Critiques iOS

Test : Bar Oasis 2

Il y a quelques mois, je suis tombé sur une simulation un brin improbable de Bar dénommée Bar Oasis. Malgré mon scepticisme et quelques appréhensions légitimes, j’ai découvert un excellent jeu mêlant allègrement la confection de cocktails et la gestion tumultueuse de la vie amoureuse de notre improbable héros.
Ce jeu fait parti des très bonnes surprises de l’AppStore et a connu un certain succès qui lui a permis de faire la une de sites comme Toucharcade ou Kotaku.

Après avoir terminé non sans mal le premier jeu, Corners Studio est passé à la vitesse supérieure avec la sortie de Bar Oasis 1.5, lien gratuit entre le premier épisode et sa suite à venir, Bar Oasis 2. On y incarne une jolie Barman qui fait la transition entre le départ de notre protagoniste principal et son retour annoncé pour reprendre les rennes du bar.

Après cet interlude, court mais excellent, Bar Oasis 2 débarque donc et nous promet quelques nouveautés ainsi que l’ajout d’IAP non intrusifs.
On retrouve notre joyeuse bande de personnages ainsi que quelques nouveaux qui vont participer à nos déboires amoureux et professionnels. Le concept du jeu n’a pas changé, on est derrière un bar et on doit servir les clients ainsi que les habitués en nombreux cocktails et autres bières tout en gardant en mémoire les commandes des dits clients afin de les servir au plus vite. Le jeu est d’ailleurs bien plus facile à ce niveau là, il nous rappelle à tout moment la commande d’un client ce qui nous épargnera quelques erreurs de commande.

Le jeu se divise en journées (soirées plutôt) dans lesquelles quelque chose de spécial arrivera qui fera avancer l’histoire en fonction de nos choix et de nos relations avec les autres personnages. En plus de ce scénario, le jeu va nous demander de gagner de l’argent en effectuant quelques cocktails de clients plus ou moins patients et aimables. Les bases de gameplay restent également les mêmes, le jeu se joue en mode portrait et est bien plus simple à jouer sur iPhone que sur iPad tant il va falloir pencher votre iDevice afin de doser vos ingrédients avec précision et parcimonie.

En gros, on prend une commande, on va voir dans le livre de recette ce qu’il nous faut pour la réaliser et ensuite 2 choix s’offrent à nous: soit on se la joue à la Tom Cruise et on y fait tout au feeling en ce qui concerne le type de verre à utiliser, prendre le shaker et autres ingrédients à ajouter, soit on utilise un assistant qui va nous mettre en exergue tout ce qu’il faut prendre pour réussir le cocktail. Le mode professionnel vous masquera également les dosages exacts alors que le mode normal vous indiquera la quantité exacte à fournir pour ne pas se reprendre la boisson à travers la tête.

Pour préparer tous ces délicieux cocktails, les développeurs se sont inspirés de vrais cocktails ainsi que de vrais barman afin d’être le plus exhaustif possible. Il faut donc choisir le bon verre, le shaker, le compartiment à glace et ensuite les bons alcools et autres liqueurs diverses et variées sans oublier les jus de fruits. C’est à partir de la qu’il faut pencher son iPhone, le faire pivoter, le faire tourner en cercle, le faire descendre et remonter afin d’effectuer les mêmes gestes que les barman. Toutes ces gestes ne sont pas faciles à réaliser et on aura le plus grand mal à doser les citrons, les oranges et autres agrumes qu’il faudra pincer pour en extraire le jus. Il est également fortement conseillé de jouer au jeu seul afin de ne pas passer pour un fou ou un demeuré tant on fait des gestes parfois absurdes. Le jeu se charge automatiquement de changer d’alcool et de vous faire avancer dans les recettes.

En fonction de la réussite du dosage et l’exactitude de nos gestes, on recevra une note qui nous permettra soit de gagner de l’argent, soit d’en perdre si on a complètement raté le cocktail. Le jeu se termine si on termine déficitaire au bout d’une journée, il conviendra donc d’éviter de rater trop de cocktails ce qui n’est pas évident la première fois que l’on joue au jeu. Heureusement, le jeu nous permet d’éviter de trop mettre d’alcool en laissant appuyer son doigt sur l’écran même si l’iPhone est penché, c’est très pratique d’autant plus que plus on penche l’écran et plus le débit est important. Le jeu nous aide grandement en nous indiquant brièvement que l’on dépasse la dose prévue. Évidemment il faudra toute de même aller vite car la création d’un cocktail est limitée dans le temps.

Une fois un cocktail considéré comme excellent, le jeu vous proposera de le réaliser de façon automatique en tant que décent (pas de gain important d’argent mais pas de perte non plus). On ne peut réussir un excellent cocktail qu’en le réussissant en mode professionnel, c’est facile à faire avec les bières et autres Whiskey on the rocks mais pour d’autres ce sera nettement plus délicat. De toutes façons, il est fortement conseillé dans un premier temps de s’entrainer un maximum avant de passer à ce stade automatique pour les cocktails les plus chronophages.

Le jeu ne se résume pas qu’à l’élaboration de cocktails divers et variés, il y a une histoire derrière tout ca et quelle histoire! C’est la grande force du titre, le jeu bénéficie de beaucoup de travail sur son univers et sur son histoire, on évite le Melrose Place de base et on est enfin entre adultes! On est très loin des atermoiements amoureux de jeunes émos en manque de Vivel DOP et autres escarmouches entre vampires et Loups Garous, on touche enfin a une histoire “réaliste” en matière de relations humaines, on parle de vie, de mort ,d’amour et de sexe sans le moindre tabou. Le jeu n’en fait pas des tonnes pour autant et évite comme la peste les images trop osées, c’est tout juste si on a droit à quelques scènes équivoques.

Le jeu nous permet également de passer des coups de fils aux différents personnages afin de faire avancer l’histoire différemment et ainsi que gagner des cocktails bonus en fonction de nos actions. Si le jeu est plutôt radin en alcools au début, il nous offre un peu plus de variations au fur et à mesure de l’avancée de notre histoire. C’est là qu’interviennent les IAP, afin d’étoffer son étagère, il est possible d’acheter plus d’alcools différents et ainsi de faire plus de cocktails. Autre IAP original, on peut acheter de la publicité pour notre bar dans le jeu via une IAP, le résultat est que l’on a droit à beaucoup plus de visites qu’escompté et qu’il faudra cravacher encore plus pour satisfaire tout ce petit monde. Pour les plus flemmards, le jeu nous propose également d’automatiser la création de cocktails moyennant finance. Autant vous dire immédiatement qu’aucun de ces IAP n’est nécessaire pour terminer le jeu.

Le jeu gomme une grosse partie des carences du premier opus avec pas mal de gains de temps sur l’élaboration des cocktails, sur la possibilité de relire les dialogues précédents, de découvrir des succès et autres bonus à débloquer. Le jeu est également moins haché et mieux contrôlé au niveau de la narration. Il n’évite pourtant pas quelques dialogues manquants et quelques fautes assez flagrantes. Autre regret pour certains joueurs, le jeu est en anglais et en coréen uniquement ce qui limitera grandement son intérêt pour un public francophone assez mauvais en anglais en général il faut bien l’avouer…

Au final, le jeu dispose d’une excellente durée de vie, on y passera pas mal d’heures afin de faire et refaire le jeu dans le but de tout débloquer et surtout dans le but d’avoir une armoire à liqueurs bien remplie. Même si ce jeu est un jeu de niche, il saura plaire à un public masculin et féminin adulte qui cherche autre chose que des jeux à 0.79€ qui servent plus à jouer quelques minutes qu’à proposer une vraie expérience intéressante de jeu. Je vous conseille également d’y jouer sur iPhone car l’iPad est autrement plus lourd et difficile à manœuvrer.

Tags
En voir plus

Loutre Perfide

Vieux con qui cherche à faire découvrir quelques perles dans tous les domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

mattis id dictum mi, Donec diam suscipit lectus massa libero
Fermer