Diplomacy is Not an Option

Diplomacy is Not an Option : Découverte de l’Early Access

Dernière mise à jour:

Développé par Door 407, Diplomacy is Not an Option est un un jeu de stratégie en temps réel où la diplomatie n’est définitivement pas une option et où il faudra survivre à une horde d’ennemis belliqueux dans un monde médiéval!

Avec un petit côté surive à la They Are Billions et une patte graphique qui fait penser à l’excellent Kingdoms and Castles, le jeu semble vraiment prometteur en Early Access ce qui confirme les bonnes impressions de la démo.

Diplomacy is Not an Option nous propose donc de devenir un seigneur féodal médiéval qui semble être en pleine crise de la quarantaine. Notre quotidien semble terne et la vie de notre royaume n’est pas la plus palpitante qui soit.

Fort heureusement, les choses sont sur le point de changer avec la présence de hordes d’ennemis sanguinaires, des essaims de monstres effrayants et des foules de paysans rebelles qui semblent bien décidés à égayer notre vie médiévale.

Après de belles victoires dans une campagne de défense de notre royaume, le roi nous propose un tout nouveau challenge. Il semblerait que des dépôts d’or et d’autres matériaux précieux soient présents sur un continent inexploré.

Forcément, rien ne sera simple car notre venue ne sera pas considérée comme amicale par les habitants mais aussi les créatures de tous poils qui y habitent.

Il faudra donc s’attendre à une résistance soutenue ainsi qu’à de très nombreuses rencontres plus ou moins amicales dans les environs de notre campement qui ne demande qu’à s’étoffer et à grandir.

Pour ce faire, il faudra faire fructifier nos maigres réserves pour trouver de quoi améliorer notre campement que ce soit chez nos adversaires ou en exploitant les ressources avoisinantes.

On retrouve donc un mix entre RTS et Kingdom Builder où il sera forcément préférable de faire la guerre plutôt que de tenter l’approche diplomatique comme le nom du jeu l’indique si bien.

Si la partie construction est importante, c’est bien la partie RTS qui fait tout le charme de Diplomacy is Not an Option avec des milliers d’unités affichées en même temps à l’écran et beaucoup de combats épiques au programme.

C’est la guerre Arthur!

Diplomacy is Not an Option

On retrouvera ainsi toute la panoplie des armes de l’époque à savoir des archers, des chevaliers, des catapultes et bien d’autres qui sont déjà disponible à l’heure actuelle mais aussi avec bien d’autres à venir suite à l’évolution de l’Early Access.

Autre caractéristique intéressante concernant les armes de jet, il y a toute une gestion de la portée et des trajectoires pour les flèches et autres obus. Les obstacles tels que les murs empêcheront les flèches de passer en les faisant rebondir.

Dans Diplomacy is Not an Option, on aura également droit à une gestion avancée des murs et autres tourelles avec des angles morts et autres tracas si on les placent mal sur le chemin.

A nous donc de bien gérer le placement de nos unités ainsi qu’une bonne gestion des tourelles afin qu’elles couvrent le plus de terrain possible et dans le but de réussir des tirs croisés.

Non content déjà de proposer cette gestion avancée des projectiles, il sera également question de prendre soin de ses villageois et autres combattants en faisant en sorte qu’ils gardent le moral. Survivre ne sera pas chose aisée dans cette contrée et la mort sera parfois inéluctable.

Il existe plusieurs causes de décès comme la maladie, la vieillesse, la dépression ou le fait d’être gravement blessé sur le champ de bataille. Il faudra dès lors enterrer les morts dans un cimetière dans le but d’éviter les épidémies mais également pour que le morale de la société ne baisse pas trop.

Il n’est pas question d’enterrer les morts adversaires contrairement à l’excellent Going Medieval mais vu le nombre de morts que le jeu engendre, c’est logique. On passerai le plus clair de notre temps à enterrer les morts.

Diplomacy is Not an Option

Massive Army Effect

Dans Diplomacy is Not an Option, on retrouvera également une gestion des ressources assez classiques comme la pierre, le bois, la nourriture et bien d’autres qu’il faudra exploiter et protéger des incursions ennemies.

Il nous faudra également gérer les paysans et autres villageois afin qu’ils n’aient qu’à traverser la rue pour trouver du travail..

