DRAINUS : Test 2

DRAINUS : Test

Reflector-type

DRAINUS : Test 3
Date de sortie
22/05/2022
Studio
Team Ladybug
Plateforme
Steam
Notre score
8

DRAINUS est un Shoot‘em up développé par Team Ladybug (Record of Lodoss War-Deedlit in Wonder Labyrinth, Touhou Luna Nights) et publié par PLAYISM. On prendra donc le contrôle du Drainus, un vaisseau capable d’absorber les tirs ennemis pour ensuite utiliser cette énergie pour améliorer les capacités du vaisseau mais aussi pour attaquer en retour.

L’histoire se situe sur la planète Halpax qui souffre du régime de l’Empire Kharlal. Un jour, une esclave, Irina, fera la rencontre d’une créature dénommée Ghenie et qui ressemble à s’y méprendre à une grenouille.

Celui-ci vient du 50 ans dans le futur et il demande donc à Irina de l’aider à empêcher une catastrophe qui impliquera l’empire et la destruction de plus de 5000 planètes. Malgré ses attaches elle n’hésitera pas une seconde pour partir de sa planète pour aller affronter l’Empire Kharlal et l’éliminer une bonne fois pour toutes.

Le reste sera surtout constitué de combats spatiaux frénétiques, de rencontres inopinées mais également de niveaux originaux et situés aux confins de l’univers dans lequel il faudra affronter les sbires de l’Empire.

DRAINUS reprend donc une formule classique mais il y apporte une vraie dimension stratégique et une certaine prise de risque qu’il faudra prendre étant donné que le Reflector ne peut emmagasiner qu’une certaine quantité d’énergie avant d’exploser.

Si l’on connait déjà le studio pour la sortie d’excellents jeux avec une même emphase sur les gameplay originaux quoi que basés sur des grands classiques, il faut bien avouer qu’il s’est surpassé ici avec non seulement une bonne idée mais aussi une réalisation vraiment à la hauteur.

SRR-Type

DRAINUS

DRAINUS nous propose donc une aventure plutôt frénétique sans toutefois aller jusque dans les extrémités des Bullet-hell qui fait indubitablement pensé aux phénomène R-Type que l’on a connu en 1987 et plus récemment pour sa suite R-Type Final 2 financée par une campagne Kickstarter.

On pourra également citer les excellents Thunder Force ou Air Blaster comme illustres influences et prédécesseurs mais ce serait occulter quelque chose d’important pour le jeu qui nous intéresse aujourd’hui.

En effet, DRAINUS vient tout juste de sortir en 2022 et il bénéficie d’un polish et d’une maitrise technique qui n’était pas forcément possible à l’époque. La Team Ladybug se pare de son plus beau pixel art et de très bonnes idées pour innover sans bousculer le genre.

DRAINUS propose des combats en mode scrolling horizontal où l’on devra manœuvrer pour non seulement éviter les tirs et autres lasers adverses mais également les absorber dans le but de renvoyer une partie de l’énergie retenue aux ennemis mais aussi afin de remplir des jauges.

Ces jauges nous permettront d’améliorer notre vaisseau que ce soit en matière d’armement mais aussi dans via des éléments de défense et autres modules complémentaires nous permettant de mieux nous défendre contre les multiples menaces.

Il est possible d’améliorer notre vaisseau à tout moment au cours du jeu ce qui nous permettra de modifier notre arsenal pour mieux nous adapter aux différents environnements mais aussi aux adversaires.

DRAINUS

Incoming Boss Battle

DRAINUS propose vraiment une balance intéressante en matière de menaces face à notre arsenal. Il y a vraiment de très nombreuses façons de jouer et d’affronter les situations au niveau des risques environnementaux mais également contre les boss.

Si les niveaux sont plutôt simples dans leur ensemble avec peu de véritables menaces quand a une mauvaise estimation des capacités de notre jauge de garde (qui se vide lorsque l’on active le Reflector), certains boss sont autrement plus compliqués et sympathiques à affronter.

DRAINUS fourmille de bonnes idées dans la façon d’affronter les boss et dans leur mise en situation. Ils sont tous différents et font parfois penser à des Zoids pour ceux qui s’en souviennent mais ils constituent le gros point fort du jeu.

C’est toujours un régal de les affronter et d’adapter notre façon de jouer afin de trouver les failles et de mieux renvoyer les dommages sans prendre trop de risques. Si l’on rajouter en plus les astuces de gameplay pour certains, on est pas loin d’un sans faute!

Sans aller dire que la jeu est trop facile, il est tout de même très aisé de le terminer complètement en mode de difficulté normale ou facile (pas testé pour être honnête). Je vous conseille donc très fortement de commencer en difficile si vous avez un peu l’habitude des jeux du genre.

DRAINUS propose également une autre subtilité que j’ai beaucoup apprécié, il s’agit de sa gestion de l’énergie interne de notre vaisseau qui ne pourra cumuler qu’un certain nombre de modules qui dépensent plus ou moins de ressources.

DRAINUS

Retro-Lasers en action

Il ne sera donc pas possible de devenir quasiment invincible avec un combinaison pétée de modules car le jeu nous empêchera de les utiliser en même temps. C’est bien fait et cela limite fortement l’ennui même si l’on aurait aimé un peu plus de clarté sur ce mode de fonctionnement des modules.

L’action est frénétique mais toujours plaisante dans DRAINUS, on arrive toujours à savoir où se trouve notre vaisseau et surtout comment gérer le Reflector même si j’ai trouvé parfois difficile de bien gérer certaines touches de ma manette X Box One en même temps.

DRAINUS propose donc un mode histoire certes court mais parfaitement rejouable. Il y a également un mode Arcade lui aussi fort classique mais qui rajoutera une bonne poignée d’heures de jeu pour peu que vous soyez amateurs de ce genre de mode de jeu.

Techniquement, DRAINUS est vraiment excellent avec une patte graphique inimitable et une fluidité de tous les instants quel que soit la configuration que vous comptez utiliser.

Le jeu est intégralement en anglais mais cela ne devrait pas poser le moindre souci étant donné que l’histoire n’est pas le point central du jeu et que les options sont bien assez explicites pour être comprises même avec un niveau élémentaire d’anglais.

Au niveau des problèmes, on notera tout de même une durée de vie un poil courte et une gestion manette encore partielle. Pour le reste, c’est du tout bon!

Mention spéciale également à la bande son qui est vraiment excellente et qui est en vente directement en DLC sur Steam.

DRAINUS dispose d’une compatibilité avec les manettes presque optimale même s’il faut avouer qu’il n’est pas toujours aisé de se dépatouiller avec certaines touches en même temps.

Le jeu exploite également des sauvegardes sur le Steam Cloud ce qui est toujours un réel plus. Les succès sont assez faciles à obtenir ce qui fera plaisir aux amateurs de 100%.

DRAINUS

La durée de vie dépendra de votre appétence à utiliser le mode Arcade et à essayer d’optimiser votre scoring. Comptez 4-5 heures pour en voir le bout en mode histoire ce qui est un léger mais compréhensible vu le prix demandé.

Je vous conseille vraiment de vous pencher sur DRAINUS si vous aimez les jeux de la Team Ladybug ou que vous aimiez les Shoot‘em up nerveux et bien dans l’air du temps.

C’est en tout cas une des meilleures surprises de ce début d’année qui peut-être considéré comme une Hidden Gem 2022 dans la Steamothèque. Peut-être qu’avec un meilleur nom qui sait?

Achat sur Steam:

DRAINUS : Test 4
DRAINUS : Test
Conclusion
DRAINUS est un excellent jeu de tir qui fera plaisir aux amateurs de jeux PC-Engine tout comme aux nouveaux venus dans ce genre de jeu! A découvrir.
Les +
Une réalisation au top
Pleins de mode de jeu différents
Le Reflector est une super idée
Une foultitude de combinaisons possibles
Les -
Un peu court
Peut-être un peu trop facile une fois le concept bien compris
8
Excellent