Foretales

Foretales : Preview

CardCaptor Fantasia

Développé par Alkemi (Drifting Lands) et publié par Dear Villagers, Foretales est un jeu d’aventure narratif basé sur des cartes qui s’inspire plus de jeux comme Cultist Simulator plutôt que Hearthstone.

L’histoire se déroule dans un royaume dévasté par un mal bien étrange et qui transforme la population en créatures maudites. On incarne Volepain un voleur sans le sous accompagné de son ami Léo qui vont se retrouver mêlés malgré eux à cette apocalypse à venir.

Foretales propose donc aux joueurs que nous sommes de vivre les différentes événements de ce monde condamné par une sombre prophétie. On découvrira après un excellent tutoriel que l’apocalypse approche inexorablement et qu’il va falloir choisir de quelle façons l’on souhaite profiter de ces derniers jours avant la fin du monde.

Il sera toutefois possible de sauver le monde mais au prix de choix difficiles que ce soit pour nous ou pour nos compagnons d’infortune ou même de notre famille. En effet, Foretales propose une intrigue principale complexe et qui peut se terminer de bien de façons différentes.

A certains moments clés de l’aventure, il faudra choisir des missions dédiés à certains endroits ou certains personnes et les conséquences seront lourdes et pas forcément heureuse en matière de dénouement.

Pour avoir eu la chance de disposer d’une version Preview presse depuis maintenant quelques jours, j’ai pu expérimenter maintes aventures différentes dans ce chapitre 1 qui se déroule sur plusieurs heures de jeu.

Ne vous laissez pas leurrer par la chatoyante direction artistique faisant indubitablement pensé à Fantasia ou à Robin des bois des vieux Disney, Foretales n’est pas un jeu mignon et innocent, il est complexe et propose une expérience unique en son genre.

Voice of Cards: Disney style!

Foretales screenshot

Pour résumer, Foretales reprend certaines mécaniques de jeu de société basés sur des cartes modernes en y ajoutant une patte graphique et un gameplay original. A l’instar de l’excellent Drifting Lands le mélange des genres est une franche réussite et on se régale de découvrir une histoire intéressante avec de simples cartes.

On contrôlera tout au long de notre aventure plusieurs personnages dont notre voleur Volepain , son ami Léo mais aussi Isabeau et le perroquet Pattenbois.

Chaque personnage dispose de ces cartes de compétences propres que l’on ne pourra jouer qu’une seule fois que ce soit en combat ou lors des phases d’exploration en ville ou partout ailleurs. Cette carte sera défaussée ce qui limitera de fait notre main.

Fort logiquement on pourra les récupérer en se reposant soit de façon partielle soit complètement en utilisant des ressources.

Il y a pas mal de compétences qui font office de doublons entre les personnages mais c’est logique car on pourra les utiliser pour combattre et donc faire des dommages à nos adversaires ou encore pour récupérer des ressources en combinant nos cartes avec des personnages ou des éléments du déco lui aussi représenté par une carte.

Foretales nous rend les choses bien plus aisées qu’escompté en nous permettant de savoir à l’avance ce que les cartes auront comme effet sur les autres grâce à une excellente iconographie. On saura immédiatement ce qu’impliquera de jouer une carte de vol à la tire sur un marchant par exmple.

Certes, on récoltera quelques pièces de monnaie mais on alertera les gardes ce qui renforcera un autre deck de cartes. Ces mêmes cartes ennemis se retrouveront sur certaines cartes cibles et on devra dès lors les affronter pour espérer passer à la suite.

Notre progression se fait de différentes façons, on peut suivre l’histoire de façon totalement logique par exemple grâce à un icone spécial situé sur les cartes qui nous indiquera que jouer cette carte fera avancer notre progression.

On peut également continuer notre aventure à notre rythme en allant explorer un peu plus les environs et ainsi éventuellement découvrir pans de scénarios ou de tous nouveaux personnages avec qui l’on fera affaire ou que l’on recrutera.

Foretales screenshot

Diplomacy is an Option!

Nos actions nous donnerons donc différentes cartes consommables comme de l’or, de la nourriture, de la gloire ou encore des cartes menaces. Toutes ces cartes pourront être ensuite utilisées pour résoudre des situations scénaristique ou pour combattre.

Dans Foretales, les combats sont légions mais ils ne sont pour autant obligatoires. Certaines cartes explorations auront des jetons ennemis sur elles d’une certaine valeur qui représente la menace s’y trouvant.

On pourra soit les éviter et essayer de progresser en combinant avec les autres cartes explorations soit assumer et partir au combat. Il sera toutefois nécessaire d’affronter certains ennemis clés dans l’aventure sans forcément devenir un meutrier.

