Tycho - Dive
Précédent
ALEATOIRE
††† (Crosses) - EP ††
Suivant

Lacuna Coil – Dark Adrenaline

Loutre Perfide
par  le 23/01/2012
Critiques Musique
Récapitulatif
Lossless

Non

Format

AAC

Notes
Notre note
Vos notes
Notez ici
Qualité du son
7.0
Originalité
6.0
Intérêt
6.0
6.3
Notre note
Vos notes
Vous avez noté ceci

Lacuna Coil est un groupe plutôt connu de Neo-Metal à tendance gothique italien qui sévit depuis le milieu des années 90. Habitué des charts et des OST de films pour djeunes amateurs de biactol, Lacuna Coil revient sur le devant de la scène avec son dernier album en date, Dark Adrenaline le 23 janvier 2012 (aujourd’hui donc). Après quelques écoutes, voici donc mes impressions sur cet album tant attendu et qui va devoir convaincre après le succès de Shallow Life en 2009.

Tout commence de façon fort classique avec le ténébreux et commercial, Trip The Darkness. Rien de transcendant, le groupe fait toujours bloc autour de Cristina Scabbia et malgré quelques riffs vengeurs et l’accompagnement de Andrea Ferro, le résultat est bon mais sans plus. Musicalement, ca reste très ancré années 2000 tout en restant gothique dans le fond et la forme. Against You est déjà plus péchu et alternatif dans l’esprit, les synthés se taisent pour mieux saturer l’espace vital de l’auditeur. Le refrain se veut néanmoins accessible et pop dans les paroles. Malgré tout, ca va vite et le groupe est prompt à éviter toute sortie de piste grâce à la maestria vocale de Cristina.

Kill The Lights fait le boulot, carré, catchy et se verra parfaitement à l’aise sur la prochaine bande son de Twilight ou d’un autre Teen Movie horrifique. Le titre est parfaitement calibré pour la radio et pour faire un tube. Une nouvelle fois, ca reste assez planplan au niveau structurel et au niveau sonorité mais l’efficacité est bien présente. On n’en demande pas vraiment plus au groupe de toutes façons, n’est pas Paradise Lost ou Type O Negative qui veut. Give Me Something More est un bon titre mais qui pêche grandement du côté des paroles et c’est bien dommage car il est musicalement bien plus intéressant que ses prédécesseurs.

Upsidedown sonne un peu comme du Seether mais il se pose bien là en évidence afin d’assurer une nouvelle fois le premier rôle à Cristina qui survole un titre pourtant fort classique. End Of Time est une zolie ballade qui fera mouche à coup sûr. Pas certain néanmoins que ce soit le meilleur titre du groupe, on en est très loin même. C’est classique et une nouvelle fois planplan. L’émotion ne passe pas pour une fois malgré de beaux efforts de production sur le final. I Don’t Believe In Tomorrow se veut lourd, pesant et il y parvient grâce à l’excellent travail (pour une fois) d’Andrea.

Intoxicated est un titre qui commence mal, très mal mais qui, sans trop que l’on sache comment, s’améliore et devient même intéressant avec un très bon travail sur le mix et le rythme dans son dernier tiers. The Army Inside sonne comme une reprise mais c’est bien un titre original qui tente de se faire une place au soleil mais il est trop redondant avec le reste de l’album pour réellement convaincre, c’est dommage car les guitares font bien le travail sur une bonne partie du titre.

Losing My Religion est un titre mythique qu’il n’est pas évident de reprendre sans faire un massacre. Tori Amos y était parvenu avec brio en y rajoutant sa touche personnelle et une émotion palpable. Lacuna Coil s’y casse les dents logiquement. Il n’y a pas grand chose à sauver sur cette reprise, à éviter de toute urgence! Fire n’est heureusement pas la version de Fire Woman des excellents et mésestimés The Cult mais bel et bien un titre original qui sonne plat malgré l’excellent travail de la section rythmique et de Cristina. My Spirit sonne donc comme du Type O Negative mais sans le talent. L’inspiration est palpable, presque étouffante pour le groupe qui frôle le ridicule avec une ambiance mal posée et de sacrées carence au niveau production. Soul Inmate est donc le titre bonus de l’édition iTunes. Il n’apporte strictement rien à l’album et sonne comme un titre provenant de Shallow Life.

Au final, que penser de cet album? Il y a du mieux si on le compare à Shallow Life mais le groupe a encore énormément de chemin à faire avant de n’être qu’un groupe avec une bonne chanteuse de metal. Il s’agit néanmoins d’un album qui s’améliore au fur et à mesure de vos écoutes, il faut dire que le groupe sait y faire en matière de titres catchy et mémorables. On l’écoute sans souci en repeat sans même trouver le temps long. Tout juste on se demande ce que fout la reprise de REM vers la fin de l’album. Si vous aimez déjà le groupe, foncez! Pour les autres, préparez-vous à écouter du Neo-Metal loligothique avec quelques éclaircies de talent ici et là au milieu de pas mal de nuages lourds et sombres.

Achat:
Vous pouvez acheter cet album sur iTunes au prix de 9.99€.

Extraits:

m4s0n501
Vous aimerez aussi
LOL
0%
Cheers
0%
Meh...
0%
Excellent
0%
Loutre Perfide
Loutre Perfide
Vieux con bientôt quadra qui cherche à faire découvrir quelques perles dans tous les domaines.
All rights reserved