Blackwood Crossing

Test: Blackwood Crossing

Date de sortie
05/05/2017
Studio
PaperSeven LTD
Plateforme
PC
Notre score
7


Développé par PaperSeven , Blackwood Crossing est un jeu d’aventure dans lequel on incarne Scarlett, une jeune femme qui se réveille en sursaut dans un train en compagnie de son petit frère Finn. Sans trop comprendre ce qui lui arrive et désorientée, elle va vite se rendre compte que quelque chose ne tourne pas rond dans ce train après avoir rencontré un passager mystérieux et doté d’une tête de lapin. S’ensuit ensuite une aventure unique qui nous amènera plus loin dans la vie de Scarlett et de ce qui a pu arriver de dramatique dans sa vie.

Blackwood Crossing est donc un nouveau jeu surfant sur la vague des histoire intéractives dramatiques à l’instar de What Remains of Edith Finch. On va donc explorer un univers complexe et mystérieux dans lequel les relations entre Finn et Scarlett sont l’axe central. Alors qu’ils sont orphelins, leur relation unique va connaitre un nouveau tournant avec l’adolescence et l’envie d’émancipation de Scarlett. Par le biais de scènes originales et de quelques puzzles, on va découvrir ce qui leur est arrivé et quel est le terrible terminus de ce train.

Un tramway nommé déprime.

Test: Blackwood Crossing 2

Le jeu se joue à la première personne et l’on incarne uniquement Scarlett. Celle-ci peut donc se déplacer, prendre des objets, les utiliser mais aussi utiliser la magie! Sorte de Alice in Wonderland dans la mise en scène et la narration, Blackwood Crossing évite tout de même la facilité grâce la relation forte entre ses deux principaux protagonistes. On va devoir avancer dans le train et résoudre à chaque fois de petites énigmes pour découvrir petit à petit l’inexorable final un brin prévisible tout de même. N’espérez pas la complexité d’un point and click, il faudra juste retrouver le bon objet à utiliser au bon endroit ou alors recréer des dialogues entre plusieurs personnages afin de débloquer un mur invisible. Rien de bien complexe en fait et il ne vous faudra que 2-3 heures pour en voir le bout et débloquer une majorité d’achievements.

La réalisation est plutôt très bonne avec de beaux effets et quelques décors splendides, on est pas spécialement bluffé mais le résultat est convaincant. Je n’ai pas pu joué au jeu avant car étant doté d’un écran 144Hz, je souffrais de gros soucis de fluidité et de stabilité. Heureusement, un patch salvateur est disponible depuis quelques jours et le jeu tourne comme un charme sur des configurations récentes. Sachez que le jeu est traduit en français dans le texte mais pas dans les doublages ce qui dommage car certaines discussions sont complexes à appréhender et à comprendre en fonction de son niveau d’anglais. je vous conseille fortement d’activer les sous-titres.

Blackwood Crossing

Les 2 font la paire.

Blackwood Crossing est plutôt facile et il ne vous faudra que quelques minutes pour comprendre ce que le jeu attend de vous mis à part quelques scènes qui sont un brin mal expliquées. On aura plus de souci avec le maniement de Scarlett et à cause de la très forte sensibilité de la souris ou de la manette qu’avec les puzzles et autres phases de réflexion. Au niveau gameplay, le jeu est assez limité et on se demandera à plusieurs reprises à quoi servent les objets que l’on ramasse si ce n’est pour débloquer des achievements. La gestion de l’inventaire est assez bordélique à la manette et il faudra quelques minutes pour s’y faire. Certains déplacements ne sont pas facilité plus tard dans l’aventure avec une gestion des collisions parfois aux fraises et une lenteur chronique chez Scarlett.

Vous allez me dire, ton jeu, ca fleure bon le navet car je passe plus de temps à énumérer ses errances qu’à parler de ses qualités et vous aurez tord! En effet, Blackwood Crossing est un très beau jeu mais qui reste excessivement frustrant à cause des petits défauts dont je parle. Refaire plusieurs fois les dialogues entre 2 protagonistes qui changent de personnages en fonction de la scène n’a rien de fun ni d’immersif, c’est juste pénible. Faire 15 allers-retours pour espérer trouver la bonne paire est usant au bout d’un moment et pourtant on s’accroche. Oui car le jeu est vraiment remarquable a niveau de son histoire et ce qu’il décrit au niveau des étapes que doit franchir Scarlett pour accepter l’inévitable et oppressante vérité.

Blackwood Crossing

Les 5 étapes et au final, la délivrance.

Blackwood Crossing parvient magistralement à retranscrire ce que peut ressentir Finn et Scarlett dans cette situation. Finn ne se souvient pas de ses parents, ca le hante et le ronge de l’intérieur. Ses démons sont superbement représentés dans le jeu tout comme son appel au secours à sa sœur. Scarlett, quand à elle, va devoir grandir et remettre son cœur en ordre de marche pour aller secourir son frère de sa propre prison sentimentale tout en essayant de se reconstruire, elle, avec toute l’aide qu’elle pourra trouver dans le reste de sa famille ou son petit ami. Le soin du détail apporté par les développeurs est remarquable que ce soit au niveau des situations qu’au niveau des décors et autres posters qui trainent ici et là. Cet univers est cohérent et d’une mélancolie à faire fondre les moins sentimentaux d’entre vous.

Blackwood Crossing

Le jeu est disponible sur PC, Xbox One et PS4 au prix de  15.99€ ce qui peut paraitre un brin cher devant le temps de jeu. Je vous conseille d’attendre des soldes Steam afin de vous le procurer pour moins cher. Blackwood Crossing reste un jeu à part qui évite les pièges du genre tout en essayant quelque chose de nouveau. Malheureusement pour lui, le frein ne vient pas de l’histoire mais bel et bien du gameplay en lui-même ce qui est d’autant plus rageant. Oui le final est on ne peut plus prévisible mais il est tellement bien amené qu’on pardonnera facilement PaperSeven d’avoir sorti les grosses ficelles et le cahier des charges lacrymal du bon drama. J’ai beaucoup apprécié le jeu mais trop de défauts ont entaché mon plaisir pour que je puisse vous le conseiller les yeux fermés.

Vidéo:

Achat sur Steam:

Blackwood Crossing
Test: Blackwood Crossing
Conclusion
Blackwood Crossing reste un jeu à part qui évite les pièges du genre tout en essayant quelque chose de nouveau. Malheureusement pour lui, le frein ne vient pas de l'histoire mais bel et bien du gameplay en lui-même ce qui est d'autant plus rageant.
Les +
Beau
Belle histoire
Intrigant
Les -
Pas toujours très maniable
Court
7
Très bon