En effet, c’est bien là où se trouve tout le sel et l’intérêt de Fortales, le système de combat et d’utilisation des fameuses cartes consommables. En effectuant de bonnes actions en ville comme donner des pommes aux plus démunis, on gagnera des points de gloire, ces mêmes points peuvent être utilisés pour persuader un ou plusieurs adversaires que le combat n’est pas une bonne idée.

Il faut utiliser un certain nombre de point pour persuader un adversaire d’abandonner le combat qui dépend de la dangerosité dudit adversaire. Il en est de même concernant les cartes Grim que l’on gagne en tuant nos ennemis en ou faisant de mauvaises actions comme voler des marchands par exemple.

Nos adversaires disposent d’une jauge de moral qui est calculée en fonction du nombre de ceux-ci. Si l’on arrive à persuader assez de personnes de ne pas nous affronter afin que cette jauge tombe à zéro, le combat sera évité car ils auront tous pris la fuite. Pratique!

Foretales screenshot

Lost in Decksporation

Cela implique donc une certaine stratégie pour savoir qui l’on doit viser en priorité afin de faire baisser cette jauge. Certains adversaires peuvent alerter des renforts ce qui finira par poser de gros soucis à notre coterie. Il faudra donc faire des choix pour éviter de perdre trop de vie ou pour ne pas devenir plus dangereux encore que l’apocalypse à venir.

Foretales propose donc un système de combat sympathique quoique un peu redondant une fois les ficèles apprises. Pour le reste, c’est du classique avec des points d’attaque, des points de vie qu’il faudra faire tomber à zéro et ainsi de suite.

Si les combats sont fluides et plutôt bien pensés, je dois bien avouer avoir eu parfois quelques soucis pour comprendre ce que le jeu attendait de moi à certains moments de l’aventure. Si la narration est excellente et narrée par Travis Willingham (CRITICAL ROLELa Légende de Vox Machina) je me retrouvé un peu trop pommé (paumé) à mon goût.

Sans remettre en cause la logique du jeu, il n’est pas toujours évident de trouver la bonne personne ou la bonne carte exploration avec laquelle interagir malgré la présence de l’icone quête. Heureusement on ne peut pas tomber à court de cartes d’exploration mais il peut arriver de rester bloquer bêtement soyez prévenus.

Foretales est également un véritable régal pour les yeux et les oreilles avec une direction artistique sublime et qui fait très forte impression. C’est super beau et on se régale de découvrir de nouveaux adversaires et autres compagnons de route que l’on pense avoir croisé dans des Disney récents ou plus anciens.

Il est également à noter que la bande son est signée par Christophe Héral (RAYMANBEYOND GOOD & EVIL) ce qui est bon signe et promet de bien belles choses pour la version finale du jeu.

Foretales screenshot

It escalated quickly

Cette version preview de Foretales comprend donc le tout premier chapitre et elle représente environ un premier tiers du jeu final qui devrait sortir pour l’été 2022.

Il faut compter environ 2-3 heures pour faire ce premier chapitre ce qui est plutôt raisonnable étant donné le style de jeu. Comme le gameplay se renouvelle progressivement mais sans faire d’étincelles, il peut arriver qu’une lassitude arrive plus tôt que prévu.

Techniquement, Foretales est au top avec une fluidité sans faille que ce soit sur une Geforce 1060 ou ma 1070ti. Il est recommandé de jouer au combo clavier/souris pour le moment car l’implémentation complète de la manette ne sera effective que pour la sortie du jeu.

Au niveau des griefs je trouve parfois que le ton global de l’histoire et le design choisi sont parfois en dissonance. Je m’explique les dessins sont superbes et souvent mignons mais ce qui arrive dans le jeu et les implications de certains de nos choix le sont moins.

Du coup malgré les qualités évidentes d’écriture, on a un peu de mal à tout prendre au sérieux surtout que l’on passe de 0 à 100 dans le sérieux dès lors que l’on fait l’acquisition d’un certain objet.

J’aurais également aimé un peu plus de variétés sur les decks de nos personnages mais je suis persuadé que les autres personnages apporteront une variation bienvenue une fois notre avancée plus conséquente dans l’aventure.

Le jeu est disponible en anglais dans le texte uniquement pour le moment mais il sera traduit en anglais, français, chinois, allemand et espagnol lors de sa sortie.

il sortira sur ces différentes plateformes:

  • PC (Steam, Epic, GOG)
  • Consoles (Nintendo Switch, PS4/5, and Xbox One/Series)

Foretales m’a tout de même fait forte impression tout au long de ce premier chapitre et j’ai hâte de découvrir les nouveautés que la version finale apportera à la table de jeu.

Si l’on est plus proche d’un Root dans l’esprit que d’un Gloomhaven par exemple, les amateurs de jeux de cartes devraient au moins mettre le jeu en Wishlist en attendant de mettre la main sur la version finale de Foretales pour vous donner un avis encore plus complet!

Achat sur Steam:

Trailer: