A Juggler's Tale

Test : A Juggler’s Tale

Plus Grimm que Disney...

A Juggler's Tale
Date de sortie
29/09/2021
Studio
Kaleidoscube
Plateforme
Steam
Notre score
7

Développé par kaleidoscube, A Juggler’s Tale est un jeu d’aventure atmosphérique 3D dans lequel on incarne Abby, une artiste de cirque emprisonnée et qui va devoir s’échapper pour découvrir un monde de conte de fée. Elle comprendra très rapidement que tout n’est pas merveilleux dans le monde extérieur et que son périple sera semé d’embuches et autres ennuis divers.

Développé par une équipe provenant du sud de l’Allemagne, A Juggler’s Tale est leur tout premier jeu après contribué a des jeux Mobiles et indépendants. Ils ont également travaillé des courts métrages d’animations primés mondialement. Leur but est de proposer des jeux et formats transmédia avec une importance toute particulière sur l’atmosphère et la narration.

A Juggler’s Tale se présente sous la forme d’un jeu d’aventure à scrolling horizontal où l’on contrôle notre pauvre Abby dans sa quête de liberté. Comme vous avez pu le remarqué, l’histoire est narrée d’une façon plutôt originale via le biais d’un spectacle de marionnette accompagné des rimes lyriques d’un narrateur dénommé Jack.


Il encouragera Abby tout en l’aidant à surmonter des situations difficiles. Malgré tout, il tiendra fermement les ficelles de sa marionnette dans ses mains toujours utiles sauf lorsque notre but commencera à poindre le bout de son nez. Vous l’avez compris, il n’y a pas que dans son cirque qu’Abby est gardée captive.

Maitre Frères Grimm

A Juggler's Tale

A Juggler’s Tale est donc effectivement une aventure qui plaira aux amateurs des excellents Limbo et Little Nightmares tant le contexte est propice à une aventure moins conte de fée que conte des frères Grimm. Abby va devoir s’extirper d’un cirque l’utilisant non seulement elle mais aussi des animaux eux-aussi gardés captifs et maltraités.

Comme vous pouvez le constater, notre personnage est contrôlée par nous, les joueurs mais également Jack, le narrateur un brin accapareur de notre libre arbitre. Il nous faudra de prime abord fuir nos ravisseurs dans un monde de conte de fées médiéval malheureusement brisé par des conflits et une guerre qui ravage non seulement les terres mais aussi la population locale.

Une fois que l’on aura réussi à s’échapper du cirque, Abby sera traquée par Tonda, un bandit sans vergogne et adepte de menus et grands larcins. Malgré notre brillante évasion, on reste suspendu à des fils que Jack contrôle à sa guise et qui nous demandera si on peut réellement lui faire confiance.

A Juggler’s Tale penchera donc du côté sombre à de nombreuses occasions avec pas mal de moments de tensions et de courses poursuites qui détermineront le sort de notre périple. Le monde est dangereux, rempli de pièges, de créatures plus ou moins hostiles, de villageois prêts à nous sacrifier pour une bouchée de pain mais le jeu en vaudra la chandelle.

A Juggler's Tale

Abby de confiance

A Juggler’s Tale propose une aventure vraiment intéressante avec un accent vraiment prépondérant sur la narration et sur les interactions entre nos actions et la volonté propre de Jack. Il commentera presque tout le temps ce qui nous arrive et la façon dont on va se sortir des différentes situations épineuses.

Si l’intention est louable et déjà très bien fait dans le brillant Bastion, le résultat est un peu plus contrasté ici. Vu le contexte et son fort pouvoir d’emprise sur Abby, il tentera de nous dissuader tout en minimisant nos efforts à l’instar de tout bon pervers narcissique qui se respecte.

Ses commentaires feront donc mouche au début mais ils commenceront assez vite à devenir saoulant avec pas mal de remarques désobligeantes voir cruelles mais on est très clairement pas dans un univers lisse et feutré. La brutalité de l’antagoniste de la seconde partie de notre aventure en est d’ailleurs témoin.

L’aventure dans A Juggler’s Tale compte pas mal de chapitres à explorer et où il faudra résoudre des puzzles plus ou moins complexes. Même s’ils sont nombreux, on avance très vite dans l’histoire et on se surprendra à trouver le temps trop court vu tout ce que propose le jeu en bien.

A Juggler’s Tale dispose de très bonnes idées en matière de Gameplay et il innove même pas certains côtés avec cette gestion des fils qui nous retiennent à Jack et à son emprise. Il sera bien entendu question de retenir les fils afin de débloquer des mécanismes, de pousser des obstacles situés au dessus de nous et bien d’autres dont je garde la surprise histoire de ne pas divulgâcher le jeu.

A Juggler's Tale

Tales from the Creep Show

A Juggler’s Tale sait rendre nos aventures plaisantes que ce soit à l’œil mais aussi à nos chastes oreilles. La direction artistique est au top avec ce côté spectacle de marionnette mais aussi dans l’attention apportée à son univers chatoyant mais aussi très sombre. Forcément, les animations d’Abby est des autres personnages que l’on va rencontrer dépendra des fils qui les retiennent ce qui donne parfois des situations drôles et cocasses. le travail apporté aux animations est remarquable à juste titre.

A Juggler’s Tale est vraiment superbe avec de magnifiques décors et autres endroits où l’on s’arrête volontiers afin de profiter du spectacle. Le jeu est truffé de moments magiques avec une immersion vraiment bien rendu que ce soit dans la thématique de ce que veut nous dire le jeu ou dans la noirceur des décors.

Au niveau gameplay, on est dans le simple et l’efficace. Il sera question de déplacer Abby, d’utiliser des objets disséminés ici et là et d’interagir avec des éléments de puzzles et autres personnages ou animaux. Il ne faudra pas combiner 2 ou 3 objets entre eux afin de débloquer un puzzle et c’est une bonne chose tant cela aurait complexe vu notre niveau d’interaction avec ce qui nous entoure.

C’est d’ailleurs ce qui posera problème dans le jeu. Il est parfois très complexe de savoir ce qu’il faut faire ou comment résoudre une situation donnée tant les indices sont parfois limités et les codes couleurs pas toujours clairs sur les objets nécessaires à la résolution dudit puzzle du reste.

A Juggler's Tale

The Narrator’s Tale

En général, il faudra chercher la couleur rouge afin de savoir si on peut utiliser ou pas un objet mais encore faut-il comprendre ce que le jeu attend de nous. J’ai parfois passé plus de temps à comprendre ou me diriger et ce qu’il fallait faire qu’à faire l’action qu’il fallait faire.

C’est vraiment dommage car avec un peu plus de mise en exergue des indices ou une utilisation plus intelligente du narrateur, on aurait pu être mieux guidé. Quitte à se foutre de nous et à chercher à nous humilier, il aurait pu nous glisser un indice ici et là histoire de garder son emprise sur nous.

Techniquement A Juggler’s Tale est remarquable malgré la relative petite taille de l’équipe de développement. Je n’ai pas eu de gros soucis en matière de bugs même s’il semblerait que la version Nintendo Switch aient eu quelques problèmes et nécessitera un patch Day 1.

En même temps, j’ai tout de même eu quelques gros désagréments sur la toute fin du jeu avec un pic de difficulté et d’incompréhension qui a atteint son paroxysme. Non seulement on perd très vite car on ne comprends rien mais les invectives du narrateur finiront par nous gonfler assez sévèrement.

A Juggler's Tale

Libérée, délivrée

Sur un des tous derniers puzzles avec Tonda, je pense n’être passé que grâce à un bug de placement de mon adversaire du jour ce qui m’a permis de faire mon action dans le bon timing sans qu’il ne viennent me cueillir comme un fruit trop mur. C’est vraiment frustrant et cela gâche fortement l’expérience globale pour le joueur.

A Juggler’s Tale est intégralement en français dans le texte et je n’ai pas remarqué de gros problèmes de traduction ou de fautes. Le jeu se termine en 2 heures et 30 minutes pour les plus motivés d’entre vous et il est possible de débloquer tous les succès dès la première partie pour peu que l’on explore tout et que l’on regarde ce qui est demandé dans la liste des succès.

Le jeu gère le Steam Cloud et dispose d’un support complet de la plupart des manettes du marché. La bande son est vraiment sympathique et colle parfaitement à l’ambiance du jeu. Le jeu des acteurs est correct sans plus, rien de rédhibitoire mais on aurait espérer un peu mieux à ce niveau.

Au final, A Juggler’s Tale est une aventure attachante et bien menée qui démarre fort mais qui se termine beaucoup moins bien. Le jeu est court, très court même mais sincèrement il aurait été difficile de proposer plus de variations en matière de gameplay sans donner l’impression de tourner en rond.

J’ai beaucoup aimé mon temps avec A Juggler’s Tale même si les tous derniers puzzles font tâche et que la fin du jeu est un peu … spéciale dira t-on en matière de narration. Vu le prix demandé et l’ambiance qu’il arrive à dégager, je vous conseille tout de même l’achat de ce jeu.

Achat sur Steam:

A Juggler's Tale
Test : A Juggler’s Tale
Conclusion
A Juggler's Tale est une aventure attachante et bien menée qui démarre fort mais qui se termine beaucoup moins bien. Je vous le conseille malgré tout!
Les +
Excellente direction artistique
De très bonnes idées
L'ambiance est vraiment bien excellente
Le concept est original et bien exploité de prime abord mais...
Les -
Pas mal de frustration devant certains puzzles et énigmes pas claires
Le narrateur est vraiment très très ennuyeux au bout d'un moment
Des bugs ici et là
Très rageant sur la toute fin de l'aventure
7
Bon