service Onbu-latoire

Comme tout bon City Builder qui se respecte, il sera question de créer tout un village avec des bâtiments basiques, des routes, des cultures mais également toute une dimension apportée par l’Onbu qu’il conviendra de s’occuper que ce soit en le nourrissant, le soignant mais aussi en récupérant ses déjections pour les utiliser comme matières premières.

Le gameplay de The Wandering Village est assez classique avec toute une zone située sur le dos de la créature qu’il conviendra d’exploiter et de rendre utilisable pour notre tribu. A nous donc de créer des huttes, des récupérateurs d’eau avec des matières premières que l’on trouvera sur notre Ondu.

Ces ressources sont assez limitées pour le moment mais elles peuvent exploiter en permanence car elles se renouvellent au bout d’un moment ce qui évite de trop économiser certaines ressources rares. Il faudra tout de même attendre qu’elles atteignent un certain degré de maturité pour être récoltées.

Il nous faudra couper du bois, récupérer de la roche pour créer nos premières constructions et ensuite accéder à de nouvelles constructions plus complexes et qui nécessiteront des ressources transformées par nos artisans.

Ce qui est intéressant c’est que l’on sera parfois obligé de récupérer des morceaux de cornes de l’Ondu ce qui le rendra moins docile et surtout plus enclin à vouloir se débarrasser de notre présence en nous éjectant comme de vulgaires parasites.

Vivre en symbiose avec notre créature ne sera pas chose aisée dans The Wandering Village, on devra absolument prendre soin de la créature et surtout essayer de ne pas abuser de sa patience tout en respectant ses besoins en matière de nourriture et de sommeil.

The Wandering Village

Parasites

Pour survivre dans The Wandering Village, il faudra gérer convenablement les besoins de notre village en nourriture et en eau mais aussi gérer les aléas des différents biomes que l’on va traverser car oui, notre Ondu est également un moyen de transport un brin capricieux.

Au grès de ses envies, il avancera dans le monde à une certaine vitesse pour arriver à des embranchements où il conviendra de choisir notre destination. Si l’Ondu fera un peu ce qu’il voudra le temps qu’il nous fasse confiance, on aura assez vite la possibilité de la guider dans ces choix.

Il existe plusieurs biomes différents qui ont tous leur spécificité, on y retrouvera des archétypes habituels comme les déserts, la jungle et tant d’autres. Forcément, notre récupération d’eau sera plus limitée dans un désert et le taux d’humidité sera plus élevé dans la jungle.

Chacun de ces facteurs auront une influence sur les récoltes, les éventuelles maladies que nous et l’Ondu pourront attraper et il conviendra parfois de changer le type de récolte en fonction de ses aléas. Il pourra aussi arriver que certaines zones soient plus propices à un repos plus réparateur pour Ondu.

Sous couvert de simplicité dans ses interfaces et dans le nombre assez limité de constructions possibles, The Wandering Village propose pourtant toute une gestion assez fine et intéressante de notre colonie et de notre rapport avec l’Ondu.

Il existe pas mal de facteurs à prendre en compte avant de faire n’importe quoi et de le regretter assez vite. Le jeu propose 3 modes difficulté de prime abord mais il permet de modifier certains réglages comme la possibilité (ou non) de mort de notre Ondu et d’autres variables.

The Wandering Village

Kill it with Fire!

Forcément, autant vous dire qu’activer la possibilité de mort de notre Ondu risque de poser quelques problèmes aux plus jeunes qui joueront au jeu. La présence de cette option est une excellente idée et qui ne dénature pas vraiment le réel challenge proposer par le jeu.

Car oui, la mort rode dans The Wandering Village et il est donc tout à fait possible de perdre non seulement notre colonie mais aussi notre précieux hôte. Il existe des spores toxiques qui peuvent se trouver dans l’air et qui contamineront non seulement nos cultures mais également l’Ondu.

Fort heureusement, on disposera de solutions radicales en la présence de lances flammes qui iront s’occuper des dépôts de spores mais également en coupant et en exploitant les ressources contaminées.

En ce qui concerne la survie de l’Ondu, il faudra le soigner grâce à des herbes médicinales et par la biais d’un docteur. Toutes ces fonctionnalités n’arriveront qu’à partir d’un certain moment dans notre arbre technologie et il conviendra de bien optimiser nos recherches pour y arriver sans bloquer notre progression globale.

C’est donc tout un équilibre qu’il va falloir atteindre avec pas mal de parties nécessaires pour bien appréhender les mécanismes et l’implication de certains bâtiments et l’importance de leur ordre de construction dans notre survie. C’est classique mais ô combien réussi que ce soit dans sa boucle de gameplay ou dans sa logique.

The Wandering Village propose également un système intéressant de recrutement de nouveaux habitants qu’il faudra secourir ou recruter en passant dans des villages abandonnés. Certains seront contaminés et il faudra les traiter le plus vite possible pour éviter une propagation erratique des spores.

Nos habitants pourront être spécialisés pour certaines occupations afin d’optimiser leur rendement. On est encore loin de la complexité d’un Farthest Frontier mais le jeu n’étant pas un Banished-like, cela le pose pas de gros souci au final.

The Wandering Village

The Promised Monsterland

The Wandering Village propose un challenge fort intéressant dès la sortie de cette accès anticipé et on pourra y jouer de très nombreuses heures avant d’en faire le tour effectivement. Si le mode Novice est parfait pour les débutants, les 2 autres modes sont autrement plus intéressants à jouer.

Le jeu est disponible en plusieurs langues et les traductions sont très bonnes pour le moment. Il arrive parfois que certains textes dépassent de leurs zones dédiées mais ce n’est pas bien grave. Ce qui est plus embêtant, c’est qu’il faudra basculer votre clavier en QWERTY afin de jouer convenablement.

Il y a de très nombreux axes d’améliorations qui ont bien été vus par le studio comme des explorations plus complexes, des interactions avec des marchants et bien d’autres choses à ajouter au jeu. En l’état actuel des choses, le jeu n’a pas a rougir avec certains titres disponibles en version 1.0.

The Wandering Village est un jeu vraiment intéressant et sympathique à jouer. Le gimmick d’utiliser une créature géante comme hôte et comme terrain de jeu est très bien exploité sans qu’il ne fasse trop d’ombre à la partie gestion de ville. L’équilibre était casse-gueule, il est pour le moment parfait.

On notera une réalisation globale très satisfaisante avec une fluidité à toute épreuve et une direction artistique au top avec ce mélange si singulier de 3D et de 2D faite main. Les transitions entre les 3 vues sont fluides et bien pensées. C’est un régal à regarder mais également à écouter, la bande son est très agréable à l’oreille!

Pour le moment The Wandering Village a tout d’une excellente surprise et il devrait vraiment satisfaire les joueurs occasionnels et expérimentés avec sa boucle de gameplay certes un peu basique pour le moment mais qui ne demande qu’à s’étoffer au grès des mises à jour.

A titre personnel, j’ai passé d’excellents moments sur The Wandering Village et j’ai vraiment hâte de voir ce que proposera la version finale du jeu avec tous les ajouts et autres améliorations apportées suite au feedback des joueurs.

C’est certes un peu cher pour un accès anticipé mais le jeu mérite très clairement qu’on s’y attarde, ce n’est pas tous les jours que l’on peut jouer des parasites sur une terre qu’il convient de prendre soin. Oh Wait!

Achat sur Steam: