Rival Schools - Pedals
Précédent
ALEATOIRE
Lacuna Coil - Dark Adrenaline
Suivant

Tycho – Dive

Loutre Perfide
par  le 18/01/2012
Critiques Musique
Récapitulatif
Lossless

Non

Format

AAC

Notes
Notre note
Vos notes
Notez ici
Qualité du son
8.0
Originalité
8.0
Intérêt
8.0
8.0
Notre note
Vos notes
Vous avez noté ceci

Tycho est un projet musical à vocation électronique de Scott Hansen, USA, qui officie également en tant qu’artiste sous le pseudonyme ISO50. Après avoir fait un peu parlé de lui, il revient sur le devant de la scène musical avec son second LP, Dive.

A Walk nous propose donc une belle promenade mid tempo calme et plutôt planante qui s’accélère un peu sur la fin de la promenade. Musicalement c’est très propre et inspiré et ca laisse augurer de bien belles choses pour le LP. Hours reprend le flambeau avec succès, les synthés se succèdent à bon rythme et laisse planer l’auditeur tranquillement. Le rythme est une nouvelle fois détendu et habille, on est pas vraiment dans de l’ambient mais on s’en rapproche grâce aux divers va et vient des nappes synthétiques.

Daydream est plus proche des débuts du projet avec une très belle présence de la guitare et de la montée crescendo du rythme. On peut très bien parler d’écoute lascive vu la structure du titre qui s’évertue à muer en douce mélodie au fil des minutes. Dive fait plus synthpop avec sa partie vocale et son faux rythme délicieusement acidulé et tubesque. La section rythmique ferait fureur chez M83 avec une emphase moins prononcé sur la voix et la structure purement pop. Coastal Brake est plus calme et ambient dans sa structure, on retrouve un peu de Chicane époque Far from the Madding Crowd avec de très beaux synthés et de belles envolées rythmiques.

Ascension est un très bon titre façon Prog-rock old school mais les sonorités modernes en sus. Très posé et poseur, le titre joue crânement sa chance en tant que meilleur titre de l’album. Melanine semble partir sur un faux rythme mais il reprend très rapidement la trame globale de l’album à savoir une production infaillible et des nappes de synthés fort bien mises en avant et agrémentées d’instruments acoustiques du plus bel effet. Sans jamais refaire la même chose, Tycho explore donc son univers poétique et nous en fait profiter. Adrift est plus court mais aussi plus acoustique que les autres titres.

Epigram est quand à lui plus électro dans l’esprit sans trop se détacher de la trame de l’album. Il ferait parfaitement l’affaire comme piste dans une OST de Danny Boyle part exemple. Elegy est un très beau titre crescendo qui sait aussi se faire violence et sa taire pour mieux faire retomber la pression. Il est conçu pour faire le pont entre cet album et les prochains travaux de Tycho et ca d’annonce plutôt très bien à l’écouter.

Après avoir bien écouté cet album, je suis sous le charme mais j’en espérais peut-être trop après les commentaires élogieux de certains de mes collègues amateurs du dit artiste. Très bien produit et remarquablement réalisé, cet album mélange à merveille les genres et permet vraiment de se relaxer ou tout simplement d’écouter une musique équilibrée et s’éloignant de la tendance synthpop et électropop actuelle. C’est un très bon album qui mérite donc largement une écoute lascive ou plus active, à vous de voir.

Achat:
Vous pouvez acheter cet album sur le site officiel du groupe au prix de 10$ en version dématérialisé FLAC.

Ecoute de titres:

p5rn7vb
Vous aimerez aussi
LOL
0%
Cheers
0%
Meh...
0%
Excellent
0%
Loutre Perfide
Loutre Perfide
Vieux con bientôt quadra qui cherche à faire découvrir quelques perles dans tous les domaines.
All rights reserved