Libre donc à nous de privilégier certaines professions plutôt que d’autres en fonction de notre stock et de la consommation de nos habitants et autres combattants.

Il est très important d’optimiser au mieux sa collecte et de bien vérifier que le ratio consommation production soit toujours en positif.

N’espérez pas vraiment de révolution à ce niveau là par ailleurs. Diplomacy is Not an Option fait simplement les choses sans pousser trop loin le réalisme ou en nous obligeant à tout vérifier jusqu’aux affinités entre les villageois.

Ce n’est pas Banished en matière de difficulté mais il y a largement de quoi satisfaire les amateurs du genre et autres adeptes de challenge.

Le réel focus du jeu reste les combats, il faudra surtout être fort en macro plutôt qu’en micro dans le jeu. Une planification adaptée en fonction de lieu d’arrivée des vagues ennemies qui ne cesseront de venir nous déranger. On disposera d’un timer nous indiquant ou et quand aura lieu l’attaque.

Diplomacy is Not an Option

Real Time Lunacy

C’est la aussi classique mais ô combien efficace surtout lorsque l’on aura optimisé nos rentrées de ressources et où l’on pourra se focaliser sur les constructions des défenses et autres tourelles car c’est bien connu, on n’a jamais assez de tourelles!

A nous également de former les bons types de troupes au bon moment en bon nombre afin de résister le plus longtemps possible aux assauts ennemis.

Sachez qu’il est tout à fait possible de micro au mieux toutes nos troupes mais au bout d’un moment, ce ne sera ni judicieux ni utile car on sera vraiment face à une vraie boucherie et ce sera très difficile de faire faire la fine bouche.

Enterrer nos morts nous évitera aussi de les retrouver en morts-vivants contre nous si jamais on énerve un des dieux locaux! Il conviendra également de protéger nos cimetières dans ce but précis.

En parlant de manifestation divines, il est possible d’utiliser des pouvoirs spéciaux qui demanderont une ressource gagnée lors des combats ou par le biais d’une exploration des environs.

Ces pouvoirs nous permettront d’invoquer des guerriers de façon temporaire mais également de nous la jouer Gandalf avec des lasers divins qui feront de véritables ravages dans les troupes ennemies. On en aura d’ailleurs bien besoin vu le challenge qui nous attends!

Diplomacy is Not an Option

Toujours se méfier des paysans

Pour le moment, Diplomacy is Not an Option propose les 3 missions ainsi qu’un mode survie qui permettent déjà de bien s’amuser pendant des heures sans vraiment que l’ennui vienne poindre son nez.

Forcément, tout n’est pas encore définitif et il reste encore moult unités à découvrir et encore plus d’upgrades pour les bâtiments à développer. Diplomacy is Not an Option est déjà exemplaire pour une Early Access en ce qui concerne cet aspect et il devrait être disponible cette année 2022 en verison 1.0

Techniquement, Diplomacy is Not an Option est plutôt bon avec un style graphique très dépouillé mais tout de même fort réussi. C’est un choix logique vu le nombre d’unités à afficher à l’écran en même temps mais cela n’empêchera pas votre ordinateur de chauffer et de ventiler sauvagement après quelques heures de jeu.

Le jeu est déjà assez optimisé mais il y a largement matière à améliorer les performances globales. Je n’ai pas eu de gros soucis ou le moindre crash lors de mes aventures que ce soit dans la version Early Access ou dans la démo déjà disponible sur Steam.

Le jeu est disponible en français dans le texte et je n’ai pas vraiment remarqué de grosses fautes et autres débordement de zones de texte sur les interfaces. C’est un réel plus étant donné que Diplomacy is Not an Option ne vient pas d’un gros éditeur.

Diplomacy is Not an Option me semble donc fortement prometteur avec de bonnes idées et une bonne vision de ce qui fait le charme et l’intérêt de ce genre de jeu. Ni expert ni casual, le gameplay fait la part belle à nos talents de planification et de gestion des mouvements de troupes.

Sincèrement j’ai hâte de découvrir la version 1.0 du jeu car le potentiel est là et avec quelques ajustements et ajouts, nous serons face à un des meilleurs jeux du genre.

Achat sur Steam:

Trailer: