Hyperstory – Hyperstory

Hyperstory est un groupe plutôt méconnu que j’ai eu l’ocassion de découvrir via Facebook (et oui comme quoi).
Grâce à une petite publicité bien ciblée, je suis allé sur leur site pour récupérer un titre gratuit et je suis rapidement tombé sous le charme de ce groupe.

Loin de sortir des sentiers battus, ce groupe nous propose de l’excellente musique typée trip-hop, DJ Shadow-esque avec une pincée d’électro (légère hein). L’album a nécessité beaucoup d’investissement hommes et machines (30 personnes ont travaillé sur l’album) et son chef d’orchestre C. Scott Blevins a parfaitement réussi à intégrer tout ce petit monde pour rendre une copie propre et sans accroc.

Même si l’album ne dispose que de 9 titres (dont l’intro qui ne fait qu’une minute), on peut se passer l’album en boucle plusieurs fois sans se lasser. L’introduction nous met dans l’ambiance avec des voix samplés et une pointe de synthé. La suite est plus groovy et planante avec 2 excellents titres (Something Good et A Happening) qui font parfaitement office de singles. La suite est plus sobre et plus trip-hopesque avec de magnifiques harmonies et des cuivres bien en place. 2 titres courts sont tout à fait dispensable mais ils participent à unifier l’album et font office de bonnes transitions. Les 2 derniers titres sont dans la même lignée, à savoir calme et chill out. End Story est particulièrement mis en valeur avec son côté jazzy et son tempo entêtant.

Pour une surprise, c’est une très bonne surprise!
Le prix est également fort sympathique avec un 8,01 euro au compteur sur amazon.fr.
Vous ne prendrez donc pas beaucoup de risques en achetant et en découvrant ce groupe qui mérite que l’on s’intéresse à lui.

Plus d'articles
Carpenter Brut - LEATHER TEETH
Critique : Carpenter Brut – LEATHER TEETH
luctus ultricies elit. nunc adipiscing id