Critique : The Pineapple Thief – All the Wars

Pineapple Thief est un groupe de rock progressif qui sévit depuis de très nombreuses années, an avril 2008, ils ont décidé de rejoindre l’excellent label, Kscope avec la sortie de l’excellent Tightly Unwound. Ils ont dès lors sorti l’excellent Someone Here Is Missing chroniqué sur le site et nous propose donc leur dernier album en date, All the Wars. Ils ont donc récupéré Mark Mawson pour faire leur artwork cette fois-ci, le résultat est à la hauteur avec une jaquette magnifique.

The Pineapple Thief n’aura pas attendu trop longtemps avant de revenir chatouiller nos chastes oreilles. Le groupe continue son bonhomme de chemin avec son 9ème album en 13 ans de bons et loyaux services. Si le groupe a su évoluer, il se caractérise désormais par des productions moins prog et plus instantanées, plus rock. Cet album ne déroge pas à cette règle, dès Burning Pieces, le groupe propose du rock énergétique, bien produit et bien joué. On est dans la parfaite continuité de Someone Here Is Missing.

Warm Seas n’est pas en reste avec une entrée en matière certes longue mais rudement bien pensée pour nous amener tranquillement vers un titre péchu et intéressant sur son finish. Last Man Standing est lui aussi de bon aloi, résolument rock avec de très bons riffs et un refrain au top. On retrouve le côté prog du groupe avec quelques synthés et une montée tout en nuances.

All the Wars est une belle chanson bien écrite et particulièrement bien mise en avant par le clip officiel. A écouter! Build a World est un autre très bon titre certes un brin classique mais qui mérite une attention particulière au niveau des paroles et du passage final tout en nuances.

Give it Back aurait parfaitement sa place sur l’album précédent, brutal, nerveux, le titre montre le groupe a son meilleur avec une attention au détail comme toujours impressionnante. Someone Pull Me Out est un autre titre calme mais qui gagne des galons au fur et à mesure de son avancée. Cet appel à l’aide résonne de toute sa classe pendant 4 minutes et sans virer à l’urgence, il reste néanmoins triste et un brin désuet.

One More Step Away sonne très Steven Wilson dans ses projets solos mais en restant tout de même plus terre à terre. Très bon titre néanmoins. On arrive enfin au titre de cet album, Reaching Out est une vraie merveille de 10 minutes tout en nuances, en subtilité et utilisation cohérente des cordes. Vrai faux calme, le titre s’extirpe tout doucement de son état de léthargie pour exploser grâce à un passage qui sonne très Hybrid en termes d’utilisation des cordes. Les coeurs s’en donnent à corps joie et participent activement à la grandiloquence du titre par rapport au reste de l’album.

Magistral et enivrant! Cet album est dans la parfaite continuité et logique du groupe, il propose des albums complets, intéressant sans être trop complexes et trop chiadés. Le second CD constitué de versions acoustiques et d’une version 2012 du titre Light Up Your Eyes prouve à quel point les compositions sont carrés et simplement belles. Le groupe n’aura jamais le succès de Muse, Radiohead ou d’autres groupes du genre mais il a une âme dont il fait un bien bel étalage avec cet album majeur de cette année musicale 2012.

Achat: Vous pouvez acheter cet album sur Kscope du groupe au prix de 11.99£ ou sur iTunes au prix de 11.99$.

Plus d'articles
Carpenter Brut - LEATHER TEETH
Critique : Carpenter Brut – LEATHER TEETH
venenatis vulputate, consectetur adipiscing efficitur. dictum odio accumsan neque.