Lineage II sera donc gratuit le 30 Novembre!
Précédent
ALEATOIRE
"The Girl With The Dragon Tattoo" en pré-commande et disponible en sampler
Suivant

Tunturia – Invisible City

par  le 01/12/2011
Critiques Musique
Notes
Notre note
Vos notes
Notez ici
Qualité du son
7.0
Originalité
8.0
Intérêt
7.0
7.3
Notre note
Vos notes
Vous avez noté ceci

Tunturia est un groupe Canadien de Post-Rock composé de 4 membres et responsables de 2 albums (dont un split) avant la sortie de leur Chinese Democracy à eux, Invisible City. Assez peu connu, le groupe a pourtant eu une certaine reconnaissance avec son excellent Maps de 2006 et il semblerait que malgré les nombreuses difficultés qui ont émaillé la genèse de ce album ainsi que pas mal de retard à l’allumage. L’album est basé sur l’histoire folklorique de la ville Russe Kitezh. A voir si le sujet peut inspirer le groupe et nous proposer un bel album.

Avis:
Difficile de décrire convenablement la teneur de cet album, déjà il faut apprécier un tant soit peu le Post-Rock mais aussi et surtout les albums à forte ambiance. Les thèmes changent de tout au tout en fonction des titres et on se retrouve presque avec une bande son parfaite pour un film ou un jeu vidéo. On est assez éloigné de ce qui rend le Post-Rock reconnaissable avec assez peu de guitare sirènes et un énorme travail sur les structures des titres.

Kitezh est un titre intéressant avec pas mal de passages différents et un très gros travail sur la cohérence des ambiances. Le titre est bon mais pas vraiment très novateur dans le genre, certains groupes sont parvenus à créer des ambiances similaires sans trop tirer sur la longueur comme c’est le cas ici. Betrayal est une jolie transition aérienne et ambient qui nous prépare à la première bombe de l’album. Battle sonne folklorique et enjoué mais c’est pour mieux introduire mélanger les genres et brouiller les pistes. Ni très violent, ni trop lent, il oscille au grès des riffs de guitare et se termine en apothéose.

Sinking démarre dans le feutré et le Post-Rock de grande classe. Brumeux et vaporeux, le titre est presque étouffant avec sa section rythmique lancinante et ses guitares en soubresaut. Une nouvelle fois, le finish dénote clairement du reste du titre mais c’est pour mieux nous attirer vers la prochaine destination qui n’est autre que Discovery. On tient ici le meilleur titre de l’album avec une personnalité propre et une dimension à part sur l’ensemble de l’album. C’est une vraie réussite!

Reflection a la lourde tache de terminer cet odyssée musical avec une pincée de calme et de plénitude. C’est une bien belle façon de terminer l’album avec une magnifique guitare acoustique et quelques voluptueux synthés. On ne peut clairement pas parler de calme après la tempête mais le finish façon vagues sur la plage finira de nous achever et de nous atteindre ce qui était le but à l’origine.

Si cet album fait le forcing pour atteindre le niveau de Maps, on ne peut trop parler non plus d’exploration sonore trop ambitieuse pour cet album. On se retrouve surtout avec une approche très personnelle de la légende de la cité invisible de Kitezh. Si le résultat est très poussé artistiquement parlant, il l’est tout autant au niveau du packaging et des illustrations. Sachez également qu’il est achetable en CD mais qu’il est aussi disponible au téléchargement au prix que vous souhaitez. A vous donc de voir si le jeu en vaut la chandelle.

Achat:
Vous pouvez vous procurer cet album sur le site officiel du groupe au prix de 10.99€

Extraits:

zv7qrnb
Vous aimerez aussi
LOL
0%
Cheers
0%
Meh...
0%
Excellent
0%
All rights reserved