Critiques MusiqueRock

Critique : Riverside – Eye Of The Soundscape, un dernier voyage?

Critique de Riverside – Eye Of The Soundscape

Riverside est de retour avec un tout nouvel album qui semble malheureusement postum. En effet, Piotr Grudziński, le guitariste du groupe est mort début février 2016 et le groupe s’est retrouvé un brin dépourvu et forcément attristé. Pour lui rendre hommage, Riverside met à disposition un double album qui reprend des chansons inédites, du matériel bonus des 2 précédents albums et quelques remix de titres déjà connus mais adaptés à l’ambiance pesante de l’album. Les 4 nouveaux titres sont les suivants: Where The River Flows, Shine, Sleepwalkers et Eye Of The Soundscape.

N’espérez pas trouver de paroles et de rock progressif sur Eye Of The Soundscape. On pourrait même confondre cet album avec un album de Lunatic Asylum tant l’ambiance est pesante et dense. La douleur est présente et parfaitement communicative sans toutefois tomber dans le larmoyant. Le groupe tente un peu une excursion dans l’électronique morbide mais convaincant avec Where The River Flows et le résultat est surprenant. On est très loin de l’ambiance My Dying Bride par exemple malgré la noirceur ambiante. Eye Of The Soundscape est un album long et sinueux, il ne se laisse pas apprivoiser facilement et il faudra de nombreuses écoutes pour en apprécier la rancœur et son côté austère.

Musicalement, Riverside ne cherche pas à casser la baraque ni à impressionner la galerie. Les mélodies sont superbes et sobres, Shine est un titre fort qui nous permet de profiter des guitares de Piotr Grudziński une dernière fois. Les 2 remix sont surprenants mais bel et bien réussis dans leur style, sans chant, ils auraient pu perdre le leur superbe mais il n’en est rien. Mention spéciale aux 2 Night Sessions qui permettent au clavier de donner sa pleine mesure dans l’écriture du groupe et de confirmer son influence sur les derniers albums de Riverside.

Eye Of The Soundscape est un album difficile à chroniquer tant il est différent des autres et son contexte entraine une certaines clémence de la part du rédacteur. Pourtant, ce serait injuste de dire qu’il est raté car il ne ressemble en rien à ce que proposait le groupe auparavant. Il a bien plus de lien avec Lunatic Soul comme je l’indiquais en début de critique mais ce n’est pas pour autant que c’est un échec, loin de là même. Riverside nous propose du coup un album très personnel et prenant une fois le spleen assimilé et nos appréhensions évaporées. Est-ce la fin du groupe comme nous l’avons connu? C’est clair, mais rien n’indique qu’il compte s’arrêter la et il y a fort à parier que l’on n’est pas au bout de nos surprises avec eux. Tant mieux pour eux et pour nous par la même occasion.

Achat:
Vous pouvez vous procurer le double CD sur burningshed au prix de 13.49£.

Tags
En voir plus

Loutre Perfide

Vieux con qui cherche à faire découvrir quelques perles dans tous les domaines.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close