Preview: Children of Morta

Dans la série badass, donnez moi la famille Morta!

Studio
Dead Mage
Plateforme
Steam / PS4 / Xbox One / Nintendo Switch

Développé par Dead Mage et financé par une brillante campagne Kickstarter, Children of Morta est un jeu d’action-RPG très stylisé dans lequel on incarne toute une famille, les Bergson. Ils sont en proie à une menace qui prend la forme d’une corruption qui transforme en monstre tout ce qu’elle touche. Loin d’être des héros légendaires, les membres de la famille vont devoir s’entraider pour faire face à ce fléau et ainsi sauver ce qu’il leur reste dans ce monde.

Si l’on remarque avant tout le style graphique du jeu et son pixel-art magnifique, c’est surtout au niveau de son gameplay et de sa narration que le jeu tire son épingle du jeu et se révèle être un des futurs meilleurs jeux de l’année 2019. J’avais déjà parlé en long et en large du jeu lors d’une preview sur la version alpha du titre mise à disposition des backers Kickstarter. Depuis maintenant 4 ans, Children of Morta a bien évolué et il s’est trouvé un éditeur à la hauteur des ambitions du studio en la personne des excellents 11bit Studios qui éditent les brillants Frostpunk et This War of Mine.

Le jeu de type rogue-lite avec une très forte composante narrative que l’on retrouve entre chaque partie et surtout dans certains événements aléatoires lors de nos expéditions. Il peut s’agir de courtes scènes entre des personnages secondaires comme un enfant qui cherche sa mère et que l’on va devoir escorter ou bien des sauvetages de marchands ce qui nous débloquera de nouvelles possibilités lors de nos prochaines parties. Il s’agit également de mises en situation prenant place lors de transitions narratives entre les différents membres de la famille. C’est toujours bien écrit et remarquablement mis en scène.

6 ça suffit!

Children of Morta coche toutes les cases nécessaires au bon fonctionnement d’un jeu d’action-RPG à savoir les 6 personnages jouables, les donjons aléatoires et variés mais aussi des arbres de compétences complets et variés. On se déplace comme dans un twin stick shooter traditionnel mais avec quelques variantes intéressantes au niveau du gameplay à savoir la gestion de l’endurance de son personnage, des cooldowns de nos compétences actives et passives mais aussi des objets interchangeables nécessaires pour passer des boss compliqués et autres créatures dangereuses.

Le jeu se déroule sur 4 biomes principaux présumés (on est pas à l’abris d’en avoir d’autres étant donné que les preview se sont arrêtés aux 2 premiers) avec toute une faune et une flore variés et dangereuse. On apprendra très vite les patterns des adversaires et à jauger son personnage pour ne pas se retrouver dans une situation désespérée. Il ne faut jamais se contenter de tirer et d’éviter les missiles adverses, il faudra également faire preuve de stratégie et de timing pour se placer là où il faut et frapper au moment opportun. Il ne faudra pas oublier d’optimiser au mieux ses compétences et les forces de notre personnage. Le jeu en coopération est excellent et il facilitera fortement le jeu pour peu que l’on soit coordonné.

Au niveau des différences avec les anciennes versions du jeu, on remarquera que la maniabilité des personnages a fortement changé et qu’il est bien plus facile de toucher ses adversaires. En effet, il fallait précédemment augmenter un passif afin de mieux viser avec l’archère ce qui est presque automatique maintenant. Tant que l’on a de l’endurance, on pourra se déplacer et tirer en même temps et on ne sera bloqué qu’une fois la jauge vidée. Avant, on avait le choix de rester sur place pour augmenter son combo de touche ce qui faisait augmenter les dégâts et la précision. Les compétences ont là aussi complètement changé tout comme les passifs et autres objets trouvables dans les donjons.

Children of Morta

Vous allez me dire c’est logique et vous aurez bien raison car l’esprit du jeu a pas mal évolué et sa difficulté ubuesque a été largement remaniée pour être moins punitive. N’allez pas croire que le jeu est devenu facile, tant que l’on aura bien fait monter certaines compétences, on n’aura quasiment aucune chance contre le premier boss araignée, on ne fait pas assez de dommages et on a pas le temps de tuer les sbires et d’éviter le boss. L’ancien premier boss était autrement plus difficile et il fallait avoir de très bons réflexes et les bons items pour s’en sortir. Au passage, je regrette que certains objets aient une durée de vie limitée ce qui nous oblige à adapter notre stratégie en fonction d’éléments aléatoires. Ce n’est pas vraiment propice à une planification avancée et il faudra souvent faire contre mauvais fortune, bon coeur.

Children of Morta reste un jeu très riche en situations complexes et il est toujours aussi punitif quand on ne joue pas le jeu. Le jeu a subit énormément d’ajouts QOL (Quality of life) lui permettant d’être plus facilement jouable pour des néophytes du genre. Exit donc la visée manuelle de la pluie de flèche, celle-ci ira directement trouver les ennemis situés dans la zone. Impossible là aussi d’anticiper sur le déplacement des monstres et cela enlève mine de rien une autre dose de stratégie au jeu. Rien de grave mais c’est tout de même dommage de ne pas pouvoir de viser sois-même.

Le jeu est toujours aussi beau comparé aux précédentes versions et il se paye le luxe d’être plus réactif et de mieux tourner sur ces petites configurations même s’il n’a pas l’air très gourmand. Toutes les manettes sont gérées par le jeu même si je vous conseille fortement de jouer avec une manette Xbox One ou une manette Nintendo Switch Pro si vous en avez une. Les réglages graphiques sont limités sur la version Steam du jeu et il faudra donc attendre de voir la version finale prévue en septembre 2019 pour y voir plus clair en la matière.

Twins stick shooter!

Techniquement, le jeu est au poil avec tout de même quelques légers soucis pour ceux qui ont déjà joué au titre avant la beta ouverte. J’ai du supprimer tout mon répertoire de données et d’anciennes sauvegardes présent dans mon AppData/LocalLow afin de ne pas freezer au lancement du jeu. J’ai également eu quelques soucis de compétences ne se lançant pas et des crashs putrides. Le jeu étant encore loin d’être finalisé et qui a d’ailleurs pris encore un peu de retard pour mieux prendre en compte les retours sur la beta, il y a de fortes chances que tout ceci soit corrigé en temps et en heures.

Children of Morta

Children of Morta reste plus que jamais un jeu au potentiel inégalé et dont j’ai très hâte de voir comment il va tourner que ce soit au niveau de l’intrigue mais aussi des interactions entre les différents membres de la famille. Pas mal de jeux s’essaient aux jeux d’action narratifs et rares sont ceux qui parviennent à correctement mixer le tout. En tout cas, une chose est certaine, c’est que le jeu est bien plus cohérent et qu’il ressemble bien plus à un jeu que lors des précédentes alpha où il fallait vraiment grinder pendant des heures pour espérer être à la hauteur des boss et autres sous-étages. Certains événements étaient très (trop) difficiles et un réajustement a été opéré sur cette version beta. D’autres restent fort complexe pour peu que l’on ne soit pas équipé comme il faut comme vous pouvez le voir dans ma vidéo ci-dessous.

C’est un jeu avec un fort goût de reviens-y et qui ne nécessite pas d’y passer 4 heures pour avancer et s’amuser seul ou en coopération. On passe un excellent moment et on se surprend de devoir faire très attention à ce qui nous entoure afin de ne pas mettre en péril notre compagnon d’infortune. J’ai trouvé que le jeu a 2 était plus simple à jouer mais aussi plus fourbe et sournois pour peu que l’on ne fasse pas très attention à ce qui nous entoure. Nos actions peuvent tuer l’autre joueur sans même s’en rendre compte et ce même sans Friendly Fire.

Difficile de ne pas être conquis par Children of Morta tant il est unique dans son rendu visuel et par son aspect narratif fort réussi. Il ne reste plus que quelques mois de développement avant de le voir débarquer chez nous sur Steam, Nintendo Switch, PS4 et Xbox One. Inutile de vous dire que je ferais une critique complète du titre dès qu’il sera en état d’être critiqué. En attendant, il ne vous reste plus qu’à attendre un peu pour pouvoir en profiter pleinement que ce soit en version dématérialisée mais aussi en version boite comme vu ci-dessous.

Video de gameplay:

Achat sur Steam:

Plus d'articles
Book of Demons
Test: Book of Demons
accumsan libero. nec sem, sit Praesent Aliquam eleifend