Brigador

Test : Brigador

Brigador est un jeu d’action dans lequel on contrôle un robot disposant de 2 armes principales et d’une compétence afin de remplir des objectifs précis dans une carte donnée. On retrouve tous les ingrédients qui faisaient fureur dans les années 90 avec l’essor de ce genre de jeu sur Amiga et Atari ST. Brigador est un jeu développé par Stellar Jockeys, une équipe de 4 qui a passé plus de 5 ans sur le jeu. Il est désormais temps de découvrir le jeu en version finale qui doit parvenir à faire le grand écart entre un gameplay façon années 90 à savoir intraitable mais juste et une réalisation plus moderne et une ambiance au poil.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Brigador est le résultat d’un groupe de passionnés qui sont parvenus à aller au bout de leurs idées et à nous proposer un jeu réussi, impitoyable au niveau de sa difficulté mais qui permet également au joueur de s’amuser le temps de parties courtes mais jamais répétitives. Brigador nous propose un mode histoire plutôt complet avec 21 missions qui peuvent être faites avec plusieurs mechas différents. La durée de vie est phénoménale pour peu que l’on souhaite tout faire. On hérite également d’un mode Freelance qui nous permet de choisir tous les éléments que l’on souhaite sans être limité par l’histoire.

On choisit donc son véhicule, son armement et sa compétence afin de réaliser les objectifs demandés par le scénario. On se retrouve souvent à devoir trouver plusieurs objectifs et à devoir les détruire pour rejoindre le checkpoint et ainsi avancer un peu plus loin. Il faudra alors se diriger dans un niveau cloisonné et faire preuve de réflexion quand on chemin à emprunter pour arriver aux objectifs. Certains méchas disposent de pouvoirs spéciaux qu’il faudra apprendre à exploiter afin de mieux gérer la difficulté du jeu. En effet, il y a mille et une façon d’exploser bêtement dans Brigador! On peut se faire tuer par les ennemis mais les explosions de tourelles et autres stations essence peuvent également nous être fatales.

Après 3 niveaux servant de tutoriel, on débarque sur la première véritable mission et tout s’éclaire! On commence à mieux comprendre ce que le jeu attend de nous et on commence également à mieux exploiter les avantages de notre mécha. On utilise au mieux la furtivité pour attaquer un gros tank par derrière et on se sert du terrain afin d’éviter les tirs adverses. Il ne faut surtout pas oublier que l’on peut réduire les dégâts on se couchant ce qui nous permet de passer certains passages chauds. En effet, si on se fait trop repérer, on déclenche une alarme générale qui va nous envoyer tous les ennemis du niveau d’un coup!

La réalisation de Brigador est excellente avec un côté rétro assumé et une ambiance au top grâce à la bande son parfaite pour ce genre de jeu. La maniabilité est très bonne même si il faudra pas mal de temps pour s’habituer aux déplacements. En effet, on contrôle son véhicule au clavier et à la souris avec des touches configurables. La souris nous permet de contrôler la partie haute du véhicule, les tirs et la compétence alors que le clavier nous permet de déplacer la partie basse de notre robot. Si tout ceci peut paraitre facile, il faut comprendre que l’on ne peut avancer le véhicule qu’en pressant la touche Z, les touches Q et D font pivoter l’axe du véhicule. Il faudra donc toujours avoir l’œil sur la partie basse de son véhicule pour voir dans quel sens on se dirige. La barre Espace permet de détruire le décor ce qui est pratique pour se frayer un chemin. Certains véhicules sont d’ailleurs plus difficiles à contrôler mais on s’y habitue assez rapidement mine de rien.

Plus on réussi de missions et plus on gagne de crédits, cet argent nous permettra de débloquer des missions, des pilotes, de l’équipement mais aussi des méchas. Ils pourront ainsi être utilisé dans le mode Freelance. Rien qu’avec ce mode de jeu, il y a des heures de fun et d’amusement à prévoir. Un gros mécha équipé de 2 tourelles laser? Pas de problème! Brigador est un excellent divertissement mais il nous oblige aussi à bien réfléchir sur son armement et sur la bonne façon d’appréhender les combats. Les munitions ne sont pas illimitées et on ne peut recharger qu’à certains moments et endroits. Certains ennemis sont plus difficiles que d’autres à détruire et il faudra bien utiliser les munitions optimales. Le camouflage sera votre meilleur ami afin d’éviter certains secteurs trop difficiles, il s’active avec le bouton du milieu de la souris et ne dure que quelques instants. La difficulté est très élevée mais elle reste raisonnable une fois que l’on arrive à bien comprendre les déplacements et à ne pas rentrer dans le tas.

Brigador est vraiment un très beau jeu doté d’un moteur custom et d’une possibilité de destruction infinie! Autre gros point fort du jeu, la musique! Que dire de cette bande son si ce n’est qu’elle mérite à elle seule l’achat et qu’elle apporte vraiment un énorme plus à l’ambiance et à la cohésion de l’univers. Dans peu de temps, on devrait voir débarquer un outil de création de carte qui promet là aussi des grands moments de solitude et de difficulté. Il n’y a pas grand chose à jeter dans Brigador!

Brigador est une excellente surprise pour moi! J’avais beaucoup aimé la version Early Access mais la version finale est d’un tout autre acabit. Le jeu est à la fois impitoyable mais aussi juste ce qui évite au maximum la frustration et qui nous pousse à toujours jouer plus et à essayer de nouvelles combinaisons de Méchas et d’équipement. Si vous aimez les jeux d’action intelligents et aussi fun à jouer qu’à regarder, vous avez trouvé votre nouveau passe temps!

Images: